Chris Douglas-Roberts est un homme changé

Chris Douglas-Roberts est un homme changé

Depuis sa sortie de la fac, la carrière de Chris Douglas-Roberts est loin de celle qu’il avait pu envisager. Joueur majeur en NCAA avec le Memphis de Derrick Rose et John Calipari, il galère depuis pour se faire une place en NBA, mais avec les années et l’expérience le natif de Detroit est devenu « zen ».

J’étais dans la première équipe All-American, un des cinq meilleurs joueurs du pays, et j’ai été drafté au second tour… J’ai porté un peu d’amertume et de colère de ça. J’ai toujours été performant quand on me donnait une opportunité, mais mon énergie n’était pas la bonne. Désormais c’est la bonne.

En 222 matchs NBA CDR tourne à 7.1 pts à 43.9%, 2.1 rbds & 1.1 passe en 19.7 mins. Actuellement, il se bat en compagnie de trois autres joueurs pour obtenir une place dans le roster des Pelicans qui a encore deux postes vacants pour cette saison, et le moins que l’on puisse dire c’est que l’ancien Net est « zen ».

J’ai vu tout ce que vous pouvez voir dans cette ligue. Je ne ressens aucune pression de la NBA comme je pouvais en avoir l’habitude. Je suis différent maintenant. Je rentre à l’hôtel, je médite et je lis, vous savez, ces trucs de zen master. Je m’installe, je croise mes jambes et je ne pense à rien. Cela fonctionne vraiment pour moi parce que c’est un business complètement fou. C’est un style de vie dément, et vous pouvez être pris ou laissé de côté. J’aime le calme et le silence. J’aime être en phase avec moi-même, avec mère nature et l’univers.

Un grand changement d’attitude de la part du 40ème choix de la draft 2008, qui, s’il n’obtient pas de spot en Louisiane continuera sa route qui l’a déjà mené par l’Italie ou encore la D-League.

Source : Times Picayune

Leave a Reply