76ers : du caractère et de l’envie malgré les blessures

76ers : du caractère et de l’envie malgré les blessures

Deux victoires d’affilée à l’extérieur ! Une phrase presque surréaliste pour une équipe qui avait passé quasiment 1 an sans gagner loin de sa salle avant jeudi soir à New Orleans. Pourtant les 76ers ont bien dominé Detroit au Palace of Auburn Hills hier et avec la manière, 97-79.

Privés de Joel Embiid (légèrement touché au coude et mis au repos), Philadelphie récupérait Nerlens Noel, absent des 23 premiers matchs de son équipe après une petite opération du genou en octobre. L’intérieur va signer 8 points en 10 minutes mais ne pourra jouer la seconde mi-temps en raison d’une blessure à la cheville gauche (après le match, il a rassuré en déclarant qu’il serait probablement de retour dès le prochain match). Très tôt devant grâce à un gros 1er quart-temps (32-12, 72% de réussite !), Philadelphie ne laissera aucune chance de comeback à ses adversaires.

« Ils jouaient beaucoup trop vite pour nous. On n’était pas du tout prêts à jouer » Stan Van Gundy

Robert Covington (16 points à 6/9 et 7 rebonds), Ersan Ilyasova (15 points à 6/12 et 8 rebonds), Jahlil Okafor (14 points à 6/9, 9 rebonds et 2 contres), T.J. McConnell (12 points à 6/9, 10 rebonds et 9 passes ou Nik Stauskas (10 points en 25 minute) tout le monde a contribué.

« On a dû aller chercher de gros rebonds en fin de match. Jahlil en a pris un gros, Robert Covington aussi. Le match a été fragile pendant un petit moment, mais on a réussi de très bonnes actions. Les joueurs ont contribué de partout. Et au final, ça a vraiment été un effort collectif. C’est la meilleure défense NBA actuellement (Detroit, ndlr) niveau statistiques. On a pris des coups mais globalement, notre mouvement de balle sur les 5 à 7 derniers matchs a été très bon» Brett Brown

« On est une équipe jeunes et on a tellement d’armes offensives et défensives. Une fois qu’on est concentré et qu’on fait ce qu’on est censé faire, cette équipe peut commencer à vraiment faire peur. C’était de loin l’un de nos meilleurs débuts de match. On faisait des passes en attaque et on exécutait en défense » Robert Covington

Les 76ers restent bons derniers de la Conférence Est avec autant de victoires mais 2 défaites de plus (6-18) que les Nets (6-16). Toujours est-il que pour une équipe qui a dû gérer tant de blessés dès le début de saison, qui joue un match sur deux sans son meilleur scoreur, rebondeur et contreur et qui est toujours sans son n°1 de la draft, gagner 2 fois à l’extérieur tient tout de même déjà de l’exploit. Philadelphie a tenu ses 2 derniers adversaires en-dessous des 40% de réussite et pour la première fois de la saison, n’ont pas encaissé plus de 100 points sur 2 matchs d’affilée hier.

via CSNPhilly

Leave a Reply