Les 10 meilleurs Arrières du moment

Les 10 meilleurs Arrières du moment

 

Retour de mon ranking qui fait un focus sur les 10 derniers matchs joués avec les shooting guards. Pour le plus grand plaisir de beaucoup (moi compris), Kobe Bryant s’empare de la première place dans un Top 10 renouvelé à 60%, seul le Top 4 du précédent article étant de retour aujourd’hui.

Comme d’habitude, les critères pris en compte sont :

1-      Les 10 derniers matchs
2-      Les résultats collectifs sur la période
3-      Pas de hype
4-      Les stats individuelles sur la période
5-      L’importance du joueur dans le système de son équipe
6-      Ma subjectivité car il faut bien faire des choix et les assumer

 

Bonus Track :
Bradley Beal – Washington Wizards (5-5)
19.5 pts à 49.4%, 7.3 rbds, 2.7 passes, 1.3 ints & 1 ct en 38.8 mins (sur 6 matchs)

Bradley Beal aurait pleinement mérité de faire son entrée dans ce ranking, mais le rookie des Wizards est actuellement touché à la cheville et a manqué les 4 derniers matchs de son équipe. Dommage, tant la fin de saison du Gator est impressionnante et lui avait valu une place dans ma All-Star Team de l’Est du mois passé.

10- Lance Stephenson – Indiana Pacers (7-3)
9.4 pts à 46.9%, 4.1 rbds, 2.5 passes & 1.5 ints en 28.6 mins
(entrée dans le ranking)

Mon coup de cœur pour Lance Stephenson. En début de saison, j’avais légèrement clashé le Pacer … et j’aime quand un joueur me fait mentir. A ce jour, Stephenson est insortable du 5 de départ d’Indiana entre George Hill et Paul George au sein du back court de Frank Vogel. Après deux saisons à cirer le banc et à essayer de jouer meneur de jeu, le talent originaire de New York a enfin trouvé son rythme et ses marques au poste 2.

9- Tony Allen – Memphis Grizzlies (9-1)
11.1 pts à 41.7%, 5.5 rbds, 1 passe, 1.3 ints & 0.8 ct en 28.1 mins
(entrée dans le ranking)

Si Memphis occupe la deuxième place de la NBA sur les 10 derniers matchs (derrière Miami et en compagnie de Denver), c’est grâce à sa défense … et quand on parle défense dans le Tennessee on pense bien évidemment à Tony Allen (et Mike Conley ;)). Le joueur n’a pas les meilleurs stats du monde, son % est limite aussi moche que son jumpshot, mais franchement, si vous kiffez comme moi le jeu en zone arrière, le champion NBA 2008 fait partie des joueurs que vous affectionnez.

8- Dion Waiters – Cleveland Cavaliers (5-5)
18.4.9 pts à 46.4%, 2.5 rbds, 3.1 passes & 0.5 int en 29.3 mins
(entrée dans le ranking)

Belle entrée dans le ranking du rookie des Cavs. Moins complet que certains, il fait tout de même taire pas mal de mauvaises langues qui critiquaient sa 4ème place lors de la dernière draft. Un temps prié de démarrer les matchs sur le banc, l’Orangeman a retrouvé sa place dans le starting 5 de Byron Scott et ne le fait pas regretter à son coach.

7- J.R. Smith – New York Knicks (6-4)
19.2 pts à 42.1%, 5.9 rbds, 3 passes & 1.6 ints en 33.6 mins
(entrée dans le ranking)

Avant un match, on ne sait jamais si J.R. Smith va nous claquer 30 pts ou un vilain 12 pts à 3/18 aux tirs. Joueur instable, il arrive toute de même à dynamiter le jeu des Knicks lorsqu’il sort du banc de Mike Woodson (malheureusement aussi dans le mauvais sens parfois) … ses choix offensifs sont très souvent critiquables, son implication en défense est proche du néant en dehors des lignes de passes quand il le veut bien. Toutefois, sur les 10 derniers games, et selon mes critères, il mérite sa 7ème place.

6- Jamal Crawford – Los Angeles Clippers (7-3)
18.1 pts à 53.8%, 1.7 rbds, 2.4 passes & 1.6 ints en 28.7 mins
(entrée dans le ranking)

Un autre joker de luxe dans mon ranking des arrières sur les 10 derniers matchs. Jamal Crawford fait une belle saison, le Clipper a même fait parler de lui dans la conversation pour le All-Star Game. Sur les 10 derniers games, les Angelinos sont à 70% de victoires, et leur sixième homme de luxe shoote à plus de 50%, chose qui ne lui est pas arrivé si souvent.

5- Andre Iguodala – Denver Nuggets (9-1)
11.7 pts à 50%, 4.9 rbds, 7 passes, 2.8 ints & 0.8 ct en 35 mins
(-1 place)

Andre Iguodala a trouvé sa place dans le système de George Karl. Si on pouvait s’attendre  à un Iggy plus scoreur comme il y a 3-4 ans à Philly, c’est bien le 76er des deux dernières saisons qui a débarqué dans le Colorado. Denver est la deuxième équipe de la ligue sur les 10 derniers games et le doit à son jeu rapide lancé par la pression défensive de ses joueurs, Iguodala en tête : 2.8 ints & 7 passes, il y a beaucoup de point guards qui rêvent de tels chiffres.

4- James Harden – Houston Rockets (5-5)
27.9 pts à 45.8%, 5 rbds, 7.3 passes & 2.1 ints en 40.1 mins
(-2 places)

Moins 2 places pour James Harden, mais plus en raison des grosses perfs du podium qu’à une baisse des prestations du barbu. Le Rocket continue d’enfiler les paniers comme ma cousine de 5 ans les perles, son % est peut être peu à son avantage depuis le début du mois de mars (il tournait à presque 53% en février), mais peu importe, l’ex-Thunder fait bien partie du top des shooting guards de la ligue.

3- Monta Ellis – Milwaukee Bucks (6-4)
22.9 pts à 47.3%, 4.5 rbds, 7.3 passes & 2.6 ints en 41.7 mins
(retour dans le ranking)

Retour par la grande porte de Monta Ellis dans mon ranking. Les Bucks ont retrouvé le chemin de la victoire et leur arrière a retrouvé le niveau All-Star qui était le sien du temps de Golden State. Son association avec le nouveau venu J.J. Redick s’annonce prometteuse et lui offre des espaces supplémentaires pour faire valoir ses qualités athlétiques.

2- Dwyane Wade – Miami Heat (10-0)
26.2 pts à 59.8%, 5.2 rbds, 5.7 passes  & 2.8 ints en 36.7 mins
(-1 place)

En raison du bilan actuel du Heat, Dwyane Wade aurait pu prétendre à retrouver son trône, toutefois, mon ranking veut que l’on se concentre sur le 10 derniers matchs et non les 19. Toutefois, sans un grand Kobe, Flash méritait de conserver sa première place, le joueur du Heat jouant actuellement sur une autre planète. 26 pts à près de 60% (ils font un concours de réussite avec LBJ en ce moment ou quoi ?), plus de 5 rbds, 5 passes et 2.8 ints, c’est du gros gros gros niveau. Une fois de plus, il me confirme qu’en retrouvant son niveau que Miami devient une équipe injouable.

1- Kobe Bryant – Los Angeles Lakers (8-2)
31.7 pts à 52.9%, 6.6 rbds, 7.2 passes & 1.2 ints en 38.5 mins
(+2 places)

Lors du dernier ranking, Kobe Bryant tournait à 19.3 pts à 41.1%, 6.5 rbds, 7.8 passes & 1.5 ints en 38.4 min sur ses 10 derniers matchs joués. La mue du serpent a continué après son début de saison cata et sur les 10 derniers games, le Black Mamba est tout simplement injouable. Les Lakers retrouvent aussi de leur splendeur et ont cette nuit volé le 8ème seed de leur conférence au Jazz d’Utah. Si Kobe continue sur ce niveau de performances individuelles fondues dans le collectif, personne ne va vouloir affronter les Californiens au premier tour des prochains playoffs.

Sorties : Kevin Martin, Wesley Matthews, Danny Green, O.J. Mayo, Randy Foye, Klay Thompson
Entrées/Retours : Monta Ellis, Jamal Crawford, J.R. Smith, Tony Allen, Dion Waiters, Lance Stephenson

11 Comments

  1. Je suis content que Dion Waiters retrouve de l'efficacité, mais faut encore bosser pour arranger ces pourcentages horribles.

    Lance Stephenson, bonne surprise de la saison, concours de circonstance (grace à la blessure de Granger) mais au final c'est le complément parfait à ce cinq de départ je trouve. Athlétique, agressif, explosif en contre attaque, capable de créer son shoot quand la possession ne mène nulle part, très correct défensivement, accepte son role et saisi sa chance quand on a besoin de lui… Bref, très bonne pioche pour Indy.

    Jusqu'à présent, je me disais que la seule erreur de Bird avait été de drafter Stephenson. Et puis, le garçon nous a prouver que Mr Bird ne se trompe jamais et que c'est (c'était ) un putain de joueur/entraineur/dirigeant.

    1. Une bonne pioche pour Indy, mais Dieu qu'ils l'ont trop poussé à jouer au poste 1 … il apporte comme il faut, et fait oui partie des bonne surprises de la saison.

      1. C'est vrai aussi, et c'est bien qu'ils n'insistent plus sur ce poste.

        C'est un excellentissime ball handler, mais il a pas les autres qualités requises pour être un meneur.

        1. Surtout des problèmes de comportements sur et en dehors des parquets … il a profité d'une bonne opportunité, en NBA il faut être au bon endroit et au bon moment (Big Up Enes Kanter)

  2. j'aurais mis jr smith plus bas et iggy plus haut mais sinon tout pareil!!!

    1. Pourquoi Smith plus haut? et Iggy plus bas?

      1. parce que smith est vraiment en mode montagne russe ça tu t'extasie devant sa perf soit tu as envie de le pendre, iggy parce niveau def il a vraiment elevé le niveau et ça ne sse voit pas dans les stats

        1. Bien vu en effet, après il faut faire des choix, Smith n'est pas du tout ma came (dur de le voir porter le maillot de Sprewell pour le fan des Knicks que je suis) et Iggy pourrait selon moi apporter un peu plus niveau scoring, etre plus efficace quand il se retrouve seul derrière l'arc, mais j en demande bcp, en ce moment Denver gagne tout, on verra en playoffs ce que ca donnera.

  3. ahah jai troooop rigolé !! kobe un début de saison cata ? ahaha !! collectivement peut etre mais lui individuellement c'était juste un monstre ! il tournai a plus de 30 pts et a de 55% au shoot chose qu'il n'avait que très rarement fait un tel pourcentage!
    ENsuite il a enchainé par sa big série de de 10 match tous a plus de 29 pts par match avec de grosses spointes vers decembre . Janvier fut bien moins bien okay , il a commencer a ressentir vraiment une gene a cause de son coude pour son shoot mais il s'est alors mué en grand passeur et maintenant en mars il alterne le scoring et les caviars a chaque matchs sauf les deux dernier ou il a laisser plus de place dans le jeu a howard !
    Bref la saison de kobe est juste phénoménal individuellement !

    1. Bref, le basketball est un sport collectif … aux dernières nouvelles Kobe Bryant ne joue pas au Badminton

  4. trés bon classement j'aurais juste mis D-WADE devant Kobe (Fan du Heat =p )

Leave a Reply