Brett Brown y voit enfin un peu plus clair à Philadelphie

Brett Brown y voit enfin un peu plus clair à Philadelphie

Philadelphia 76ers. Dernière apparition en playoffs : 2012. Nombre de victoires sur les 4 saisons complètes écoulées depuis en 410 matchs : 81. Sauf que pour la première fois depuis bien longtemps cette année, une lueur d’espoir jaillit du Wells Fargo Center avec les arrivées de Joel Embiid et Ben Simmons (et T.J. McConnell hier soir). L’équipe compte cette saison « déjà » 1 victoire de plus qu’en 2015-16, soit 11. Et l’équipe a encore 46 occasions d’aller en chercher d’autres avant de clore son exercice 2016-17. Enfin une évolution positive en vue pour Brett Brown et les siens ?

« Beaucoup plus qu’avant, mais pour moi il y a encore beaucoup de chemin à faire. Il y a encore tellement à apprendre et de conditions à remplir si vous voulez aller là où on veut aller. Je pense que la réalité et la certitude que nous avons tous en Joel, c’set quelque chose d’unique et de spécial. Nous pensons que Ben fera partie de cette même espèce, ce même genre. Mais nous ne l’avons pas encore vu. Que va-t-il arrive avec Jahlil (Okafor) et Nerlens (Noel) ? Et à l’aile. On va essayer Ben à la mène. Comment est-ce que cela va marcher ? Donc quand vous mettez la barre aussi haut que nous l’avons mise, il y a encore beaucoup à apprendre et à faire. Mais c’est carrément plus clair que cela ne l’a jamais été »

[Interview] Alexis Ajinça : « Je suis prêt à partir »

Les vétérans Gerald Henderson et Jerryd Bayless devraient rester l’année prochaine, Robert Covington continue à progresser (notamment en défense), Dario Saric de trouver sa place dans la rotation, Nik Stauskas et McConnell peuvent être intéressants en sortie de banc.

« Une fois qu’on aura l’équipe au complet, on pourra encore plus regarder vers l’avenir car fait peur de voir de quoi on est capable. On est jeunes, talentueux et on a une équipe qui n’abandonne jamais. L’avenir est prometteur pour nous. J’ai vu Jo (Joel Embiid) travailler pendant 2 ans et j’ai toujours dit qu’une fois qu’il mettrait un pied sur le terrain il serait un problème pour les adversaires. Et c’est ce qui s’est passé. C’est un problème pour beaucoup d’intérieurs car il est tellement polyvalent. Il peut shooter, il peut scorer à l’intérieur, dribbler » Robert Covington

via Philly.com

Leave a Reply