Les 10 meilleurs Rookies du moment

Les 10 meilleurs Rookies du moment

A ce jour, la cuvée 2014 est loin de nous enflammer. Alors qu’on attendait les arrivées d’Andrew Wiggins et Jabari Parker en NBA depuis leur saison sophomore de High School pour donner une autre saveur à la NBA, les deux prodiges n’ont pas encore confirmés les attentes placées en eux quand ils n’avaient qu’à peine 16 ans (ah la hype …). Voici tout de même le meilleur des premières années de la grande ligue sur les dix derniers matchs.

Les critères pris en compte sont :

  1. Les 10 derniers matchs
  2. Avoir joué au moins 70% des matchs concernés
  3. Les résultats collectifs sur la période
  4. Pas de Hype
  5. L’importance et l’implication du joueur dans le système de son équipe
  6. Les stats individuelles sur la période
  7. Ma subjectivité, car il faut faire des choix et les assumer.

Les autres rankings sont ici

  1. Elfrid Payton – Orlando Magic (4-6)
    5.7 pts à 35.4%, 3.7 rbds, 4.7 passes, 1.4 ints & 2.2 bps en 25.2 mins

Après un début de saison en tant que starter assez intéressant (6 pts & 5.9 passes), Elfrid Payton a dû rentrer dans le rang pour laisser sa place à Victor Oladipo. Energique, le meneur du Orlando Magic va devoir tout de même améliorer sa sélection de shoots.

  1. Kyle Anderson – San Antonio Spurs (6-4)
    4.7 pts à 63.6%, 2.9 rbds, 1.1 passes, 0.4 int & 0.3 bps en 13.2 mins

Abonné aux DNP depuis le mois d’octobre, Kyle Anderson profite du turnover mis en place par Gregg Popovich afin de reposer les vétérans des Spurs pour faire quelques apparitions intéressantes, dernière en date hier soir, avec 15 pts à 85.6% & 5 rbds en 20 mins lors de la défaite à Portland. On dit qu’il a du Boris Diaw en lui (il jouait meneur en high school malgré sa grande taille), joueur à suivre.

  1. Tarik Black – Houston Rockets (8-2)
    6.1 pts à 60%, 6.4 rbds, 1.3 passes, 1.9 ints, 1.4 cts & 2.8 bps en 18.1 mins

Dwight Howard blessé, Kevin McHale n’a eu d’autre choix que de laisser sa raquette au jeune Tarik Black, et le moins que l’on puisse dire, c’est que le rookie a su se rendre indispensable. Non drafté à sa sortie de Kansas, il montre une efficacité et un côté spectaculaire qui en fait une très bonne pioche pour les Rockets

  1. Nerlens Noel – Philadelphia 76ers (2-8)
    8.3 pts à 44.9%, 6.6 rbds, 1.3 passes, 1.9 int, 1.4 cts & 2.8 bps en 31.8 mins

Après un an d’absence, Monsieur Mains Carrées … a toujours les mains carrées. On sait que les grands gabarits prennent du temps à trouver une certaine maturité, mais son pourcentage de réussite et son grand nombre de balles perdues ne plaident pas en sa faveur. Nerlens Noel fait partie des plans de la reconstruction des 76ers, on espère qu’il profitera des nombreuses minutes qui lui seront données pour densifier son jeu.

  1. K.J. McDaniels – Philadelphia 76ers (2-8)
    10.4 pts à 34%, 6.3 rbds, 1.4 passes, 1.3 ints, 2.1 cts & 2.3 bps en 28.8 mins

En quelques mois, K.J. McDaniels est devenu un abonné des Top 10 NBA et un des chouchous de la rédaction de Basket Infos. Drafté au second tour par les 76ers, il fait partie des bonnes surprises de ce début de saison, et au contraire de Noel un peu plus haut, il a su profiter des opportunités offertes par l’objectif à moyen terme de Philly.

  1. Bojan Bogdanovic – Brooklyn Nets (5-5)
    7.3 pts à 40.3%, 3.2 rbds, 0.9 passe, 0.7 int & 0.8 bps en 25.4 mins

La transition de l’Europe à la NBA est souvent difficile, c’est le cas de Bojan Bogdanovic. Impressionnant depuis quelques années sur le vieux continent, le Croate ne force pas son jeu en Outre-Atlantique. Se cantonnant derrière la ligne à trois points, il évite le drive, par contre, il est toujours bien placé en défense. A noter que depuis trois matchs, il a été sorti du starting five par Lionel Hollins, et les Nets recommencent à gagner (2-1).

  1. Andrew Wiggins – Minnesota Timberwolves (2-8)
    13 pts à 37.8%, 3.9 rbds, 1.7 passes, 0.8 int & 1.9 bps en 32.1 mins

Le nouveau LeBron James n’a pas encore prouvé tout le bien que l’on attend de lui depuis son plus jeune âge. S’il a du retard à l’allumage (ca fait tout de même un an que ça dure) Andrew Wiggins commence à montrer des choses intéressantes avec 16.8 pts, 4.8 rbds & 2 passes sur les 5 derniers matchs, dont 23 pts à 56.3%, 10 rbds & 4 passes lors d’une victoire de choix face aux Blazers.

  1. Zach Lavine – Minnesota Timberwolves (2-8)
    12.3 pts à 42%, 2.8 rbds, 4 passes, 0.7 int & 2.8 bps en 30 mins

Zach Lavine est peut-être la plus grosse surprise de ce ranking. Face à la longue blessure de Ricky Rubio, Flip Saunders n’a pas hésité à titulariser son dunkeur-fou au poste de meneur, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on est loin du crash attendu. Annoncé sur le poste de shooting guard, le Bruin se trouve des aptitudes de gestionnaire surprenantes. A noter ses 22 pts à 53.3% et 10 passes face aux Spurs il y a 10 jours.

  1. Nikola Mirotic – Chicago Bulls (6-4)
    8.8 pts à 40.6%, 7.4 rbds, 1.5 passes, 1.2 cts & 1.1 bps en 21.3 mins

Nikola Mirotic n’est pas un rookie comme les autres, à 23 ans, l’hispano-monténégrin a déjà évolué dans un rôle majeur au Real Madrid, l’une des meilleures écuries d’Euroleague, pour être désigné meilleur joueur de la Liga ACB en 2013. Toutefois, au contraire des autres débutants de ce ranking, le MVP de la dernière Coupe du Roi arrive dans une équipe prétendante au titre, et doit faire face à une concurrence dense dans la peinture des Bulls avec Joakim Noah, Pau Gasol & Taj Gibson. Malgré cela, le natif de la bien nommée Titograd arrive à bonifier chacune de ses entrées en jeu (+5.3 pts) et devient un pion essentiel de l’échiquier de Tom Thibodeau.

  1. Jabari Parker – Milwaukee Bucks (5-5)
    13.2 pts à 54%, 5 rbds, 2.5 passes, 1.2 ints & 2.5 bps en 29.9 mins

Comme annoncé, Jabari Parker est le meilleur joueur de la classe 2014. Le Buck est à l’image de son équipe qui surprend depuis le début de saison : il n’en fait pas trop tout en produisant le suffisant pour faire gagner sa franchise. À noter ses 22 pts à 73.3%, 8 rbds & 3 passes face aux Cavs, accompagné d’une défense très intéressante sur LeBron James malgré la défaite dans le money time des siens. Par contre, mauvaise nouvelle pour Milwaukee, son rookie « star » sera absent un long moment en raison d’une entorse au genou la nuit dernière lors de la victoire des Bucks sur la parquet des Suns.

2 Comments

  1. Zach to the rack !!! Il est tellement élégant ce joueur

  2. Bye bye pour longtemps au numéro 1 a priori

Leave a Reply