Accueil » A voir » BrainStorming » BrainStorming : Le nouveau Russell Westbrook est il arrivé ?

BrainStorming : Le nouveau Russell Westbrook est il arrivé ?

Comme pour le Beaujolais nouveau, nous avons le plaisir d’apprécier cette année une nouvelle version du meneur du Thunder, Russell Westbrook. Un gôut plus fruité, plus doux, qui séduira sans doute plus de monde cette année que n’a pu faire la version de l’an passé, sans doute trop amère. Mais est ce vraiment un renouveau ? A vrai dire, il s’agit plutôt pour Westbrook d’un retour au source, après une année à oublier.

.

Souvenez vous, Mai 2011, Derrick Rose soulevait son trophée de MVP de la ligue. Deux raisons à l’époque m’avaient pousser à  penser que le meneur des Bulls, aussi bon soit il, ne le méritait pas forcément : premièrement le fait qu’on l’ait refusé à James à cause de The Decision, et non pour des raisons sportives. Et l’autre raison se nommait Russell Westbrook.

Le tout jeune meneur du Thunder s’était réellement fait un nom durant les playoffs 2010, pendant le premier tour perdu 4-2 contre les Lakers. Avec de la dynamite dans les jambes, Westbrook avait éblouit sur ces matchs, et même distribué quelques posters, Lamar Odom et Derek Fisher s’en souviennent encore. La saison 2010-2011, Westbrook avait confirmé, et s’était affirmé comme un des plus talentueux jeunes meneurs de sa génération, avec des stats du même acabit que Rose, ce qui m’avait conforté dans mon idée que Derrick Rose jouissait d’une hype favorable. Certes, 25 points de moyenne contre 22 pour Westbrook (avec le meilleur marqueur de la ligue à ses cotés tout de même), mais le meneur du Thunder distribuait plus de caviars, prenait plus de rebonds, plus d’interceptions, un pourcentage identique, et des highlights similaires au meneur des Bulls.

Le but n’était donc pas de dire que Westbrook était meilleur que Rose, mais de dénoncer le fossé qui semblait les séparer injustement. 22 points et 8 passes pour Westbrook, le sommet d’une jeune carrière, en sachant que le garçon en avait encore sous le pied. Mais voilà que durant les playoffs 2011, Russell commence à trop forcer. Et pourtant, quand il ne le fait pas, tout va bien pour OKC, comme son Game 7 contre Memphis durant lequel il distribue les caviars. On commence à parler de la non complémentarité de Durant et Westbrook, du fait que le meneur du Thunder doit se canaliser. Mais il n’en sera rien : Westbrook continue sur sa lancée la saison suivante, et délaisse clairement les passes (qui chutent de 8.2 à 5.5 par match… !) pour le scoring, prenant plus de shoots, pour au final, un seul point en plus que l’an passé (23.6).

Seulement cette année, Westbrook semble avoir un tout autre état d’esprit, et est revenu sur les bases de son année 2010-2011. Les Finales perdues contre le Heat sont passées par là entre temps. Le revoilà plus concentré que jamais sur la distribution du jeu, avec pour le moment un record en carrière à presque 9 passes par match. Et c’est ce qu’on attend après tout du meneur qui évolue avec le meilleur joueur de catch & shoot de la ligue, Kevin Durant. Il prend moins de shoots, plus de tirs primés, et en rentre plus que jamais d’ailleurs.

Mais si on devait soulever un seul point noir dans ce nouveau Russell Westbrook, ce serait ses pourcentages. Après un mois de compétition, le voilà à un correct (mais peut mieux faire) 41% aux shoots, seulement 77% aux lancers (plus bas pourcentage en carrière) et en revanche un mauvais 34% à trois points. Il force encore par moment, mais l’impression générale est quand même meilleure. Certains pourront lui reprocher de perdre plus de 3 ballons par match, comme depuis le début de sa carrière, mais même si Westbrook fait parfois de mauvais choix, il ne faut pas se focaliser sur cette stat. Presque 21 points et 9 passes par match, on peut lui concéder de perdre 3 balles sans lui en tenir rigueur.

Quoi qu’il en soit, le nouveau Russell Westbrook semble en route. Tout n’est pas encore parfait, mais le processus est en marche.











17 commentaires

  1. Le succès du Thunder dépend encore plus de lui que de Durant. Durant étant très régulier et répondra toujours présent. Sans un grand Russell westbrook difficile pour le Thunder.

  2. Je pense que Rose est bien au dessus de Westbrook. Il n'y a qu'à voir le bilan de Chicago sans Rose… D-Rose est un leader qui tire son équipe vers le haut, pas Westbrook. même s'il a un potentiel très intéressant et un all star sans aucune discussion, il reste capable de craquer à tout moment. Et tant qu'il jouera avec Durant, on ne pourra pas savoir s'il peut porter une équipe vers les sommets comme Rose…

    • Faux ! Enfin je partage pas ton avis , le seul a la Finale contre les Heat il a garder un jeux frais ! Ils ont perdus , Harden et Durant ont craqués mais pas lui , il l’étoffe d'un meneur d'homme , mais Durant remplit déjà se rôle , peut être que dans une autre équipe où il serait LE joueur clef son jeu explosera comme Harden mais bon on peux pas savoir

      • je demande à voir le thunder sans Westbrook pour voir son impact… quand on voit la différence que Rose apporte à son équipe et la maturité qu'il a comparé à RW… mais bon, chacun son point de vue

        • Encore une fois, il n'a jamais été question de comparer les deux joueurs dans leur globalité et dans l'impact qu'ils ont sur leur équipe puisque :

          – ils ne sont pas dans la même situation, RW n'est qu'un second et pas un Franchise Player
          – Rose est plus mature dans son jeu, même si il force parfois trop ses shoots aussi

          La question était juste de remarquer que les deux avait un même rendement, et que Westbrook avant son année croqueur tournait à des stats similaires à Rose, cad du 21-8. C'EST TOUT. Je n'ai jamais entrepris de comparer les deux ou de dire que Westbrook est meilleur, j'ai juste fait ressortir ses stats.

          On est tous d'accord dans le fond, mais vous tenez tous à vous engager dans une faux débat où nous sommes tous d'accord et un débat dont il n'est pas question ici.

  3. Je pense que ce sera toujours un joueur qui force ses shoots. Mais il est quand même talentueux. Je préfère le Westbrook qui fait jouer les autres (comme c'est le cas cette année). La comparaison avec Rose me semble un peu difficile même si je sais que ce n'est pas le but. Ils ne sont pas entourés de la même manière. Rose est le FP alors que Westbrook est en quelque sorte le bras droit de Durant (le FP de OKC).

    (Je ne défend pas Rose vis à vis de Westbrook même si mon pseudo pourrait le faire croire).

    • Non en effet, le but n'était pas de les comparer. Mais je m'était amusé à l'époque en 2011 à comparer leur rendement, et ça m'avait étonné qu'il n'y ait pas autant d'écart qu'on pourrait le penser. Merci la hype tout de même, sans rien enlever de son talent à Rose.

      Après, Westbrook est et restera un second, donc on ne peut pas pousser la comparaison plus loin.

  4. rose, est au dessus de westbrook dans sa vision du jeu, son leadership, et son impact sur son équipe. westbrook est un pur athlète c'est vrai, mais rose est au dessus.

  5. Westbrook est clairement mieux cette année, mais la comparaison avec Derrick Rose de l'année 2011 est un fail total. En 2010-2011 Rose et LeBron étaient les seuls joueurs qui ont porté leurs équipes respectives sur leurs épaules pour un bilan exceptionnel, et le meilleur bilan était pour les Bulls. Je te donne une raison sportive pour laquelle LeBron a perdu la course au trophée MVP en 2011: La présence de deux ex-franshise players à ses cotés et agés de 29 et 27 ans !! D'autre part, Russel Westbrook n'a jamais été le meilleur joueur de son équipe ! Le boss c'est Durant. C'est vrai que son jeu et celui de D.Rose se ressemblent, mais Rose est plus efficace et n'a aucun joueur important auquel il peut passer la balle au money time. Il est le meilleur scoreur et passeur des Bulls. Donc s'il vous plait, ce n'est pas juste de dire que Rose n'était pas The Most Valuable Player de la NBA en 2011 !!!!!

    • Le "fail", c'est de nier les faits. Les faits les voici : quand tu compare leur rendement, ils sont similaires. Mis à part au scoring, Westbrook était d'ailleurs meilleur, ça suffit à justifier une comparaison. Ce sont des faits cela, tu ne peut pas nier les faits. Je n'ai jamais comparé l'impact des deux joueurs comme je le répète, si tu lis attentivement je dis explicitement que je compare leur rendement seulement.

      Quant au MVP 2011, chacun son avis, mais la vérité c'est que la ligue ne pouvait pas lui donner après the Decision. Mais niveau basket il était le joueur le plus dominant, ça aussi c'est un fait. Rose était sur un nuage, scorait bien et distribuait correctement. Mais premièrement il faut rappeler qu'il prenait bien trop de shoots parfois, et que Lebron peut lui absolument tout faire sur un terrain. Je comprends que tu soit fan ou que tu aime Rose, mais l'avis de tout les spécialistes est le même, Lebron aurait du le gagner.

      • tout dépend aussi comment on définit le MVP. MJ était le meilleur joueur de la ligue pendant des années, il n'a pas remporter tous les titres de MVP. Rose était le meilleur joueur de l'équipe avec le meilleur bilan, je ne vois pas en quoi il ne méritait pas de le gagner. James était aussi impressionnant, et est sûrement le meilleur joueur actuellement, mais son équipe affichait un bilan moins bon que Chicago et on ne savait même âs ( à l'époque car depuis ca a changé) s'il était le leader de l'équipe ou si c'était Wade. Donc je ne suis pas d'accord avec ta dernière affirmation, "mais l'avis de tout les spécialistes est le même, Lebron aurait du le gagner". Quels spécialistes? Tout le monde? les mecs qui votent pour le trophée de MVP ne sont ils pas des spécialistes? dans ce cas, il faut croire que tous n'étaient pas d'accord puisque Rose a été élu…

        • On est entièrement d'accord.

          Lebron comme MJ, est le meilleur au monde en valeur absolue. Mais si en l'occurence quelqu'un arrive à faire une saison d'exception, même si elle n'est pas du standards de James, elle sera tout de même là pour concurence et gagner le MVP.

          La preuve avec Rose, ou Durant un jour peut être. Seulement je souligne également le fait que les gens qui ne voulaient pas le donner à James cette année là, c'est à cause de son départ de Cleveland, c'est clair et net. Donc si tu veut je râle parce qu'il n'y a pas eu que des données sportives dans l'équation.

          Après, Rose à jouer à un niveau de MVP, ça je ne le nie pas, ce sont des faits. Simplement, si l'autre était resté à Cleveland et avait fait la même saison à Cleveland, sans doute qu'il aurait remporter le trophée.

Répondre