Accueil » A voir » Interviews Basket Infos » Interview Maxime Tomaselli : un Français en High School

Interview Maxime Tomaselli : un Français en High School

Maxime Tomaselli

Après la NCAA, direction le basket High School afin de découvrir le parcours atypique d’un jeune français qui a tenté l’aventure américaine, il y a trois ans, malgré son jeune âge. Originaire des Vosges, Maxime Tomaselli évolue actuellement dans un lycée de la Caroline du Nord, à Cannon School en terminale. Basket-infos s’est récemment entretenu avec le jeune meneur français et nous fait donc partager son rêve américain et nous parle de son envie de jouer en NCAA.

 Bonjour Max, comment vas tu ?

Je vais bien, merci.

Afin de mieux te connaître, pourrais-tu te présenter brièvement à nos lecteurs ?

Salut tout le monde! Alors je suis Max Tomaselli, je suis né à Epinal, où j’ai commencé le basket au GET Vosges en Baby-Basket. Je suis resté dans les Vosges jusqu’à ma dernière année benjamin. Je suis parti à L’Union Strasbourg Alsace pour mes deux années minimes France avec qui j’ai gagné le championnat de France poule B en 2009. L’été suivant j’ai décollé pour les USA, en tant que première année cadet et j’y suis encore aujourd’hui.

Quelles ont été tes principales motivations de cette belle aventure ?

Je suis parti aux US car je voulais jouer à un haut niveau, continuer à progresser tout en poursuivant mon cursus scolaire et apprendre l’anglais qui me servira sûrement énormément plus tard. Je n’avais pas vraiment d’autres solutions que de partir car je n’avais eu aucune proposition vraiment intéressante en France. Ma principale motivation était de pouvoir un jour jouer en NCAA.

Partir si jeune, ce n’est pas évident. Comment as-tu gérer cette situation ?

Oui c’est n’a vraiment pas été facile de partir si tôt, j’ai vraiment eu du mal à gérer la distance, le manque de ma famille, mes proches etc… Malgré tout, revenir en France ne m’a jamais traversé l’esprit jusqu’à maintenant. Je me suis lancé dans un projet long et difficile, il faut que j’aille jusqu’au bout maintenant.

Quelles démarches as-tu réaliser pour débarquer aux States ?

Je me suis renseigné auprès des gens que je connaissais qui étaient déjà partis là-bas. Ensuite j’ai envoyé des centaines d’emails à des lycées dans les quatre coins du pays puis on m’a mis en contact avec une sorte d’agent qui « aide » les jeunes joueurs européens à obtenir des bourses d’études ici.

Justement, quelles difficultés as-tu rencontré lors de ton arrivée en Caroline du Nord ?

Quand je suis arrivé en Caroline du Nord, les premières difficultés que j’ai rencontrées ont été le manque de nourriture, douche froide pendant des mois, chambre inondée quand il pleuvait, pas d’Internet non plus, donc impossible de communiquer avec mes parents ou mes proches etc…. Ensuite, j’étais le seul blanc de l’école avec un autre Français qui est parti au bout de deux mois.. Certains de mes profs ont eu des propos racistes envers moi, ainsi que mon coach et d’autres étudiants etc…

Le lycée, était situé dans la zone la plus dangereuse de la ville donc l’envie de sortir te passe à force d’entendre les sirènes des pompiers et de la police tous les soirs ou presque.

A la fin des matchs à l’extérieur on devait courir dans le bus pour éviter de se faire agresser par exemple. Même à domicile on n’était pas à l’abris, un soir de match, une personne a mis le feu à l’Eglise du lycée !

Max Tomaselli

As-tu été encadré lors de ton intégration ?

Non pas du tout, la personne responsable de l’internat n’était jamais la, alors c’était vraiment chacun pour sa peau. C’était pas facile au début mais je m’y suis fais au faire et à mesure, je n’avais pas vraiment le choix.

Peux-tu en dire plus sur l’organisation des lycées américains afin de concilier études et basket ? 

C’est assez simple, si tu n’as pas de bonnes notes tu n’es pas éligible pour jouer. Les résultats scolaires sont aussi important que les résultats sur le terrain pour espérer jouer en NCAA.

Généralement, les profs font en sorte que ça n’arrive pas et t’aident un maximum à t’en sortir pour pouvoir jouer et aller à la Fac.

Peux-tu nous décrire une semaine type de Max ?

Du Lundi au Vendredi, j’ai cours de 8h jusqu’à 15h; Entraînement 15h30-18h/18h30.

Depuis que la saison a commencé on a plus que deux/trois séances de muscu par semaine

Entraînement le samedi. Repos le dimanche.

On joue le mardi et vendredi soir la plupart du temps, quelques fois le mercredi aussi.

Parlons basket !Quel bilan dresses-tu de ces trois année aux Etats-Unis ?

Je suis satisfait de ma progression on va dire, je me suis bien développé physiquement et individuellement. Collectivement, j’ai remporté le titre de l’état d’Arizona pendant ma deuxième année aux US, avec Westwind. J’ai aussi remporté le titre national D2 l’an dernier avec Oakbrook Prep.

De quel niveau est ton équipe ? Dans quel championnat évolues-tu ?

On évolue dans le championnat d’état de Caroline du Nord dans une des meilleurs conférences (NCISAAA).

Et individuellement, comment te-sens-tu ?

Je me sens bien pour l’instant, mais j’ai encore beaucoup de choses à travailler.

Max à Cannon School

Et toi es-tu satisfait de ton début de saison ?

Plus où moins, j’ai fais des gros matchs et des moins bons… Je ne suis pas très constant depuis le début de la saison. On a un tout nouveau coaching staff, une équipe assez jeune et inexpérimentée alors ce n’est pas facile de trouver les bons ajustements. Mais les derniers matchs sont plutôt positifs sur le point individuel, le coach est content de moi donc je vais continuer à bosser et on verra ou ça m’emmènera.

Et la NCAA, tu y penses ? As-tu eu des contacts ?

Oui, bien sur que j’y pense, l’objectif le plus important pour l’instant est de jouer en NCAA. Oui j’ai eu quelques contacts de différentes petites facs un peu partout dans le pays.

As-tu une destination de prédilection ?

Pour le moment rien de précis, je prendrai une décision vers Avril-Mai certainement.

Après ton cursus universitaire, as-tu un projet en particulier ?

Je voudrais vivre du basket si j’en ai l’occasion pour quelques années, voyagez un peu partout, et ensuite revenir en France et me servir de mon diplôme universitaire pour trouver un job.

Quelles conseils donnerais-tu à nos jeunes espoirs français qui voudraient tenter l’aventure américaine ?

Réfléchissez bien à tout avant de prendre votre décision, prenez en compte les pépins qui pourraient vous arrivez sur place et ce que vous feriez à ce moment là, prenez suffisamment de recul par rapport à ce qu’on peut vous dire ou vous faire miroiter. Si l’on vous propose un bon projet en France, ne tentez pas le tout pour le tout et vous planter par la suite. Partir aux USA c’est un gros risque, faut le dire..

Je ne serais pas parti si j’avais eu l’opportunité d’intégrer un centre de formation Pro en cadet 1ère année.

Bonne fin de saison à tous !

Maxime Tomaselli

Propos recueillis par Patrick Parizot, pour Basket-infos















2 commentaires

  1. mon gaaaaars suuuur! tu seras récompensez de tout le taff et des sacrifices l'ami , continues comme ca.

Répondre