Les Rockets gardent le rythme à Washington avec une 50ème victoire

Les Rockets gardent le rythme à Washington avec une 50ème victoire

Et de 50 pour les Rockets ! La bande à James Harden revient à hauteur des Memphis Grizzlies avec un succès sur le parquet de Washington 99-91. Houston affiche donc un bilan de 50 victoires et 23 défaites et est plus que jamais en course pour la seconde place.

Houston a dominé le match presque de bout en bout, profitant de l’aide des Wizards, qui comme depuis plusieurs semaines ont montré leur mauvais visage. Comme toujours James Harden a sorti son match avec 24 points à 7/20 et 6 passes, bien aidé par le quatuor Josh Smith (14 points et 10 rebonds), Dwight Howard (11 points et 10 rebonds), Trevor Ariza (13 points et 8 rebonds) et Corey Brewer (15 points). A noter aussi le très bon match de Pablo Prigioni (10 points) en sortie de banc. Malgré un troisième quart temps compliqué au niveau de l’adresse, Houston a bien géré son match avec 42.5% aux tirs dont un 9/29 à trois points et 16 rebonds offensifs importants.  Avec 38.7 % aux tirs et 17 ballons perdus, les Wizards n’ont pas mis les chances de leur côté. John Wall termine meilleur marqueur avec 25 points à 7/17, 8 rebonds, 12 passes, 4 interceptions et 7 ballons perdus. Bradley Beal et Otto Porter ajoutent eux 15 points.

Début de match laborieux pour les deux équipes avec beaucoup d’approximations avec notamment 5 ballons perdus pour Houston en 3’30. Résultat, 6-2 après 4 minutes puis 8-7 après 6 pour les Wizards (2/11 aux tirs pour débuter pour eux). Puis tout s’est subitement accéléré avec un gros coup de chaud de Josh Smith, auteur de 12 des 15 premiers points des siens dont deux tirs à trois points, puis James Harden a pris le relais pour un 21-9 dont un 8-0 et mener 23-15 et finalement 28-20 après 12 minutes. Les Wizards ont payé leur adresse catastrophique avec un 7/24 aux tirs, ce qui a permis aux Rockets de compenser leurs 8 ballons perdus.

Houston a démarré sur un 8-2, sous l’impulsion des 8 points du duo Corey Brewer – Dwigth Hwoard alors que Washington continuait de cafouiller son basket et de manquer la cible, 38-24. Le retour en jeu de John Wall a fait du bien aux Wizards, qui comme son meneur se sont un peu réveilles pour stopper l’hémorragie après avoir compté 16 points de retard sur un panier extérieur de Pablo Prigioni. Les débats se sont équilibrés et Washington est revenu à 11 points avec un très bon Bradley Beal, mais sans pouvoir faire un run, les Rockets s’appuyant sur une bonne adresse à trois points et un excellent James Harden. Ce dernier a inscrit les 6 derniers points des siens, dont le panier au buzzer, qui a scellé le score de la première mi-temps, 59-46

La seconde mi-temps a commencé comme la première avec beaucoup de maladresse et les Wizards en ont un peu profité en passant un 7-0, avec une disette de 5 minutes pour les Rockets. Ils sont ainsi passés sous les 10 points 61-53 mais Trevor Ariza a instantanément permis aux siens de refaire le break avec 3 lancers et un tir à trois points. Malgré un adresse catastrophique dans le quart (5/23 et 3/21 pour commencer) les Rockets sont restés à distance car en face les Wizards multipliaient les ballons perdus et perdaient surtout des occasions de recoller. John Wall, bien plus en vue a tout de même réduit l’écart dans la dernière minute du quart, 72-65 puis 74-67, mais le panier de Brewer au buzzer a mis finalement les Rockets à 9 points, 76-67.

Les Rockets ont fait un début de dernier quart catastrophique avec ballon perdu sur ballon perdu, ce qui a permis aux Wizards de développer leur jeu rapide et de signer un 5-0 pour recoller à seulement 4 points à 10 minutes de la fin. Les Wizards ont manqué quelques occasions de revenir et ils l’ont payé. Brewer et Prigioni coup sur coup à trois points ont initié un 14-2 fatal avec l’aide de Harden. Les Wizards, pas dans un grand jour et montrant très peu de choses offensivement, ont réduit l’écart à 6 points dans la dernière minute, mais sans vraiment inquiéter les Rockets.

Rock Wiz

Leave a Reply