Au cœur de l’Euro U20 par Vincent Poirier : Les choses sérieuses commencent

Au cœur de l’Euro U20 par Vincent Poirier : Les choses sérieuses commencent

Photo FIBA Europe
Photo FIBA Europe

Jeune espoir du Paris Levallois, Vincent Poirier a réalisé une saison plus que correcte lors du championnat de France Espoirs Pro A et a ainsi tapé dans l’œil de Jean-Aimé Toupane qui l’a sélectionné en équipe de France pour le championnat d’Europe des moins de 20 ans qui se tient en Estonie du 9 au 21 juillet. Ce jeune pivot de grande taille (2.11m) s’est donc fait remarquer à une vitesse grand V. Très agile, ayant une grande capacité d’écoute et une importante marge de progression, l’avenir de cet ancien footballeur qui a découvert le basket en mai 2010, semble tout tracé. Ainsi, tout au long de son aventure européenne, Vincent nous livrera en exclusivité pour Basket Infos ses impressions et nous fera vivre au plus près cet Euro des moins de 20 ans.

Salut tout le monde

Je me présente je m’appelle Vincent Poirier, j’ai 19 ans et je joue au Paris Levallois.  J’ai été sélectionné pour participer au championnat d’Europe U20 organisé en Estonie avec l’équipe de France. Et c’est donc avec grand plaisir que j’ai décidé de vous faire partager ma belle aventure européenne.

Après trois heures de voyage, nous voilà arrivés en Estonie, pas évident quand on fait 2m11. Nous avons ainsi atterri vers minuit, donc pas le temps de découvrir Tallinn. Puis transfert à l’hôtel directement en car, distribution d’un petit casse croûte suivi du briefing pour la journée de demain (petit déjeuner, heure d’entrainement, etc) et directement au lit.

Première vraie journée, levé à 9h afin de prendre le petit déjeuner et séance d’abdo, histoire de retrouver le rythme après deux jours de pause. Ensuite, nous avons eu droit à un petit entretien avec toute l’équipe pour nous expliquer le déroulement du Championnat d’Europe. L’entraînement a donc été de mise pendant deux heures pour reprendre notre rythme une bonne fois et se mettre dans le bain de cet Euro.

Nous avons très peu de temps pour assimiler les systèmes de jeu et perfectionner notre shoot et on doit voir plein de choses donc chaque minute a son importance. En fin de journée à 19h, nous avons eu droit à une séance vidéo, afin d’analyser un match de l’Italie pour déterminer la mise en place des défenses à adopter contre notre futur adversaire et de connaître leurs faiblesses et leurs forces.

Ensuite c’était l’heure des différents soins avec les kines avant un repos bien mérité au calme dans les chambres … Demain est un autre jour, on est a deux jours (mardi) du premier match contre les italiens, les choses sérieuses commencent.

Vincent Poirier

Propos recueillis par Patrick Parizot, pour Basket Infos

 

Leave a Reply