Accueil » Cahier des rookies » Le Cahier des Rookies – Semaine 1

Le Cahier des Rookies – Semaine 1

Comme tous les Samedis, venez découvrir dans le Cahiers des Rookies quels sont les débutants qui ont réussi et ceux qui ont déçu. Aujourd’hui, le meneur des Blazers Damien Lillard domine une courte semaine de NBA (Mardi-Samedi), la première de l’exercice 2012-2013. N’hésitez pas aussi à faire un tour sur notre présentation des rookies cette année.

.

Le classement de la semaine

.

1) Damien Lillard – Portland Trail Blazers – Point Guard.

Le co-MVP des Summers Leagues n’a pas attendu pour montrer à tout le monde qu’il avait le niveau et la carrure pour s’imposer en NBA. Un premier match très accompli contre les Lakers, qui lui vaut d’être le troisième rookie de l’histoire à compiler au moins 20 points et 10 passes pour son premier match, en compagnie de Oscar Robertson et Isiah Thomas. Puis une seconde performance très solide également contre le Thunder. Excellent manieur de ballon, gros scoreur, il possède de très bon fondamenteux, et a déjà ébloui par sa capacité de pénétration dans la raquette. Plus encore, il joue comme un vétéran, sans peur, et avec toute l’aisance du monde. On devrait souvent le retrouver au top de notre classement.

Stats : 22 pts, 3 rbs, 9 ast, en 35 min (2 matchs)

.

2) Anthony Davis – New Orleans Hornets – Power Forward

Le déjà plus célèbre sourcil de la ligue n’a pas raté ses débuts en NBA. Pour son premier match contre les Spurs de Tim Duncan, il se montre à la hauteur, et même clutch en fin de match, mais l’expérience de San Antonio fera pencher la balance. Après seulement 14 minutes passées sur le parquet hier soir, il sort sur blessure, mais en tout cas a déjà montré qu’il faudra compter sur lui pour la course au Rookie of the Year. La lutte avec Lillard devrait être intéressante.

Stats : 14.5 pts, 6.5 rbs, 1.5 blk en 21.5 min (2 matchs)

Il faudra compter sur « The Unibrow » cette saison.

.

3) Dion Waiters – Cleveland Cavaliers – Shooting Guard

On l’attendait au tournant, et il a plutôt bien répondu aux attentes. Titulaire chez les Cavs, il sait dribbler, shooter, pénétrer, et on l’a même vu mener le jeu d’une façon correcte sur certaines séquences. Pour son premier match NBA, il plante 17 points contre les Wizards pour participer à la victoire, et même si il galéré un peu plus hier contre Chicago (à l’image de toute l’équipe), les Cavs ont trouvé en Waiters un futur très bon scoreur et lieutenant à Kyrie Irving.

Stats : 12 pts, 2 rbs, 2 ast, 2stl, en 26.5 min (2 matchs)

.

4) Jonas Valanciunas – Toronto Raptors – Center

Le pivot lituanien a donc enfin fait ses débuts en NBA, et a montré de belles choses. 5e choix de la draft 2011, il a rejoint les Raptors cette saison à peine, et Toronto aurait même pu remporter leur première victoire de la saison si George Hill n’avait pas inscrit son panier au buzzer pour Indiana. Une belle performance malgré la défaite pour Valanciunas, les Raptors semblent enfin avoir trouvé un véritable pivot à mettre à coté de Bargnani dans la raquette.

Stats : 12 pts, 10 rbs, 1 blk, en 23 min (1 match)

Valanciunas devrait bien aider les Raptors.

.

5) Jae Crowder – Dallas Mavericks – Forward.

Annoncé comme un potentiel steal de cette draft, le 34e choix de draft s’est montré sous un bon jour pour ce début de saison. Les Mavs pourront compter sur son shoot fiable et sur son énergie durant la saison, même si il est encore très perfectible. Un back up intéressant à Shawn Marion en tout cas, lui et ses dreads devraient faire du bon boulot à Dallas.

Stats : 8 pts, 3 rbs, 1 ast, en 20 min (2 matchs)

.

Mentions Encouragements : Jared Sullinger (Boston Celtics), Andre Drummond (Detroit Pistons), Harrison Barnes (Golden States Warriors)

 .

Les déceptions

- Austin Rivers : avec Eric Gordon sur la touche pour encore un certain temps, on s’attend à ce que Rivers assure l’intérim au poste 2. Mais les débuts NBA du fiston de Doc se sont révélés diffiiciles. Pas dans le rythme, Rivers affiche un affreux 7% (1/13) au shoot … Clairement pas ce que les Hornets attendaient, d’autant que pour le playmaking c’est Grevis Vasquez qui a les clés de la maison, donc si Rivers veut s’imposer cela passera par apporter des points, lui qui en plus n’est pas de nature à distribuer le jeu.

Stats : 4 pts, 4 ast, 2.5 tov, 7% FG, en 26.5 min

Monty Williams est en droit d’attendre plus de son arrière, et nous aussi.

.

- Thomas Robinson : L’ailier fort des Kings n’est pas (encore ?) titulaire dans la raquette, comme on pouvait le souhaiter, et n’a pas été franchement flamboyant dans ses premières sorties. 3 petits points et 3 rebonds en 21 minutes de jeu pour ses grands débuts, puis seulement 2 points hier soir contre Minnesota, l’adaptation en NBA va prendre un peu de temps. Et comme beaucoup, il n’a pas eu forcement énormément de chance en tombant  à Sacramento, mais on espère se tromper.

Stats : 2.5 pts, 3.5 rbs, 16% FG, en 16.5. min (2 matchs)

.

- Perry Jones, Jeremy Lamb, Nando De Colo, Terrence Jones : Pour l’instant, ils ont passé les matchs sur le banc, sauf les deux premiers qui ont eu des miettes hier soir en fin de match avec le Thunder. Pour Nando, on comprend que la rotation soit déjà très dense, mais on attendait que Terrence Jones ait sa chance dans une raquette des Rockets pas franchement magnifique.

.

Rendez vous la semaine prochain pour un nouveau bilan sur les performances des rookies en NBA ! 















6 commentaires

  1. Waiters a faire taire les sceptiques !

  2. Très bonne idée. MKG aussi dans les déceptions !

Répondre