Viol en réunion: Derrick Rose n’échappera pas au procès

Viol en réunion: Derrick Rose n’échappera pas au procès

Accusé par une ancienne petite amie de viol en réunion, Derrick Rose espérait éviter le procès mais il n’y échappera pas. La cour de Californie a refusé la motion du Knick car elle a jugé qu’il était nécessaire de déterminer de l’authenticité des faits importants qui lui sont reprochés.

En août 2015 Jane Doe avait décidé de poursuivre Derrick Rose en justice pour les faits suivants.

Jane Doe dit ainsi avoir fréquenté le meneur des Bulls entre 2011 et 2013. Durant cette période, Rose aurait fait pression sur elle pour qu’elle se masturbe devant lui, le laisse avoir des relations sexuelles avec ses amies et en groupe avec des étrangers, autant de demandes qu’elle aurait refusées. Leur relation se serait arrêtée en août 2013, lorsque Rose et deux de ses amis, Ryan Allen et Randall Hampton (manager personnel du joueur), l’auraient invitée dans la maison de Beverly Hills du MVP 2011. Là, ils auraient glissé de la drogue dans son verre dans l’intention de la violer.

La plaignante raconte s’être échappée de la maison avec une amie mais plus tard dans la nuit, Rose et ses amis seraient rentrés par effraction dans son appartement avant de la violer. Elle dit ne se souvenir que de quelques flashes mais se rappelle que les accusés l’ont forcée à subir le viol. Pour expliquer son attente de deux ans avant de porter plainte, elle a expliqué avoir eu « honte » et été inquiète de la réaction de sa famille « conservatrice ».

Le porte-parole du joueur avait réfuté les accusations et quelques semaines plus tard Derrick Rose avait déposé les documents à la cour dans lesquels il clamait que Doe avait consenti à avoir des relations sexuelles avec plus d’un partenaire à plusieurs occasions et que ce jour là elle était consentante.

Le procès débutera le 4 otobre à Los Angeles

Via TMZ et Bleacher Report

Leave a Reply