Les 25 meilleurs moments de l’histoire des playoffs

Les 25 meilleurs moments de l’histoire des playoffs

michael Jordan

Aujourd’hui Basket Infos  vous propose de revivre quelques-uns des plus grands moments de l’histoire des playoffs. Ils sont au nombre de 25 et tout ceci est non exhaustif et très subjectif.

25: Robert Horry contre les Pistons

 

Robert Horry a gagné le surnom de « Big-Shot Bob » grâce à plusieurs performances décisives en playoffs avec les Rockets, les Lakers et les Spurs. Mais ce match des finales NBA 2005, est peut-être le meilleur moment de sa carriètre. Il score ses 21 points dans le 4ème quart-temps et en prolongation, puis cerise sur la gâteau, réussit le shoot de la victoire. San Antonio remporte les séries face aux Pistons et prive Détroit d’un deuxième titre consécutif

24: Shaq près du quadruple-double

 

Après une défaite surprise dans le premier match des finales face à Philadelphie, Les Lakers réagissent dans le deuxième  grâce à un match monstrueux de Shaquille O’Neal. Sa ligne de stats est impressionante :  28 points,  20 rebonds, 9 passes décisives et 8 contres. Los Angeles remportera le titre.

 

23: Ron Artest remercie son psychiatre

La légende de Ron Artest est faite de coudes et de muscles, de bas et de hauts, de bagarres, de déclarations chocs. Cette interview d’après-match après une grosse performance dans le match 7 des finales ne peut que faire sourire, Ron n’est pas qu’un bad-boy

22: L’acrobatie de Dr J.

 

Julius Erving a réussi un des plus incroyables mouvements de l’histoire de la NBA dans ce match 4 des finales 1980. Il passe ligne de fond, saute d’un côté à l’autre du panier en protégeant le ballon d’un grand mouvement et marque le panier.

 

21: Michael Jordan s’en excuserait presque

 

Au cours du match 1 des finales NBA 1992, Michael Jordan a battu le record en playoffs de tirs à trois points réussis en une mi-temps. Ses 35 points à la mi-temps étaient à l’époque le record.  Jordan n’a jamais été connu pour être un tireur d’élite à trois points et même lui s’en est étonné lors de ce match, son geste de surprise restera a jamais gravé dans l’histoire de la NBA.

20: Le tir décisif de Stockton

 

Après de nombreuses éliminations prématurées en playoffs, John Stockton , grâce à un énorme trois points dans le match 6 des finales de conférence envoie Utah vers leurs premières finales. Il marque 15 de ses 25 points dans le quatrième quart, plus le shoot vainqueur au buzzer.

 

19: Le tir vainqueur de John Paxson

 

Les Bulls menés de deux points à 14 secondes de la fin du match 6 des finales NBA 1993, tout le monde s’attendait à ce que Michael Jordan prenne le dernier tir. Mais le ballon atterrit dans les mains de John Paxon, dans une position idéale le Bull rentre le tir et permet aux Bulls de remporter leur troisième titre de suite.

 

18: La Blazermania

 

Bill Walton a mené les Blazers lors d’un des plus grands retours de l’histoire des playoffs. Après avoir été mené 2 matchs à 0, face aux favoris , les Sixers de Philadelphie, Portland remporte 4 rencontres consécutives pour remporter le titre lors de ces finales 1977. Bill Walton réussit 20 points, 23 rebonds, 8 contres et 7 passes décisives!

17: Elgin Baylor  61 points et 22 rebonds

 

Lors des finales 1962, Elgin Baylor a signé une des performances les plus incroyables de l’histoire des playoffs en inscrivant 61 points, accompagnés de 22 rebonds!

 

16: Isiah Thomas, le retour

 

Cela parait bizarre de parler d’un moment où un joueur est revenue en jeu après une blessure, lorsque ce même match a été perdu. Mais les efforts d’Isahia Thomas ont été tels dans ce match 6 des finales NBA 1988, qu’on ne pouvait pas ne pas en parler. Il score 43 points, dont 25 dans le troisième quart-temps et tout ça sur une cheville.

 

15: Le bras roulé de Magic

 

La rivalité entre les Lakers et Boston a été marquée par des moments inoubliables, et ce moment en est l’un d’entre eux. Les Lakers sont menés deux victoires à une dans les finales 1987, lorsque Magic Johnson permet à Los Angeles d’égaliser grâce à un bras roulé victorieux. Magic nomma son tir : « my junior, junior sky-hook. »

 

14: Miller Time (en moins de 9 secondes…)

 

A la fin du match un des finales de conférence 1995, le « tueur de Knicks » scora 8 points en 8.9 secondes permettant ainsi à Indiana de passer de moins 6 à plus 2, et de remporter ce match.

 

13: Le triple-double de Larry Bird

 

Dans le match 6 des finales NBA 1986, Larry Bird signa un triple-double dans la victoire de Boston. Ses 29 points, 11 rebonds et 12 passes permirent à Boston de remporter son 16ème titre et de s’adjuger le titre de MVP des finales.

12: Fisher à 0.4 secondes de la fin

 

Dans le match 4 des demi-finales de conférence ouest, Derek Fisher marqua un imporbable tir alors qu’avant la remise en jeu le chrono indiquait 0.4 secondes de jeu.

11: Jordan marque 63 points contre les Celtics

 

A la fin du match, Larry Bird déclara : « c’est le joueur le plus excitant et incroyable à l’heure actuelle. Ce soir je pense que Dieu s’était déguisé en Michael Jordan. » Lors de ce match du premier tour Jordan était tout simplement inarrêtable, il finit avec 63 points, ce qui constitue encore à l’heure actuelle le record en playoffs, qui plus est contre une des équipes les plus mythiques de la ligue.

10: Le duel Larry Bird – Dominique Wilkins

Dans le match 7 de la demi-finale de conférence 1988, Larry Bird et Dominique Wilkins ont livré un des plus grands duels de l’histoire de la NBA. Wilkins inscirt 47 points, mais les Hawks s’inclinent face à un Larry Bird qui marque 20 de ses 34 points dans le quatrième quart temps.

9: Le tir longue distance de Jerry West

 

Dans le match3 des finales NBA 1970 les Lakers sont menés de 2 points à 3 secondes de la fin. C’est alors que Jerry West s’empare du ballon et envoie une bombe depuis son propre camp et ça rentre!! Le match va en prolongation! En effet à l’époque la ligne à trois points n’avait pas encore été mise en place. Ce tir aurait donné la victoire aux Lakers.  Pour la petite histoire, les Lakers s’inclineront en prolongation.

8: Michael Jordan par-dessus Craig Ehlo

 

Dans ce match décisif du premier tour des playoffs 1989 contre Cleveland, Michael Jordan marqua un de ses paniers les plus mémorables, c’était un des premiers épisodes d’une carrière légendaire.

7: Michael Jordan et la grippe

 

Lors des finales NBA 1997, à deux partout avant le cinquième match à Utah, la question était de savoir si malgré sa grippe Michael Jordan serait en état de jouer. Il l’était! Michael dégouta les Jazz en inscrivant 38 points pour s’imposer dans ce match décisif. Chicago conclura la série lors du 6ème match. Sans cet énième match héroïque de Jordan, Malone et Stockton ne seraient sans pas considérés comme les meilleurs joueurs à n’avoir jamais remporté de titres en NBA.

 

6: Triple prolongation à Boston

 

Le match 5 des finales NBA 1976 est considéré par beaucoup comme le plus grand match de l’histoire. Il a fallu 3 prolongations magiques pour pouvoir départager les Suns et les Celtics. Les Celtics s’imposèrent finalement au bout de la nuit et se dirigèrent tout droit vers un nouveau titre.

 

5: L’interception d’Havlicek

 

Le commentaire de cette action est sans doute un des plus mémorables de l’histoire, même les plus jeunes d’entre nous ont sans aucun doute déjà entendu le fameux : « Havlicek stole the ball! » Cette action, c’est l’interception victorieuse de Havlicek sur une remise en jeu à quelques secondes de la fin du match 7 des finales de conférence.1965.

 

4: Magic au poste de pivot

 

En l’absence du pivot superstar Kareem Abdul-Jabbar, Magic Johnson se tient dans le cercle central pour l’entre-deux du match 6 des finaes NBA 1980. Cette nuit là il jouera toutes les positions, marquant 42 points, prenant 15 rebonds et distribuant 7 caviars pour mener Les Lakers à la victoire! Pas mal pour un rookie!!

 

3: Le retour de Willis Reed

 

Personne ne savait si Willis Reed serait sur le parquet pour ce 7ème matchs des finales NBA 1970. Il n’était pas sur le terrain lors de l’échauffement, mais comme un boxeur rentre sur le ring, Reed apparut au bout du tunnel qui menait au terrain, il sera bien de la partie. Il marqua les deux premiers paniers des Knicks (qui seront ses seuls points du match) et sa présence donna l’élan qui permirent aux Knicks de gagner ce match et de devenir champion.

 

2: L’interception de Larry Bird

 

Menés d’un point à quelques secondes de la fin du match 5 des finales de conférence 1987, Larry Bird intercepta la remise en jeu d’Isaiah Thomas, offrant la contre attaque et le panier victorieux à Dennis Johnson.

1: Le tir victorieux de Jordan sur Russell

 

Les fans des Jazz vous diront qu’il y avait passage en force et ils regretteront sans doute pour des décennies le scénario de ce match 6 des finales NBA 1998. Le plus grand moment de l’histoire des playoffs est donc survenu lors de ce match 6 des finales, lorsque Michael Jordan donna le titre aux Buls sur un jump shoot après s’être « débarrassé » de Byron Russel. Ce tir était alors, du moins on le pensait le dernier tir de la carrière de sa majesté Jordan.

 

 

 

Facebook Comments

Leave a Reply