Accueil » Vintage » Les Milwaukee Bucks 1971, une des plus grandes équipes de l’histoire

Les Milwaukee Bucks 1971, une des plus grandes équipes de l’histoire

Milwaukee bucks 1970-1971 champions nba

La saison 1970-1971 était la 3ème saison de la franchise des Milwaukee Bucks et le club avait déjà connu une ascension fulgurante entre la première saison (27 victoires pour 55) et la deuxième (56 victoires et 26 défaites). Cette progression avait surtout un nom : Kareem Abdul-Jabbar ou plutôt Lew Alcindor son nom à l’époque. Le joueur de UCLA en NCAA avait été drafté en numéro par les Bucks à la draft 1969 et il avait lors de sa première saison éclaboussé la ligue de son talent et porté les Bucks en playoffs. Malheureusement les Bucks s’étaient inclinés en finales de conférence est face aux New York Knicks, les futurs champions NBA. Pour sa saison rookie il avait été élu logiquement rookie de l’année 1970 signant en moyenne 28.8 points, 14.5 rebonds et 4.1 passes décisives.

Le 21 avril 1970 les Bucks de Miwaukee allaient encore prendre une dimension supérieure avec l’arrivée de Oscar « Big O » Roberston en échange de Charlie Paulk et Flynn Robinson (2ème marqueur des Bucks en 1969-70 avec 21,8 points par match). Robertson n’en était pas à ses premières heures dans la ligue, 32 ans, mais il en était toujours un des meilleurs joueurs et l’élément parfait pour faire des Bucks les favoris pour le titre. Les Milwaukee Bucks 1970-1971 proposaient le cinq majeur suivant :

Oscar Robertson, Jon McGlocklin, Bob Dandridge, Greg Smith et Lew Alcindor. Pour situer ces joueurs, Bob Dandridge avait tourné à 13,2 points par match lors de sa première saison dans la ligue en 1969-17970 (avec les Bucks). Jon McGlokin tournait à 18 points par matchs en 2 saisons avec les Bucks et Greg Smith avait tourné à 10 points par match dans sa deuxième saison dans la ligue.

#10 Bob Dandridge #33 Lew Alcindor #4 Greg Smith #14 Jon McGlocklin #1 Oscar Robertson et Larry Costello#10 Bob Dandridge #33 Lew Alcindor #4 Greg Smith #14 Jon McGlocklin #1 Oscar Robertson et Larry Costello

Les Bucks survolèrent la saison régulière proposant un basket magnifique, pour un bilan de 66 victoires et 16 défaites sous la houlette du coach Larry Costello. Les Bucks terminèrent donc premier à l’Ouest et premier de la ligue devant les champions en titre, les Knicks (52-30). Lew Alcindor était élu MVP de la saison avec ses 31,7 points (meilleur marqueur de la NBA), 16 rebonds et 3,3 passes décisives !

Les statistiques de l’effectif en saison:

Joueur Age G MP FG FGA FG% FT FTA FT% TRB AST PF PTS
Kareem Abdul-Jabbar 23 82 40.1 13.0 22.5 .577 5.7 8.3 .690 16.0 3.3 3.2 31.7
Oscar Robertson 32 81 39.4 7.3 14.7 .496 4.8 5.6 .850 5.7 8.2 2.5 19.4
Bob Dandridge 23 79 36.2 7.5 14.8 .509 3.3 4.8 .702 8.0 3.5 3.6 18.4
Jon McGlocklin 27 82 35.3 7.0 13.1 .535 1.8 2.0 .862 2.7 3.7 2.3 15.8
Greg Smith 24 82 29.6 5.0 9.7 .512 1.7 2.6 .662 7.2 2.8 3.5 11.7
Bob Boozer 33 80 22.2 3.6 8.1 .450 1.9 2.3 .818 5.4 1.6 2.7 9.1
Lucius Allen 23 61 19.0 2.9 6.5 .447 1.3 1.8 .700 2.5 2.6 1.8 7.1
McCoy McLemore 28 28 14.8 1.8 4.8 .368 1.2 1.5 .829 3.8 1.1 2.4 4.7
Gary Freeman 22 41 8.2 1.5 3.0 .508 0.7 0.9 .737 2.4 0.8 1.5 3.7
Marv Winkler 22 3 4.7 1.0 3.3 .300 0.7 0.7 1.000 1.3 0.7 1.0 2.7
Dick Cunningham 24 76 8.9 1.1 2.6 .415 0.5 0.8 .661 3.4 0.6 1.2 2.6
Bob Greacen 23 2 21.5 0.5 6.0 .083 1.5 3.5 .429 3.0 6.5 3.5 2.5
Jeff Webb 22 29 10.3 0.9 2.7 .346 0.4 0.5 .733 0.8 0.7 1.1 2.2
Bill Zopf 22 53 7.5 0.9 2.5 .363 0.4 0.7 .556 0.9 1.4 0.6 2.2

Lew Alcindor face à Nate Thurmond au premier tourLew Alcindor face à Nate Thurmond au premier tour

Au premier tour des playoffs les Bucks affrontaient les San Francisco Warriors du trio Jerry Lucas, Nate Thurmond et Jeff Mullins (20 points chacun en saison). Les Warriors ne posèrent aucun souci au Bucks qui accédèrent au second tour en s’imposant 4-1 tout comme au deuxième tour face aux Los Angeles Lakers de Jerry West et Wilt Chamberlain. Les Lakers ne pesèrent en effet par lourd face à Alcindor qui domina Chamberlain, symbole de la passation de pouvoir entre deux pivots de légende. Les 4 victoires des Bucks furent sans problème : 106-85, 91-73, 117-94, 116-98.

Lew Alcindor félicité par Wilt ChamberlainLew Alcindor félicité par Wilt Chamberlain

En finale se dressaient les Baltimore Bullets qui avaient éliminé les champions en titre, les Knicks de New York en finales de conférence (4 à 3). Mais la star des Bullets Wes Unseld jouait avec une blessure à la cheville depuis la fin de la saison ce qui diminuait grandement Baltimore. De plus un autre élément important de l’équipe Gus Johnson allait manquer 2 matchs de la finale. Earl « The pearl » Monroe était alors le fer de lance de l’attaque, malgré des soucis au genou, des Bullets. Milwaukee marcha sur les Bullets pour remporter les finales NBA 1971 4 victoires à 0. Les Bullets dépassèrent une seule fois les 40 % aux tirs en finales et seulement 2 fois les 30 points lors des 16 quart-temps ds finales.

Jack Marin des Bullets déclara :

« ils nous ont empêché d’avoir des layups. Il faut en donner tout le crédit à Lew Alcindor »

Lew Alcindor (Milwaukee Bucks) face à Wes Unseld (Baltimore Bullets) en finales NBALew Alcindor face à Wes Unseld en finales NBA

Lors du premier match Earl Monroe marqua 26 points pour Baltimore, mais en face Lew Alcindor dominait Wes Unseld avec 31 points pour une victoire 98-88 des Bucks. Pourtant Alcindor avait du rester une bonne partie de la première mi-temps sur la banc à cause de ses fautes.

Lors du match 2 à Baltimore Wes Unseld usa de ses muscles pour écarter Lew lacindor de la raquette mais sans changement sur le résultat final. Oscar Robertson (22 points) limita Monroe à 11 points et Milwaukee s’imposa 102-83. Même scénario dans le match 3 remporté par les Bucks 107-99 dans le sillage des 29 points de Bobby Dandridge.

Dans le dernier match c’est Oscar Robertson qui porta les Bucks au titre avec 30 points et une victoire 118 à 106. Quelques années plus tard Robertson déclara des Bucks :

« c’était presque du pur basket »

Lew Alcindor fut élu MVP des finales NBA 1971.

Les Milwaukee Bucks champions NBA 1971Les Milwaukee Bucks champions NBA 1971

Les Bucks avaient donc écrasé la concurrence avec un bilan de 12 victoires pour 2 défaites en playoffs. Un avenir radieu se dessinait pour les fans des Bucks mais les dirigeants allaient tuer l’équipe lors d’un trade.

« Après le titre ils ont fait quelque chose de vraiment stupide. Ils ont échangé Greg Smith, Bob Boozer et DickCunningham. Vous avez des gens qui ne comprennent vraiment pas ce que signifie le concept d’équipe. Vous gagnez le titre et vous transférez les joueurs clés, c’est le baiser de la mort »

Un reportage sur l’année des Milwaukee Bucks :

Une galerie photos de l’épopée (cliquez sur les images pour les agrandir)  :

lew alcindor wilt chamberlain lew alcindor wilt chamberlain lew alcindor bras roule

wilt chamberlain oscar robertson lew alcindor  lew-alcindor-jack-marin oscar-robertson-milwaukee-bucks-1971

greg-smith-milwaukee-bucks lew-alcindor-milwaukee-bucks-baltimore-bullets oscar-robertson-wilt-chamberlain-jerry-west-lew-alcindor

lew-alcindor-baltimore-bullets-finales-nba-1971  oscar-robertson-earl-monroe-finales-nba-1971

Lew-alcindor-bucks-face-Bullets-1971-finales-nba oscar-robertson-milwaukee-bucks-1971 lew-alcindor-finales-nba-1971

Lucius-Allen-milwaukee-bucks Larry-costello











Répondre