Accueil » En direct de Chicago » En direct de Chicago : Halftime Show devant 20 000 personnes

En direct de Chicago : Halftime Show devant 20 000 personnes

Halftime Show

Tout au long de son année rookie aux Bulls de Chicago en basket fauteuil, Benjamin Chevillon, nous fait vivre en exclusivité sur Basket-infos, la belle aventure qu’il vit aux Etats-Unis, par le biais de cette rubrique intitulée « En direct de Chicago », et nous fait partager une vision du basket peu commune. Aujourd’hui, en exclusivité pour Basket-infos, Benjamin revient sur sa participation au Halftime Show au United Center lors d’une rencontre NBA qui opposait Chicago à Atlanta.

Lundi dernier, les Bulls nous ont offert la possibilité de faire le Halftime Show (l’animation de la mi-temps) au United Center. Une grande première pour moi, et honnêtement, penser à l’idée de fouler le mythique parquet des Bulls me rendait anxieux. Surtout que ni la salle ni le parquet ni la présentation de joueurs n’ont changé depuis le dernier match de Jordan.

Le moment fatidique a donc approché à grands pas, direction les vestiaires, où l’on commence à sentir cette atmosphère particulière d’avant match. Et la première surprise de la soirée fut Derrick Rose, tout simplement. L’un des meilleurs joueurs de la NBA était au courant de notre démo et il a tenu à venir nous saluer dans les vestiaires, un par un. Moi j’ai eu droit à « hey what’s up man » .
Notre coach l’a chambré sur son genou en lui disant qu’on avait des fauteuils à disposition s’il voulait. L’échange s’est terminé après qu’il lui ai offert un t-shirt Wheelchair Bulls, que D-Rose a porté pendant tout le Halftime Show.

Benjamin au United Center

Direction ensuite le couloir pour entrer dans l’arène. Il reste 1 minute de jeu. On se met en fil indienne, les blancs d’un côté, les rouges de l’autre. La pression monte le coeur bas, en nous voyant les gens commencent à applaudir, on entendant des « let’s go guys we are proud of you ». Le buzzer retenti, et le speaker nous annonce « And Now please welcome, your Chicago Wheelchair Bulls », 20 000 personnes qui applaudissent c’est tout de même impressionnant, là le coeur battait à fond, mais au final on suit le mouvement et on se dit « aller let’s go ». Le capitaine m’avait dit avant de rentrer « Ben, make sure you enjoy that »:  assure-toi d’apprécier ce moment.

Mon premier réflexe au moment de fouler le parquet, est d’avoir voulu le toucher, je ne sais pourquoi, mais sur l’instant j’ai voulu ressentir cette « magie », cette sensation particulière que peut dégager un des parquets les plus mythiques de la NBA. J’ai ensuite levé la tête pour me rendre compte de l’immensité de la salle, à en donner le vertige. Avec l’écran géant au milieu, qui porte très bien son nom.

Chicago Bulls fauteuil

La démo a donc commencé, je m’étais donné comme petit objectif de marquer au United Center, pour être « serein ». Et c’est au bout de 30 secondes qu’il a été atteint, avec un panier à mi-distance. Donc là, je me suis dit: c’est bon tu as marqué au United Center tu peux mourir tranquille.

J’ai donc apprécié chaque seconde passée sur le terrain, avec le speaker qui annonce ton nom, les gens qui applaudissent (quasiment tout le monde est resté, c’est top). Les 7 minutes sont malheureusement passées beaucoup trop vite, et il a fallut laisser la place aux vraies stars du soir.

Vous pouvez également retrouver Benjamin Chevillon sur son blog personnel : http://benjaminchevillon.com/

 

Benjamin Chevillon

Propos recueillis par Patrick Parizot, pour Basket-infos











2 commentaires

  1. Merci de nous faire vivre tous ces moments magiques, qui te resteront gravés à jamais.
    Good luck pour le match des étoiles à Houston.
    MVP ! MVP !

  2. Le récit donne des frissons, un moment inoubliable, Bravo! Au All-Star Game tu devrais vivre des moments similaires!

Répondre