Tony Parker: « Quand Pop vous crie dessus, vous apprenez vite à ravaler votre fierté »

Tony Parker: « Quand Pop vous crie dessus, vous apprenez vite à ravaler votre fierté »

Avant de signer aux Spurs, David West était déjà bien au courant de la philosophie à San Antonio, du collectif qui passe avant l’individu et le statut de star, Gregg Popovich traitant tout le monde de la même manière, et sans aucun passe droit pour les superstars et futurs Hall of Famers. Il a très rapidement pu s’en rendre compte lorsque dès le début du training camp Pop s’en est pris à Tim Duncan

« C’était genre le premier jour. » (rire)

Quand vous arrivez là vous réalisez que ce n’est pas de la magie, de la poussière de fée ou un truc du genre. C’est cette approche régulière chaque jour et le fait que vous avez des Hall of Famers qui adhèrent toujours à ça et qui se laissent coacher. Même pour un gars comme moi, qui est en NBA depuis 13 ans, c’est une révélation. » David West

Gregg Popovich a toujours expliqué qu’il recrutait ses joueurs également en fonction de leur caractère et de leur volonté de faire passer le collectif avant leur propre personne et leurs objectifs personnels.

« Il n’y a pas besoin que ce soit Monsieur Magnifique ou Monsieur Parfait, mais il y a certaines qualités que nous recherchons chez une personne. Et s’ils ont ces qualités et le talent nécessaire, nous tentons de les signer. » Popovich

Un joueur comme Manu Ginobili, qui aurait pu être titulaire toute sa carrière dans quasiment toutes les équipes de la ligue en est un exemple. Il a fait sa carrière en tant que 6ème homme sans jamais broncher. Cette saison Tim Duncan et Tony Parker, ont eux accepté de changer de rôle pour devenir la 3ème option offensive pour TP et une 4-5ème option pour Duncan.

« Tout le monde a un ego mais dans notre équipe, tout le monde pense d’abord à l’équipe. Si vous voulez réussir dans un sport d’équipe il faut mettre votre ego de côté. » Parker

« Ici il n’est pas question d’individualités. Tout est centré constamment sur le groupe. Personne ou rien n’est plus important que le groupe. » David West

La hiérarchie et les rôles sont parfaitement définis et aucun joueur ne tente de bousculer tout ça. Tony Parker a accepté très rapidement son nouveau rôle et l’a endossé à merveille sans jamais se plaindre et avec comme seul objectif de « rendre heureux’ Gregg Popovich

« Chaque joueur dans une équipe a un rôle, les rôles changent. Au fil des années les joueurs s’adaptent et nos joueurs ont été très bons pour cela. Ils comprennent quel rôle peut être le leur à un moment donné. Tony s’est transformé de plus en plus en un général sur le terrain plutôt qu’en un scoreur et il a fait du bon boulot pour ça. » Popovich

« Quand vous êtes plus jeune vous voulez vous imposer. L’ego et ce genre de choses entrent en jeu, parce que vous voulez montrer à tout le monde que vous pouvez jouer. Maintenant je suis à un stade différent de ma carrière. » Parker

Futur Hall of Famer et considéré par beaucoup comme un des 10, voire 5 meilleurs joueurs de l’histoire, Duncan a aussi vu son rôle changer et avoir de moins en moins d’importance offensivement dans le système, mais comme Tony, il reste très très important en tant que leader.

« Sa personnalité, vous la ressentez dès que vous arrivez ici. Tout est organisé autour de lui. » West

Désormais les Spurs sont passés des mains de Duncan-Parker-Ginobili à celles de Kawhi Leonard-LaMarcus Aldridge, et cette transition s’est faite sans aucun souci.

« Quand Pop vous crie dessus, vous apprenez vite à ravaler votre fierté. » Parker

Cette philosophie permet aux Texans d’être au top de la ligue depuis près de 20 ans et encore en lice pour le titre 2016.

Via San Antonio Express News

Leave a Reply