Les 10 meilleurs Ailiers Forts du moment

Les 10 meilleurs Ailiers Forts du moment

Suite de mes rankings temporels, aujourd’hui c’est au tour des power forwards de passer à la loupe. Les autres rankings sont ici

Les critères pris en compte sont :

  1. Les 10 derniers matchs
  2. Avoir joué au moins 70% des matchs concernés
  3. Les résultats collectifs sur la période
  4. Pas de Hype
  5. L’importance et l’implication du joueur dans le système de son équipe
  6. Les stats individuelles sur la période
  7. Ma subjectivité, car il faut faire des choix et les assumer.

 

  1. Dirk Nowitzki – Dallas Mavericks (6-4)
    17.8 pts à 37.4%, 6.6 rbds, 2.5 passes & 0.6 ct en 33.4 mins

Dur de mettre une icône comme Dirk Nowitzki en dernière position de ce ranking, cependant, son pourcentage de réussite est indigne de sa grande carrière. Si l’organisation des Mavs continue d’épauler l’Allemand avec des joueurs complémentaires compensant sa prise d’âge (Tyson Chandler & Monta Ellis), l’enfant de Wüzburg peut prendre feu à longue distance à n’importe quel moment. Son esprit de combattant toujours intact à 36 ans et en fait un joueur unique.

  1. Donatas Motiejunas – Houston Rockets (7-3)
    13.1 pts à 56.4%, 7 rbds, 1.6 passes & 0.6 ct en 30 mins

Très belle période pour Donatas Motiejunas qui profite des blessures de Terrence Jones & Dwight Howard pour montrer enfin son immense talent Outre-Atlantique. Le Lituanien continue de monter en puissance (14.7 pts à 60%, 8.7 rbds & 1.3 cts au mois de décembre) et fait partie des raisons du surprenant parcours des Rockets qui subissent l’absence de nombreux cadres.

  1. Draymond Green – Golden State Warriors (10-0)
    13.7 pts à 43.8%, 8.2 rbds, 3.3 passes, 1.5 ints & 1.1 cts en 32.6 mins

Draymond Green est l’une des belles confirmations de ce début de saison. En quelques semaines, le couteau suisse des Warriors a réussi à faire oublier le All-Star David Lee. Si Golden State continue de dominer la NBA, la franchise d’Oakland le lui doit. L’influence de Green une fois sur le terrain, sa détermination en font un joueur peu commun, qui nous rappelle que c’est désormais devenu une denrée rare sur les terrains.

  1. Anthony Davis – New Orleans Pelicans (4-6)
    24.1 pts à 56.2%, 9.8 rbds, 1.3 passes, 1.8 ints & 1.9 cts en 35.6 mins

Une fois de plus Anthony Davis souffre des résultats collectifs des Pelicans, toutefois, il continue de faire exception que ce soit dans mes rankings ou lorsqu’il enfile son jersey. Le Wildcat apporte une fraîcheur et un respect du jeu dont la NBA manquait tant depuis de nombreuses années. Au-delà de ses belles lignes de stats, son attitude, sa vitesse incroyable pour un joueur de sa taille, ses déplacements et sa justesse une fois la balle en main m’obligent à l’intégrer à ce Top 10.

  1. Zach Randolph – Memphis Grizzlies (7-3)
    14.8 pts à 47.3%, 10.9 rbds, 1.2 passes & 1.1 ints en 29.3 mins

En moins de 30 minutes de temps de jeu, Zach Randolph continue d’imposer sa puissance. Le volume de jeu du Grizzli est toujours sa marque de fabrique malgré une réussite souvent douteuse pour un intérieur (40.8% sur le mois de décembre). Memphis joue un basket ultra-collectif cette saison encore et occupe toujours la deuxième place de sa conférence, difficile d’en sortir de nombreuses individualités.

  1. Pau Gasol – Chicago Bulls (5-5)
    22.1 pts à 48.5%, 13.9 rbds, 2.4 passes, 1 int & 0.9 ct en 37.4 mins

L’adaptation de Pau Gasol à Chicago fut rapide. L’Espagnol propose un basket qu’on ne le voyait plus pratiquer sous un maillot NBA depuis le dernier titre des Lakers. Souffrant à l’image de son équipe de pépins physiques (7 matchs joués sur la période), le ROY 2002 pourrait être classé plus haut, toutefois, le bilan des Bulls ne plaide pas en sa faveur.

  1. Kevin Love – Cleveland Cavaliers (8-2)
    18.1 pts à 50.4%, 9.6 rbds, 1.7 passes & 0.6 int en 34.6 mins

Huit victoires consécutives pour les Cavs, Kevin Love qui shoote sur les 10 derniers matchs à plus de 50% de réussite, tout semble aller pour le mieux du monde dans l’Ohio. Troisième option de Cleveland derrière LeBron James et Kyrie Irving, il semblerait que l’ex-Wolf ait enfin trouvé ses marques après un début de saison compliqué (35.5% de réussite sur les deux matchs d’octobre et 45.5% en novembre).

  1. Paul Millsap – Atlanta Hawks (9-1)
    15.1 pts à 49.1%, 7.4 rbds, 3.2 passes, 2.6 ints & 0.9 ct en 33 mins

Quel début de saison magnifique pour les Hawks qui ne cessent de surprendre et d’enchaîner les victoires. La franchise d’Atlanta est à l’image de son nouveau leader : sobre, dure en défense et possédant un flair certain en attaque. Paul Millsap n’a jamais bénéficié de la hype de la plupart des membres de ce ranking, néanmoins, il mérite sa place sur le podium.

  1. LaMarcus Aldridge – Portland Trail Blazers (9-1)
    22.7 pts à 43.7%, 11.9 rbds, 2.1 passes & 1.4 cts en 35.3 mins

Il en fallait peu pour que LaMarcus Aldridge ne soit en première place, toutefois, son pourcentage de réussite peu reluisant actuellement a pesé dans la balance. Leader de Blazers pas bons à affronter en ce moment, Aldridge continue de confirmer saison après saison qu’il fait partie des meilleurs joueurs à son poste et que ses dirigeants ont petit à petit assemblé le parfait roster autour de lui.

  1. Blake Griffin – Los Angeles Clippers (9-1)
    25.2 pts à 53.8%, 8.1 rbds, 4.3 passes & 0.9 int en 32.6 mins

Blake Griffin est passé d’une courte tête devant LaMarcus Aldridge. Impressionnant durant les 10 derniers matchs, il est la raison de la domination actuelle des Clippers avec cette subite hausse de niveau de jeu. Bien plus loin que ses 45 points et son buzzer-bank-beater face aux Suns, le ROY 2011 est constant, impliqué dans la finition (la sienne et celle de ses coéquipiers) et bénéficie du statut obtenu par DeAndre Jordan depuis l’arrivée de Doc Rivers pour se libérer de quelques tâches ingrates … attention aux Clips.

2 Comments

Leave a Reply