Les Pacers en ont marre d’être « le petit frère »

Les Pacers en ont marre d’être « le petit frère »

Le lendemain de la défaite des Pacers sur le Heat dans le match 3, qui les met en mauvaise position (1-2), Frank Vogel a déclaré à ses joueurs qu’il était temps pour eux en tant que petit frère de se révolter et de prendre l’avantage face à leur grand frère. Explication de la métaphore du coach des Pacers

Nous avons le petit frère qui a passé sa vie entière à se faire battre par son grand frère, ou être battu dans des événements sportifs, et toutes ces années de défaites le mène finalement au point où il prend l’avantage sur le grand frère.

J’ai un frère plus vieux que moi qui avait l’habitude de me botter les fesses à chaque fois en un-contre-un. Mais ce n’est plus le cas (sourire)

En effet les Pacers ont été éliminés par le Heat lors des deux dernières saisons et la série pourrait se poursuivre s’il n’y a pas de réaction. Pour l’instant le Heat frappe mais le petit frère ne répond pas.

Miami nous a éliminés deux années de suite. Nous devons relever le challenge, continuer de nous battre et j’espère que nous pourrons battre nos grands frères. Lance Stephenson

Ces gars nous ont battus tellement de fois, il est temps pour nous de nous mettre en colère et de nous venger. C’est frustrant parce que nous avons prouvé que nous pouvons bien jouer contre cette équipe mais c’est toujours la même histoire. Nous perdons des ballons et ils en profitent pour nous contrer. Paul George

Nous sommes plutôt optimistes. Nous ne nous apitoyons pas sur nous-mêmes. Nous savons que c’est un nouveau jour et que le prochain match est différent. Si nous égalisons, tout ce qui est arrivé avant n’aura plus aucune signification. Nous devons faire notre meilleur match de la série au Game 4 et j’espère que nous repartirons avec une victoire. David West

Rendez-vous ce soir pour le Game 4 à Miami

Via Pacers.com

Leave a Reply