Analyse Vidéo : Qui est le meilleur jeune meneur de jeu NBA ? (Irving, Curry, Lillard, Wall)

Analyse Vidéo : Qui est le meilleur jeune meneur de jeu NBA ? (Irving, Curry, Lillard, Wall)

Kyrie Irving Stephen Curry Damian Lillard John Wall

La NBA vit sans doute l’âge d’or des meneurs de jeu. Derrière les superstars confirmées du poste, c’est surtout la très grande profondeur actuelle du poste qui impressionne et qui est sans doute inédite dans l’histoire de la ligue. Une jeune génération montante de meneur incarnée au dernier All Star Game par la première sélection de John Wall, Damian Lillard et Stephen Curry, et la première titularisation en deux participations pour Kyrie Irving (accompagnée du trophée de MVP de la rencontre). Alors, parmi ces quatre-là, chefs de file d’une lignée de jeunes pousses qui montent, qui est le meilleur d’entre eux ?

Jetons un coup d’oeil à leur profil.

 

Guillaume (@GuillaumeBInfos)

Kyrie Irving (22 ans – voir le profil complet) a pour lui d’apporter un très bon équilibre entre le scoring et la distribution. Scoreur confirmé, Irving est une superbe jump-shooteur qui n’a aucun problème pour se créer son propre tir, et est également un excellent slasher qui compense son manque d’explosivité/verticalité avec son très bon toucher de balle et contrôle du corps. C’est est aussi un vrai meneur de jeu, général de terrain, faisant preuve d’une grande maîtrise, jouant sous contrôle et lisant parfaitement les défenses adverses (seulement 2.7 tov/m). Son petit nombre de passes décisives (6.3 ast/m) s’explique essentiellement par le temps de jeu conséquent qu’il passait à jouer sans la gonfle. Défensivement, Irving n’a pas les qualités athlétiques nécessaires pour exceller mais compense bien avec une très belle intelligence de jeu et de très bons efforts.

Damian Lillard (23 ans – voir le profil complet) est avant tout un scoreur, et plus particulièrement un shooteur, qui opère au mieux en sortie de dribble ou à trois points (et très souvent les deux en même temps). Il démontre un rapide premier pas et de bons changements de rythme en attaquant le panier balle en main, mais ne s’avère pas un bon finisseur au cercle du fait d’un toucher de balle assez moyen. Lillard n’est pas un vrai meneur de jeu mais plus un shoot first PG capable de créer à l’occasion (dans un rôle taillé de cette manière pour lui à Portland). Défensivement, il est tout à fait capable sur l’homme de par sa belle envergure et vitesse latérale mais n’est pas toujours concentré. Tout comme loin du ballon où son attention et sa discipline sont irrégulières.

Stephen Curry (26 ans – voir le profil complet) est peut être à l’heure actuelle le meilleur shooteur de la NBA, et certainement le plus spectaculaire. Capable de scorer n’importe quand par-dessus n’importe qui et depuis n’importe où, la clé de son secret réside dans la rapidité impressionnante de sa mécanique et la portée sans limite de son tir. Slasher capable mais assez limité (manque de vivacité, force, finition au cercle), c’est aussi un excellent créateur/passeur qui créé depuis tout type de situation (P&R, pénétration, transition, etc). Ses qualités de pur meneur laissent par contre un peu plus à désirer, perdant un nombre énorme de ballons et n’étant pas toujours lucide dans ses prises de décision (la saison passée à d’ailleurs bien montré que malgré sa capacité à créer en quantité il n’est pas forcément capable de mener correctement une équipe NBA à lui tout seul). Défensivement, c’est un athlète très moyen, souvent ciblé par les attaques adverses et moyen dans sa défense collective.

John Wall (23 ans – voir le profil complet) est un des tous meilleurs passeurs de NBA, et sans doute celui avec le plus gros volume de passe de la ligue, pouvant tout simplement délivrer des ballons n’importe quand et depuis n’importe où sur le terrain du fait de sa taille, sa vision de jeu et ses superbes instincts de passeur. Superbe slasher en raison de ses remarquables qualités athlétiques (explosif premier pas, brusques changements de rythmes, verticalité) il a également beaucoup travaillé son jump-shoot ces deux dernières années. En 2012-2013 il avait développé un bon tir à mi-distance, et est enfin devenu l’an passé un décent shooteur à longue distance pour la première fois de sa carrière. Défensivement, Wall a haussé le ton l’an passé pour enfin jouer avec une intensité proportionnelle à ses qualités physiques/athlétiques (énorme envergure, taille, vitesse latérale). C’est d’ailleurs un très bon playmaker défensif, capable de créer des turnovers sur lignes de passes, avec ses mains vives, ou de par ses contres spectaculaires.

Quant à déterminer lequel d’entre eux est le meilleur joueur, plusieurs facteurs extérieurs rentrent en compte. Si confier les clés d’une franchise à un Stephen Curry ou un Damian Lillard parait tout de même risqué du fait de leur manque de qualités de pur meneur de jeu, et leur mentalité dominante de scoreur, force est de constater que Golden State et Portland ont réussi à mettre en place un système offensif dans lequel sont exploités au mieux leurs qualités (et leur faiblesses un peu masquées). Les Warriors en alternant Curry sur le poste de meneur et celui d’arrière sans le ballon, et les Blazers dans ce système de mouvement perpétuel et d’équilibre offensif bien rôdé ne nécessitant pas beaucoup de création ni de gestion de la part de son meneur.

John Wall et Kyrie Irving n’ont pas eu la même chance de tomber dans un environnement favorable. Sans doute plus talentueux et pouvant gérer plus de responsabilités (les deux peuvent impacter le jeu par leur scoring et sont très bons dans la gestion du jeu), le manque de talent à leur côté leur ont coûté quelques saisons victorieuses en début de carrière, mais ce n’est désormais plus le cas. Wall à la tête de l’escouade très prometteuse des Wizards ou Irving avec le nouveau rouleau compresseur des Cavs auront désormais la chance de faire parler tout leur talent très loin en playoffs.

Retrouvez toutes les autres Analyses Vidéo.

6 Comments

  1. pour moi c'est john Wall !!!! il a pris une autre dimension cette saison et durant les playoffs .

    1. ok dans la saison, mais en PO il s'est totalement effondré, c'est Beal qui a tout fait (et j'en suis ravi )

  2. On peut pas savoir, ce sont des joueurs très différents. À mon goût on ne peut pas être objectif sur ce genre de question. On pourra parler de meneur le plus complet, le plus athlétique, le plus altruiste… mais pas du MEILLEUR meneur. Toutefois ce qui fait la force de cette génération, c'est bien la diversité des styles de jeu au sein d'un même poste.

  3. L'âge d'or peut être pas, y a toujours eu des meneurs scoreurs en nba (des Marbury, Francis, Payton Iverson,Tim Hardaway, Cassell, stoudemire etc… des gars mesurant moins d'1.90 cassant des chevilles et claquant plus de 20 points par match) sauf qu'avec les années on les oublie parce qu'au final les mecs n'ont jamais réussi a porter leurs teams à la victoire finale.

    La question sont-ils vraiment des meneurs ?
    Aucun ne fait 10 assists par match !

    Le mec qui s'en rapproche le plus serait John Wall, Curry est plus SG que PG tout comme Lillard.
    Irving je vais pas mentir, j'ai jamais vu un match des cavs depuis que James a quitté Cleveland !

    Pour moi des qu'un meneur tourne a plus de 20 points c'est plus meneur mais un shooteur,et donc le jeu de l'équipe n'est plus le même qu'avec un mec qui distribue le jeu.
    Perso je préfère largement un Billups un Kidd ou un stockton.
    C'est moins flashy mais diablement plus efficace !

  4. Pourquoi vous citez Curry dans les jeunes meneurs? il a 26 ans…. et si vous le citez vous devez aussi mettre Westbrook qui est de la même année et qui pour moi est un cran au-dessus de ceux cité dans l'article ( je le mets d'ailleurs juste derrière TP et CP3 et Curry derrière lui) car il est largement plus complet et sait tout faire.
    sinon pour moi Wall ne sera jamais FP, mais un très bon lieutenant (Beal sera FP), Lillard aussi et Irving va sûrement bénéficier de James pour évoluer dans son jeu. il a un énorme potentiel, mais va t-il en avoir assez dans la tête pour devenir un FP? j'en sait absolument rien pour le coup.
    sinon Burk du Jazz je le vois bien devenir un très très bon meneur.

    1. Ici le critère de 'jeune" s'incrit plutôt comme critère d'expérience que d'âge réellement. Curry, Lillard et Wall ont connu leur première sélection All Star, Kyrie sa seconde seulement et sa toute première titularisation.

      Même si c'est vrai que Westbrook est du même âge, c'est déjà un joueur tout ce qu'il y a de confirmé, il n'y a plus forcément de notion de potentiel ou de "à quel point peut il encore progresser" comme pour les autres. C'était ça la motivation derrière cette vidéo. Si jamais il y'a un truc à faire sur Westbrook, ce sera plutôt sur sa place au sein des meilleurs joueurs de la ligue qu'au sein de meilleurs jeunes joueurs prometteurs.

Leave a Reply