Draft Scouting Report : D’Angelo Russell (Ohio State) vs Sacred Heart

Draft Scouting Report : D’Angelo Russell (Ohio State) vs Sacred Heart

D'Angelo Russell, Steve Glowiak, Tevin Falzon

D’Angelo Russell vs Sacred Heart (23/11/2014)

Après une mauvaise sortie (6pts à 2/5, 7 tov) le match précédent faisant face à une équipe solide de Marquette, D’Angelo Russell s’est immédiatement remis en selle contre la plus modeste équipe de Sacred Heart, compilant pas moins de 32 points (12/21), 9 rebonds et 5 passes, s’établissant comme un des jeunes prospects les plus intrigants du pays.

Russell a fait admirer toute l’étendue de son arsenal offensif déjà très développé pour un joueur d’à peine 18 ans, mettant la défense au supplice en attaquant le cercle, en shootant depuis le périmètre et en mettant ses coéquipiers dans de bonnes positions pour scorer.

Sa mécanique de tir n’apparaît pas si excellente que ça, notamment du fait qu’il relâche le ballon assez bas lorsqu’il shoote, résultant ainsi une trajectoire de tir assez plate, et son équilibre pourrait également être meilleur qu’actuellement, mais Russell s’est malgré tout montré productif et même consistent sur cette dite mécanique. Particulièrement en sortie d’écran (ce qu’il a fait une bonne partie du temps durant ce match), il est parvenu à rapidement établir de bons appuis, à bien s’aligner avec l’arceau et à relâcher le ballon de manière assez rapide également, représentant ainsi une réelle menace depuis la mi-distance. Sa portée de tir ne semble pas encore être si excellente que cela (beaucoup de tirs trop courts, même en catch & shoot, plus de force pourrait l’aider à s’adapter aux plus grandes distances NBA) mais il s’est tout de même montré apte à rentrer quelques trois points (4/8) que ce soit sur du spot-up, sur du mouvement sans ballon ou même en sortie de dribble.

Avec la gonfle entre ses mains, Russell a démontré une qualité de dribble très solide, « fendant » des Pick & Roll (refuser l’écran et se faufiler entre les deux défenseurs) avec une belle agilité, remontant la balle en transition ou se créant son chemin jusqu’au cercle. Il ne semble pas si explosif que cela au premier abord mais a fait admirer un excellent contrôle du corps pour terminer quelques actions spectaculaires dans la peinture, que ce soit malgré les contacts ou acrobatiquement dans les airs. Usant également de ses très longs bras (6’8/2m03) et son très bon toucher de balle pour conclure ses actions (des promesses à confirmer d’un floater très bien dosé qui pourrait parfaire son jeu dans la mi-distance et ses capacités en pénétration). Egalement, Russell s’est montré agressif pour se rendre sur la ligne des lancers francs (4/5), ne cherchant pas à éviter les contacts dans le trafic, quelque chose qu’il n’avait pas su faire cette saison encore (seulement 2 lancers sur les deux premiers matchs). Plus encore, Russell est apparu très créatif dans le périmètre, attaquant le panier depuis des positions de spot-up avec un très bon footwork, de belles feintes de tir et de belles misdirections/feintes de tête dans le périmètre.

Russell s’est également montré apte à créer efficacement pour ses coéquipiers, un de ses forces sur ce début de saison (5.0 ast/m en 3 rencontres). Sur P&R, il apparaît suffisamment à l’aise avec son dribble et assez patient, trouvant même à un moment donné une superbe passe à terre dans un parfait timing après avoir mis le défenseur dans le vent sur une magnifique hésitation dans le périmètre. En transition il s’est montré altruiste et enclin à réaliser la passe simple sans pour autant forcer ce qui n’avait pas lieu d’être. Par deux fois il a même su faire sur contre-attaque deux superbes passes lobées parfaitement dosées dans le dos de la défense pour envoyer deux coéquipiers au alley-oop. Cela reste à voir s’il peut vraiment jouer à la manière d’un combo guard/arrière créateur, n’ayant pas énormément la responsabilité du ballon pour l’instant (freshman dans une équipe très expérimentée), mais même sans la gonfle dans ses mains il s’est avéré pertinent pour réaliser l’extra pass, en sortie d’écran notamment.

Il faut cependant noter les trois ou quatre fois où il a foncé dans le tas pour forcer un tir compliqué dans la peinture en manquant des coéquipiers grands ouverts dans le périmètre. Plus généralement, Russell doit encore être plus patient dans la motion offense d’Ohio State, et on l’a vu plus d’une fois sur ce match dégainer bien trop tôt dans la possession sans pour autant avoir un bon tir, shooter de longs trois-points en transition, et se contenter de jump-shot dans le périmètre plutôt que d’utiliser ses (à première vue) belles qualités en pénétration.

La défense est en revanche le domaine du jeu ou Russell fut beaucoup moins impressionnant, même face à cette très modeste escouade de Sacred Heart. Jouant en haut de la zone 1-2-2 de Buckeyes, il ne semble pas jouer avec une bonne intensité, se trouve souvent en très mauvaise posture défensive, ne revient pas toujours très vite en transition, et n’est pas parvenu à contenir les pénétrations les deux ou trois fois où il aurait pu le faire. A son crédit cependant, un certain potentiel de playmaker défensif du fait de ses mains rapide et de ses longs bras, qui lui ont permis de voler un précieux ballon et d’en dévier un autre sur ligne de passe, ainsi que pour contester assez bien les tirs adverses. Le potentiel semble être là défensivement, mais il reste à l’exploiter et à être plus impliqué.

Affichant pour le moment des moyennes on ne peut plus attrayantes de 18 pts, 5.0 rbs, 5.0 ast, 1.7 stl à 57% FG et 47% 3pts (!), D’Angelo Russell s’affirme sur ce début de saison comme un des prospects des plus prometteurs et un probable lottery pick (Draftexpress l’a d’ailleurs déjà placé 13e de sa mock actuelle). Athlétique, très jeune (18 ans seulement) avec un certain potentiel et pourtant déjà assez accompli pour son âge, Russell aura l’occasion d’être le leader cette année d’une équipe de joueurs plus expérimentés mais certainement pas aussi talentueux. Prospect sur le radar, prospect à suivre.

https://www.youtube.com/watch?v=JA2zgCtQiCk

Guillaume (@GuillaumeBInfos)

Facebook Comments

1 Comment

  1. Sympa, ce rapport :) Continues

Leave a Reply