Damian Lillard: que peuvent-ils faire pour arrêter LaMarcus Aldridge ?

Damian Lillard: que peuvent-ils faire pour arrêter LaMarcus Aldridge ?

89 points en deux matchs c’est le bilan de LaMarcus Aldridge et il a surtout permis aux siens de s’imposer à deux reprises. Après son gros match 1 (46 points) les Rockets avaient annoncé vouloir changer des choses pour le stopper mais rien n’y a fait. Cette fois la tactique des Rockets a été de le repousser très loin du cercle (avec Dwight Howard et Omer Asik et même avec des prises à deux) puisqu’au match 1 il avait mis 12 de ses 16 tentatives sous le cercle. Il n’en a marqué que 5 cette fois, mais il a été d’une telle adresse à mi-distance et sur ses fadeaways que ça n’a pas changé grand chose, il a même été plus efficace.

Comment l’arrêter ? Compliqué comme l’expliquait Damian Lillard après le match

Que peuvent-ils faire pour l’arrêter ? Il rentrait des fadeaways difficiles, allait au panier, les faisait sauter, les attirait vers l’extérieur. Il a encore été excellent, comme lors du match 1. Il a vraiment porté notre équipe. Il a encore joué comme un MVP.

Je ne l’avais jamais vu jouer aussi bien que lors de ces deux matchs. Il est très déterminé et il est concentré. Il mène l’équipe, pas seulement avec son jeu mais aussi avec la façon dont il est présent lors des temps morts et dans le vestiaire. C’est vraiment le meilleur niveau auquel j’ai pu le voir jouer. Terry Stotts





J’ai mis des tirs difficiles. Je ne pense pas que c’était trop facile ce soir. J’ai juste trouvé le rythme et j’ai commencé à enchaîner les shoots réussis. Aldridge

Seuls Michael Jordan en 1986 et 1988 et Jerry West en 1965 ont marqué plus de 89 sur les deux premiers matchs de playoffs. Il est aussi le premier joueur à marquer au moins 40 points sur deux matchs de suite depuis LeBron James en 2009 et le premier à compiler au moins 80 points et 15 rebonds lors des deux premiers matchs de playoffs depuis Michael Jordan en 1997.

C’est un honneur d’être mentionné avec ces joueurs parce que ce sont vraiment des très grands joueurs, des grands noms, des Hall Of Famers. Le simple fait d’être dans la même phrase c’est un honneur

Mais attention la qualification n’est pas encore acquise.

En menant 2-0 en allant à la maison c’est super, mais ce n’est pas fini. Nous allons rester affamés, humbles, et essayer de refaire les mêmes prestations. Aldridge

Prochain match vendredi à Portland

 Via Oregonian

Facebook Comments

Leave a Reply