Souviens toi cette série là … Lakers – Pistons 2004

Souviens toi cette série là … Lakers – Pistons 2004

Cette fois ci, c’est seulement de quelques années en arrière que nous retournons, et dans ce nouvel épisode de « Souviens toi cette série là… » ce sont les Finales NBA de 2004, entre les Detroit Pistons et les Los Angeles Lakers que nous allons découvrir. Suivez nous, c’est par là …

 

C’est en 2000 que commence la dynastie des Lakers, du moins la nouvelle dynastie des Lakers. Après celle du pivot George Mikan, la première véritable star de la NBA, avec les Lakers alors logés à Minneapolis. Après celle des Jerry West, Elgin Baylor rejoints plus tard par Wilt Chamberlain à la fin des 60’s et qui buteront sans cesse sur l’obstacle Bill Russell et ses Celtics. Et enfin après celle du Show Time de Magic Johnson, Kareem Abdul Jabbar et James Worthy, dont les duels épiques avec les Celtics de Bird, McHale et Parish restent aujourd’hui comme des classiques parmi les classiques.

Et pour cette nouvelle dynastie, deux éléments clés. Shaquille O’Neal et Kobe Bryant. Le Shaq a débarqué à LA en 1996, après des premières années fantastique auprès de Penny Hardaway, atteignant même les finales en 1995 mais défait par les Rockets d’Olajuwon et sa bande. L’équipe du Magic était jeune et en devenir, mais le premier choix de draft 1992 ne voulait plus attendre, et claque tout pour s’exporter en Californie dans une des plus grandes franchises de la ligue. Et c’est également en 1996 que débarque un jeune lycéen, un certain Kobe Bryant transféré à LA contre le pivot Serbe Vlade Divac dès le soir de la draft.

Shaq & Kobe, en route pour la gloire.

Vont s’en suivre 4 années frustrantes pour les Lakers, le temps sans doute pour le jeune Kobe d’atteindre la maturité necessaire pour aller chercher une bague. Et ce sera chose faite en 2000, même si Portland sera à deux doigts de leur souffler la finale sous le nez … La suite, 3 titres consécutifs, sous les ordres de Phil Jackson, un expert en matière de Three Peat. Seulement en 2003, fin du rêve. Les Spurs de Tim Duncan, David Robinson et du jeune Tony Parker sont trop forts et éliminent les champions en titre. Qu’à cela ne tienne, les Lakers de Shaq et Kobe sont bien décidés à corriger le tir et les voilà de nouveau en Finales NBA, pour la 4e fois en 5 ans, lors de cette édition 2004 des playoffs.

Il faut dire que le recrutement a bien aidé. Autour du duo explosif de toujours, ont été signéq deux vétérans qui ont fait la gloire et la renommé des 90’s, deux superstars de l’époque où Jordan était trop fort pour laisser filer le titre à qui que ce soit. Aussi, Gary Payton au poste de meneur et Karl Malone pour aider Shaq dans la peinture ont rejoint les Lakers toujours en quête de leur premier titre. Egalement, on retrouve avec eux des role player tels que Derek Fisher, Ricky Fox ou même encore le tout jeune Luke Walton.

Les quatre fantastique, censé faire renouer les Lakers avec le succès

Du coté de Detroit, l’équipe est tout aussi compétitive. Chauncey Billups à la mène, un certain Ben Wallace dans la raquette, Rip Hamilton à l’arrière, ou encore le jeune Tayshaun Prince et Mehmet Okur. Mais ce n’est pas suffisant dans la conférence Est en 2003, dominée alors par les Nets de Jason Kidd, Richard Jefferson et Kenyon Martin. Aussi, Joe Dumars, GM des Pistons, sait qu’il fallait y ajouter quelques éléments supplémentaires, à commencer sur le banc par l’arrivée de Larry Brown, puis celle de Rasheed Wallace en cours de saison. L’alchimie commence à prendre, et voilà les Pistons en Finales NBA eux aussi, après avoir pris leur revanche sur les Nets au passage.

Et après avoir pris le premier match, au Staples Center, les Pistons se relâchent un peu trop, et alors qu’ils pensaient avoir en main le deuxième match également, Kobe va sortir de sa boîte et aider les Lakers à égaliser à une manche partout. Pourtant, les Pistons et leur collectif trop bien huilé n’auront pas besoin de plus de match qu’il n’en faut pour conclure la série chez eux, 4-1 au final, et offrir à Detroit leur troisième titre, après les deux de l’époque Bad Boys.

La richesse du collectif aura eu raison de l’effectif bling bling d’Holywood …

Billups est élu MVP des Finales, et les Lakers manquent leur chance. Tout particulièrement Karl Malone qui à 40 ans passés se retirera sans bague de champion, ou le duo Shaq & Kobe qui n’aura plus jamais l’occasion de briller ensemble. Le Shaq se fera la malle et rejoindra la Floride une nouvelle fois, mais pour atterrir à Miami cette fois, et décrocher un nouveau titre de champion en 2006 en compagnie de Dwyane Wade et … Gary Payton, qui aura enfin obtenu ce titre de champion NBA tant convoité, pour auréoler une carrière plus que satisfaisante.

Mais ça, c’est une autre histoire …

 

_____________________________________________

Prochain épisode : New York Knicks – Los Angeles Lakers 1970

Episode 1 : Lakers – King 2002

Episode 2 : le duel Iverson – Carter 2001

Episode 3 : le parcours des Rockets en 1995

Episode 4 : le duel Bird – Wilkins 1988

Episode 5 : la rivalité Heat – Knicks

Episode 6 : Bulls – Pistons 1990

Episode 7 : Sonics – Nuggets 1994

Episode 8 : Rockets – Lakers 1986

Episode 9 : Bulls – Suns 1993

Episode 10 : le duel King – Thomas 1984

1 Comment

  1. Une sacré équipe ces Pistons quand même! Avec Big Ben Wallace la mascotte de l'équipe avec sa grosse coupe afro c'était génial! La saison d'après quand ils ont joué en finale contre les Spurs, yavait une ambiance de ouf dans le Palace of Auburn Hills j'avais jamais vu ça!!! De bons souvenirs

Leave a Reply