Les 10 meilleurs joueurs qui n’ont jamais été titulaires de la saison

Les 10 meilleurs joueurs qui n’ont jamais été titulaires de la saison

 

Petit casse-tête volontaire à la recherche de ces joueurs qui n’ont jamais eu l’honneur de débuter un match cette saison. Les raisons sont diverses : des coachs qui étiquettent un membre de leur roster comme « non-titularisable », des joueurs qui souffrent de la concurrence à leur poste pour ne jamais arriver à se faire une place sur le terrain à l’heure de l’entre deux initial d’un match, etc etc

On pourra constater la présence d’un seul intérieur (contre sept shooting guards), car quand il y a un problème de blessure au sein d’une rotation, un coach n’hésite pas à faire rentrer un joueur dès le début du game pour renforcer sa raquette, alors qu’il préfèrera laisser un J.R. Smith ou un Manu Ginobili pour profiter de leur capacité à affoler les défenses une fois en jeu. A noter qu’Amar’e Stoudemire aurait pu faire partie de ce ranking, mais le Knick n’a pas joué assez de matchs pour y prétendre et tenir compagnie à JaVale McGgee dans la fratrie de big men.

Comme d’habitude, les critères pris en compte sont :

1-      Avoir joué au moins 50% des matchs de son équipe

2-      Les résultats collectifs

3-      Pas de hype

4-      Les stats individuelles

5-      L’importance du joueur dans le système de son équipe

6-      Ma subjectivité car il faut bien faire des choix et les assumer

10- Will Bynum – Detroit Pistons (25-38)
9.4 pts à 46%, 1.5 rbds, 3.6 passes & 0.7 int en 18.6 mins

Encore une bonne saison de la part de Will Bynum en sortie du banc de Lawrence Frank. Le technicien des Pistons est blindé sur ses lignes arrières et a alterné Brandon Knight, Jose Calderon & Rodney Stuckey pour driver le jeu de son équipe. Bynum a été utilisé comme une sorte de chef du banc, drivant comme il a pu les Villanueva, Stuckey & Drummond lors du « bench mob time » de Motown.

9- Alec Burks – Utah Jazz (31-31)
7.1 pts à 42%, 2.3 rbds, 1.5 passes & 0.5 ints en 17.8 mins

Un gros talent qui devrait commencer à débuter des matchs l’an prochain (Randy Foye restera-t-il chez les Mormos ?). On sait qu’il est dur pour un jeune joueur de faire son trou à Utah (Deron Williams himself avait souffert lors de sa saison rookie à Salt Lake City), mais Alec Burks a confirmé tout le bien que l’on pensait de lui le soir de sa draft. Deuxième arrière capable d’aider à la mène si besoin est (avec Mo Williams et l’infirmerie c’est souvent le cas), il a sorti un gros mois de février 2013 avec 9.9 pts à 45.5%, 4 rbds, 2.8 passes & 0.9 int en 27.1 mins.

8- Ben Gordon – Charlotte Bobcats (17-56)
11.4 pts à 41%, 1.8 rbds, 1.9 passes & 0.5 int en 21.1 mins

Saison très compliquée pour Ben Gordon en Caroline du Nord. A peine débarqué on l’évoquait déjà dans plusieurs trades possibles (Kris Humphries, Andrea Bargnani …  à croire que MJ veuille encore des joueurs de seconde voire troisième zone) et son entente avec son coach a été plus que tendue toute l’année. Au final, une saison à la Ben Gordon avec des points en sortie de banc, du shoot, du shoot et du shoot, mais l’ancien meilleur sixième homme de la NBA vaut mieux que cette équipe moribonde.

7- Ramon Sessions – Charlotte Bobcats (13-48)
14.4 pts à 40.8%, 2.8 rbds, 3.8 passes & 0.8 int en 27.1 mins

Au contraire de Gordon, l’arrivée de Ramon Sessions peut être considérée comme un bon recrutement chez les Bobcats. L’ex-Laker a prouvé que son passage compliqué à L.A. n’était que de l’histoire ancienne, offrant à Mike Dunlap un relais d’expérience au poste 1 derrière Kemba Walker ; ce qui ne fut pas du luxe.

6- JaVale McGee – Denver Nuggets (51-25)
9.1 pts à 57.6%, 4.7 rbds, 0.3 passe & 2 cts en 18.2 mins

Seul intérieur de ce ranking, la saison de JaVale McGee confirme bien mes prévisions tant critiquées sur BI.com avant la saison. Non McGee n’est pas prêt à commencer les matchs pour les Denver Nuggets !! Le talent est là, le gros contrat aussi, mais les neurones sont encore en train de se chercher une place ; alors que Kostas Koufos réalise une saison pleine et efficace. Toutefois, l’ex-Wizard est devenu un joueur capable de changer un match, et a tout pour être titulaire dans les années à venir. Cependant, ce n’est pas à George Karl qu’on va la faire, avec J.R. Smith il a appris comment gérer ce type de joueurs.

5- Kevin Martin – Oklahoma City Thunder (57-20)
14 pts à 45%, 2.3 rbds, 1.4 passes & 0.9 int en 27.7 mins

Si Kevin Martin n’a pas l’apport que pouvait avoir James Harden par le passé à OKC, il n’en réalise pas moins une bonne saison. Dans un rôle de shooteur et finisseur, il fait le taf pour être cette troisième option au scoring essentielle dans le système de Scott Brooks. A K-Mart de monter tout de même en puissance, les playoffs arrivent !!!

4- Ray Allen – Miami Heat (60-16)
11.1 pts à 45.4%, 2.2 rbds, 3.5 passes & 1.5 ints en 26.8 mins

Dur de laisser Ray Allen au pied du podium, mais le trio de tête est bien au-dessus cette saison. Ray Ray fait du Ray Ray, apporte son expérience et sa qualité de shoot dont le Heat n’avait pas forcément besoin, mais qui fait encore plus la différence cette saison. Jesus pourrait remporter le deuxième titre de sa carrière au mois de juin ; tellement mérité !!

3- Manu Ginobili – San Antonio Spurs (45-14)
11.9 pts à 42.6%, 3.4 rbds, 4.6 passes & 1.4 ints en 23.4 mins

Encore une saison gâchée par les petites blessures à répétitions pour Manu Ginobili. Toutefois, quand Gregg Popovich lance l’Argentin sur le terrain, ce sont tous les coachs adverses qui s’affolent. Au contraire des « irréguliers » Crawford & Smith (tout de même mieux classés que lui dans ce ranking) il fait partie de ces joueurs de grande classe, complets, aimant la défense et serait titulaire dans 90% des franchises NBA (ce n’est pas pour rien qu’il est le seul All-Star de ce classement avec Allen). Avec un Danny Green qui confirme sa bonne saison 2011-12, El Manu peut bien rester sur son banc comme le souhaite le système reconnu de Pop’. En attendant, les Spurs espèrent l’avoir en forme pour le début des playoffs.

2- Jamal Crawford – Los Angeles Clippers (49-25)
16.5 pts à 43.6%, 1.7 rbds, 2.5 passes & 1 int en 29.4 mins

Encore une belle saison pour Jamal Crawford en sortie de banc. L’ex-meilleur sixième homme de la NBA avec les Hawks d’Atlanta est ce danger essentiel venu du banc des Clippers. Crawford sait profiter des bonnes passes de Chris Paul pour faire la différence. Toutefois, concernant le débat sur sa non-participation au All-Star Game de Houston … il ne faut pas abuser (Big Up Stephen Curry), et puis la concurrence est tellement rude à l’Ouest !!

1- J.R. Smith – New York Knicks (52-27)
18.1 pts à 42.2%, 5.3 rbds, 2.7 passes & 1.2 ints en 33.5 mins

J.R. Smith a fait du lobby en début de saison pour être titulaire pour les Knicks … il n’a pas commencé un seul match de la saison !! Têtu coach Woodson ? Peut-être un peu, toutefois, cela fonctionne mieux pour les Knicks avec un catalyseur expérimenté comme Pablo Prigioni dans le 5 majeur de Big Apple et celui qui ne peut pas voir les matchs à cause de la taille « fesseps » de sa nana file tout droit vers le premier titre de meilleur sixième homme de sa carrière !!! Respect !!

4 Comments

  1. J'aurais mis Manu bien plus loin, il n'a pas eu l'impact habituel et il fait une saison très très moyenne, sa plus mauvaise depuis longtemps. Martin et Allen méritent d'être devant je pense. D'accord pour le reste

    1. Je me suis aussi posé la question … après, même si on attendait mieux de lui, il reste selon moi au dessus d'Allen et Martin sur cette saison, plus danger, plus créateur, plus défenseur, alors que les deux autres sont plus dans le profil du "simple" scoreur.

  2. Je sais que je vais me faire traiter mais ne pensez-vous que Jimmer Fredette aurait sa place dans se classement (pas dans les 5 mais dans les 10 peut être ? ) . Il joue à peine 13 minutes en moyenne, pour 7/8 points et un apport toujours intéressant (surtout au shoot, 43% a trois points…). Fin bon, je suis peut être complètement à la masse mais pour moi, il devrait être titulaire…

    1. Tu ne vas te faire traiter de rien Roazhon, Jimmer fait partie des joueurs que j'ai dû éliminer sur la fin, un bon Honorable Mention pour le King

Leave a Reply