Anderson Varejao sur les Warriors : « Je peux vous dire qu’ils s’aiment »

Anderson Varejao sur les Warriors : « Je peux vous dire qu’ils s’aiment »

À peine arrivé dans la baie d’Oakland, Anderson Varejao est venu prendre la température des champions NBA en titre.

Je suis vraiment enthousiaste d’être ici, de cette opportunité. J’ai pu connaître un peu les gars ce soir, c’est un groupe sympa.

Après douze saisons à Cleveland, le Brésilien a vu des dizaines de joueurs passer dans son vestiaire, dont certains de ses nouveaux coéquipiers ; il ne sera pas perdu lorsqu’il enfilera son premier uniforme bleu et jaune.

J’ai joué avec Marreese Speights, (Leandro) Barbosa, Shaun Livingston et Luke Walton. Je sais combien Steph (Curry) est spécial, mais aussi Klay (Thompson), Draymond (Green) et (Andre) Iguodala, tout le monde !

Une fois coupé par Cleveland, les qualités de l’intérieur, son attitude de guerrier et sa faculté à créer du jeu une fois le ballon en main ont intéressé plusieurs prétendants au titre. Cependant, pour obtenir sa première bague après deux échecs en NBA Finals (2007 & 2015) en ayant un rôle à jouer, rien de mieux que Golden State pour l’ancien de Barcelone. En effet, les deux pivots en place (Andrew Bogut et Festus Ezeli) faisant des aller-retours réguliers à l’infirmerie, les opportunités de temps de jeu devraient être plus conséquentes sous les ordres de Steve Kerr déjà fan de son nouveau big-man.

Il y avait d’autres équipes, mais j’ai choisi de venir ici. C’est une super organisation, très bien coachée et avec des mecs spéciaux.

Si avec les victoires l’ambiance est toujours plus belle, il est clair que la confiance engrangée par les séries de victoires des Warriors en font une équipe différente des autres. Ces joueurs ont une confiance aveugle les uns envers les autres et si les stars misent en avant par les médias sont Stephen Curry et Klay Thompson, ce sont des joueurs de devoir (Draymond Green et Andre Iguodala) qui leur permettent d’afficher une telle identité. Un équilibre, une alchimie qui a sauté de suite aux yeux de Varejao.

Je suis content d’être venu ici, parce que je peux vous dire qu’ils s’aiment. C’est de ça qu’il est question. Quand tu veux gagner il faut être comme eux le sont. Des amis qui prennent du plaisir à jouer ensemble, qui s’amusent dans le vestiaire. Je suis là depuis quelques heures et ce que je peux vous dire que ce groupe c’est qu’ils s’aiment.

Source : CSN Bay Area

Leave a Reply