Les 10 meilleurs Ailiers du moment

Les 10 meilleurs Ailiers du moment

Pas de Kevin Durant (qui revient de blessure), pas de Carmelo Anthony (en apprentissage du statut de leader) ni de Rudy Gay (qui n’arrive pas à gagner sans DeMarcus Cousins), voici les 10 meilleurs ailiers du moment.

 

Les critères pris en compte sont :

  1. Les 10 derniers matchs
  2. Les résultats collectifs sur la période
  3. Avoir joué au moins 70% des matchs concernés
  4. Pas de Hype
  5. L’importance et l’implication du joueur dans le système de son équipe
  6. Les stats individuelles sur la période
  7. Ma subjectivité, car il faut faire des choix et les assumer.

 

  1. Terrence Ross – Toronto Raptors (7-3)
    12 pts à 46.4%, 3 rbds, 0.5 passe & 0.6 int en 28 mins

Dans l’ombre du duo Kyle LowryDeMar DeRozan depuis le début de saison, Terrence Ross fait le taf, sans oublier de nous gratifier d’actions spectaculaires dont il a le secret. Mr 51 aurait pu profiter de l’absence pour blessure du All-Star, mais il reste fidèle au rôle que lui a donné Dwane Casey, proposant des stats offensives étrangement semblables depuis début décembre (12.3 pts à 43.8%).

  1. Demarre Carroll – Atlanta Hawks (8-2)
    11.6 pts à 44.2%, 4.9 rbds, 1.2 passes & 1.2 ints en 30.9 mins

Avec 6 victoires de rang, les Hawks sont en mode rouleau compresseur, et si la franchise de la Géorgie ne possède pas autant de talents offensifs que les Warriors, elle détient des joueurs de devoir magnifiques tels que Demarre Carroll. Bien qu’il ne sera jamais All-Star, l’ex-Jazz développe un volume de jeu tel qu’il est le lieutenant parfait de Jeff Teague et Paul Millsap actuels surprenants troisièmes de la conférence est. À noter que depuis son retour de blessure, Atlanta n’a perdu qu’un seul match face aux Raptors (pas encore privés de DeMar DeRozan), leaders de la conférence est.

  1. Nicolas Batum – Portland Trail Blazers (9-1)
    9 pts à 39.1%, 5.1 rbds, 5 passes, 1.6 ints & 0.9 ct en 33.2 mins

S’il est à la peine avec son shoot, Nicolas Batum n’est pas à enterrer. L’importance de l’ailier de l’Équipe de France dans le système de Terry Stotts va au-delà de son pourcentage de réussite. Présent dans tous les compartiments du jeu, comblant les lacunes créatives et défensives de Damian Lillard afin de le faire briller, Batman ne fait pas oublier qu’il est l’un des meilleurs small-forwards de la NBA, n’oubliez pas que Portland occupe la deuxième place de la conférence ouest.

  1. Paul Pierce – Washington Wizards (6-4)
    13.5 pts à 49.5%, 4.2 rbds, 1.7 passes & 0.2 int en 25.8 mins

Après 16 saisons professionnelles et des genoux qui grincent, Paul Pierce n’est toujours pas à mettre de côté. Le vétéran est un élément clé de la bonne saison des Washington Wizards (deuxièmes de leur conférence) et sur les 10 derniers matchs, il a su faire parler son efficacité.

  1. Trevor Ariza – Houston Rockets (7-3)
    13.8 pts à 32.8%, 6.3 rbds, 2.3 passes, 1.4 ints en 39.1 mins

En proie à de vrais problèmes de réussite offensive, Trevor Ariza fait quand même les beaux jours des Rockets depuis son retour dans le Texas. En l’absence de nombreux joueurs cadres (Howard, Jones & Beverley), le champion NBA 2009 est un élément essentiel du magnifique début de saison des troupes de Kevin McHale. À noter que depuis début décembre, il tourne à 17.3 pts & 7.7 rbds.

  1. Harrison Barnes – Golden State Warriors (10-0)
    11.6 pts à 50%, 7.4 rbds, 1.3 passes & 0.5 int en 31.9 mins

Après des playoffs 2013 étincelants, Harrison Barnes est rentré dans le rang. Toutefois, en ce moment, les Warriors sont intouchables. Titularisé en lieu et place du All-Star Andre Iguodala, il propose un jeu solide, que ce soit sur le poste 3 ou le poste 4 pour reposer Draymond Green en l’absence de David Lee.

  1. Wilson Chandler – Denver Nuggets (6-4)
    18.4 pts à 50.7%, 7.2 rbds, 0.8 passe & 0.7 int en 31.5 mins

Si Denver dépend essentiellement des productions de Ty Lawson, Wilson Chandler arrive à faire son trou dans le jeu des Nuggets. Sans faire parler de lui comme à son habitude, l’ex-Knick rempli la feuille de stats, s’occupe du rebond délaissé par un Kenneth Faried aux abonnés absents depuis son bel été espagnol et continue d’alimenter les highlights.

  1. Chandler Parsons – Dallas Mavericks (7-3)
    17.2 pts à 45.7%, 5.4 rbds, 2.2 passes & 0.9 int en 35.9 mins

Perdu en début de saison dans le jeu de Rick Carlisle, Chandler Parsons trouve petit  à petit ses marques. En effet, il est compliqué de trouver ses marques quand on touche moins le ballon et qu’on vous demande d’être moins créatif. L’ex-Rocket monte en puissance comme le prouvent ses stats depuis début décembre : 20.3 pts à 49.2%, 5.8 rbds & 2.3 passes en 4 matchs.

  1. Kawhi Leonard – San Antonio Sports (9-1)
    16.4 pts à 46.5%, 7.6 rbds, 2 passes & 1.8 ints en 33.2 mins

S’il a encore quelques passages à vide offensifs (12 pts à 4/16 lors d’une défaite à Brooklyn), le MVP des dernières NBA Finals confirme qu’il est plus qu’un simple complément dans le système des Spurs. Poison défensif (il a tenu LeBron James à 6/17 il y a deux semaines), il fait partie de cette nouvelle génération d’extérieurs qui aime défendre (avec Jimmy Butler) et qui dominera la ligue en perte de joueurs de ce calibre durant de nombreuses saisons.

  1. LeBron James – Cleveland Cavaliers (6-4)
    22 pts à 44.9%, 5.3 rbds, 8.9 passes & 1.5 ints en 37.3 mins

Franchement, ça me fait mal de mettre un joueur qui n’a gagné que 6 de ses 10 derniers matchs en tête d’un de mes rankings, cependant, force est de constater que LeBron James est toujours le meilleur ailier de la NBA malgré des résultats collectifs jugés décevants et un pourcentage de réussite indigne de son standing. Néanmoins, si on jette un coup d’œil au bilan actuel des Cavs, la franchise l’Ohio reste sur 6 victoires d’affilée et semble trouver une forme d’équilibre dans son jeu avec LBJ en créateur (11.7 passes sur le mois de décembre) et Kyrie Irving en finisseur (26.7 pts à 59.2% sur les trois derniers matchs).

17 Comments

  1. Plutôt d'accord avec toi mais juste le Nico Batum passe pas ^^ un peu trop de chauvinisme non haha
    Et je me dema'dais aussi pourquoi dans le top 10 des arrières y avait-il pas Tony Allen?

    1. Merci pour ton objectivité (j'ai pas épargné Melo en intro ^^ …) Tony Allen est décalé à l'aile depuis la titularisation de Courtney Lee, et il n'était pas loin d'être classé (je suis un grand fan du joueur et de son implication au succès des Grizz), mais il ne joue que 21 mins sur les 10 derniers matchs.
      Pour Batum, pas de chauvinisme, son importance dans le système des Blazers est indéniable et son équipe est à 9-1 sur les 10 derniers matchs.

      1. Oui jai vu ça haha mais c'est tout a fait normal vu le bilan des Knicks… :/
        Ok merci pour l'explication et on a la même appréciation du joueur ;) je savais pas pour les 21mins
        Ah ok bon chacun son avis je campe sur mes positions haha mais son coté complet le valorise beaucoup aussi

  2. Le nombre de victoire est trop prit en compte a mon gout :/ Et je ne comprend pas pourquoi avec son pourcentage en baisse et le bilan très moyen des Cavaliers, LeBron James reste quand même 1er dans ce top…
    Pour le classement des arrières, Kobe n'a pas été épargné, et giclé a la 8ème place, ce que je comprend, de plus les Lakers, c'est un bilan vraiment très mauvais, mais si on met en corrélation, je trouve c'est deux top 10 pas super cohérent non? Chandler Parson et Kawai Leonard ne mérite il pas plus cette place? Leurs stats ne sont pas a des années lumières de celle du King et leurs bilan est trés bon! :)

    1. Non mais les derniers matchs il fait des stats plutôt sympathiques genre il doit être à 11 passes sur les 4/5 derniers matchs ;) mais je trouve également que les résultats comptent trop

      1. 11.7 passes pour le Cav sur les trois derniers matchs, je l'ai précisé dans l'article ;) Et non Melo, les résultats ne comptent pas trop … du moins dans ma vision du jeu ^^

        1. Merci de la précision jetais pas revenu sur l'article ^^
          Oui bon après jai bien envie de voir le top 10 des pivots je te souhaite du courage haha ;)

          1. J'en ai déjà des migraines de celui-là ^^

          2. Hahaha sans Howard blessé ça fait un de moins qui normalement est facile a mettre et bah la non ^^ ça va beaucoup jouer sur les résultats la je sens et c'est normal je sais pas comment tu vas te demerder ^^

          3. Réponse dans quelques jours pour le duel au sommet Larry Sanders vs Jonas Valanciunas ^^
            En restant sérieux, j'aime ce type d'exercices … mais là t'as raison, c'est chaud!!!

          4. Haha tu m'étonnes mais au pire tu fais un top 5 ou top 3 les gens comprendront ^^ En reflechissant a l'idée pendant quelques minutes je trouve pas 10 pivots méritant le top 10 comme ça ^^

    2. En effet, ce Ranking ne fut pas évident à établir et la cohérence est dure à mettre en place et à explique… LeBron James est en tête … car au delà des stats, il domine,. Les autres small forwards de ce ranking sont des deuxièmes voire troisième ou quatrième options de leurs équipes … Comme je le dis dans l'article ca me gene de mettre un joueur avec un bilan si faible en tête…
      Kobe n'a pas été épargné, car vraiment ("au delà des stats") ses prestations sont moches à voir, son implication et son influence sur les Lakers n'est pas forcément positive (j'ai beaucoup aimé ce que Robert Horry à ce sujet).
      Je regarde les matchs, et mon critère #5 est important, LBJ rend meilleur ses coéquipiers, pas Kobe qui joue encore avec des oeillères, aussi grande sa carrière soit elle …
      Concernant les victoires … rien de plus important, les loosers ne comptent pas!! Les stats ne sont que des chiffres trop mal utilisés pour vendre notre sport … il y a des choses dans les stats qui ne se voient pas (d'où le critère #5), et un vrai basketteur préfèrerait faire moins de stats dans une équipe qui gagne que remplir la feuille et perdre.

      1. Trés bien, je peux comprendre la différence d'influence qu'apporte LeBron James par rapport a Kobe, et j'admet que celle de LeBron est positive et celle de Kobe "plutot" négative, je pense tout de même que Kobe a réalisé quelque excellente prestation en ce début de saison malgré beaucoup de match a gros déchet qu'il a pu faire, et qu'il ne faut pas non plus tout remettre sur sa faute.
        Mais dans ton argumentation je suis donc assez d'accord avec toi, et ton ranking est donc cohérent :)

        1. Heureusement, tout n'est pas à jeter, on parle de Kobe comme un des meilleurs de l'histoire :) mais j'essaye de rester objectif dans ma subjectivité en le cassant ou on l'encensant … c'est pour ca que j'aime ces rankings sur des courtes périodes, ca évolue pas mal, et ca montre la régularité à la fin de la saison.

          1. Oui c'est vrai ça évolue, j'éspère étant un adorateur du joueur tout en restant conscient de ce qu'il produit, voir Kobe par un miracle ce hisser dans le top 3! Merci a toi en tout cas! :)

  3. Oui il manque tout de même Tony Allen dans ce top 10 sinon c'est pas mal

    1. Tony Allen a fini 11ème ou 12ème dans mon ranking, mais il a trop peu joué sur la période (21 mins) … je l'adore, mais je dois rester un minimum objectif.

Leave a Reply