Au cœur de l’Euro U20 par Vincent Poirier : Nous sommes plus sereins

Au cœur de l’Euro U20 par Vincent Poirier : Nous sommes plus sereins

Photo FIBA Europe
Photo FIBA Europe

Jeune espoir du Paris Levallois, Vincent Poirier a réalisé une saison plus que correcte lors du championnat de France Espoirs Pro A et a ainsi tapé dans l’œil de Jean-Aimé Toupane qui l’a sélectionné en équipe de France pour le championnat d’Europe des moins de 20 ans qui se tient en Estonie du 9 au 21 juillet. Ce jeune pivot de grande taille (2.11m) s’est donc fait remarquer à une vitesse grand V. Très agile, ayant une grande capacité d’écoute et une importante marge de progression, l’avenir de cet ancien footballeur qui a découvert le basket en mai 2010, semble tout tracé. Ainsi, tout au long de son aventure européenne, Vincent nous livre en exclusivité pour Basket Infos ses impressions et nous fait vivre au plus près cet Euro des moins de 20 ans.

Salut à tous !

Trois jours que la compétition a commencé, ça y est, nous y sommes !

Mardi 9 juillet : : jour de match contre l’Italie, réveil à 8h avec le petit dej pour prendre des forces pour cette folle journée. Dernier visionnage vidéo pour bien avoir tout dans la tête, scouting des joueurs adverses,  puis déjeuner pas trop lourd avant 1h30 de repos et on y est déjà !
Contre l’Italie ce fut un match serré, malgré l’écart en notre faveur dans les premières minutes, puis les italiens sont vites revenus dans le match. nous avons fait beaucoup d’erreurs défensives qui nous ont coûtés la victoire sur le score de 76-70… un match comme leçon à retenir pour les prochains, on doit se remobiliser très vite parce que demain est un nouveau jour et un nouveau match nous attend. La journée se finira tard avec une séance vidéo de la défaite pour bien retenir les erreurs et ne pas les répéter.

Mercredi 10 juillet : on joue à 20h donc une journée avec beaucoup de repos pour être en forme, ainsi petit déjeuner à 9h, pas de séance entrainement juste une séance vidéo sur le style de jeu des Slovènes. Après avoir mangé, nous avons pu faire une grosse sieste, puis repos dans les chambres et séance de soins pour les petites douleurs
Collation vers 16h30, comme la vieille on scrute le style de jeu de l’adversaire, les joueurs importants, la défense à adopter etc …
Et nous voilà partis pour la salle, tout le monde veut bien faire, la défaite contre l’Italie est restée en travers de la gorge
Beaucoup d’encouragements dans les vestiaires et sur le terrain, un match difficile rien n’est laissé au hasard et nous sortons avec la victoire sur le score de 61-53, et nous voila rentrés dans la compétition. Si on veut se qualifier, il faut gagner tous nos matchs ! Retour à l’hôtel pour des soins, bain froid et direct à la sieste, on a le sourire mais on ne se relâche pas.

Jeudi 11 juillet : troisième match de la compétition et dernier avant le premier jour de repos, on joue contre l’Estonie (le pays hôte) on s’attend à un match difficile mais il ne faut rien prendre à la légère. La journée est la même que la vieille, mais avec un entrainement plus léger, la matin étude des systèmes, mise en place sur le terrain, adaptation etc…
Après le repos et la collation nous voilà au match, la salle se remplie à une vitesse. Il y aura le public derrière eux, ça va être un gros match. Ça joue très physique, le score joue en notre faveur et on finit par ramener la victoire sur le score de 66-44, notre 2e victoire de l’Euro. Ensuite direction l’hôtel, vendredi (aujourd’hui !) sera jour de repos, on va pouvoir bien récupérer pour la dernier match de la phase 1 contre la République Tchèque samedi !

Nous sommes plus sereins et notre confiance va crescendo. On fait ce qu’on sait faire c’est un grosse compétition, le niveau est très élevé, on gagne rarement de 15-20 points et tout se joue sur 2-3 possessions. On a joué essentiellement des équipes axées sur le shoot qui fermaient beaucoup la raquette pour casser le jeu intérieur des équipes où il y a d’excellents shooteurs notamment les italiens et les slovènes.

On est tous dans une bonne dynamique, beaucoup d’encouragements entre nous, il faut qu’on y croit !

Vincent Poirier

Propos recueillis par Patrick Parizot, pour Basket Infos

Leave a Reply