[Ranking] Les 10 meilleurs meneurs NBA du moment

[Ranking] Les 10 meilleurs meneurs NBA du moment

De gros changements dans mon classement concernant les meneurs. Ça peut choquer de voir James Harden, Kyrie Irving et Kyle Lowry dans la catégorie « Sortis du Ranking », toutefois, les bilans actuels de leur équipe (4V-6D) sont indignes de leur talent, et pointent du doigt les qualités de leaders qui devraient être les leurs. Au final, le but de ces articles est de faire un focus sur une période de la saison, et on peut constater que les Rockets, les Cavaliers et les Raptors connaissent un coup de mou, et malgré les gros chiffres qu’ils proposent chaque soir leurs postes 1 n’arrivent pas à inverser la tendance… il n’y a pas que les stats dans la vie ! Ce ranking est modifié à 60% si on le compare à son précédent, ce qui prouve une fois de plus la richesse de la NBA à cette position et que les « petites équipes » se réveillent au bon moment pour une fin de saison qui s’annonce passionnante concernant derniers spots qualificatifs pour les playoffs.

CLIQUEZ ICI POUR VOIR LE RANKING PRÉCÉDENT

Les critères pris en compte sont :

  1. Les 10 derniers matchs.
  2. Avoir joué au moins 70% des matchs concernés.
  3. Les résultats collectifs sur la période.
  4. Pas de Hype.
  5. L’importance et l’implication du joueur dans le système de son équipe.
  6. Les statistiques individuelles sur la période.
  7. Ma subjectivité, car il faut faire des choix et les assumer.

 

  1. Dennis Schröder – Atlanta Hawks (6-4)
    16.8 pts à 44.9%, 2.4 rbds, 6.9 passes & 0.4 int en 31.1 mins (Entrée/Retour dans le ranking)

À seulement 23 ans, Dennis Schröder connait des soirées pleines et d’autres un peu moins glorieuses. Irrégulier offensivement, l’Allemand n’en reste pas un joueur doté d’une qualité de vainqueur comme on aime les voir en NBA. Les Knicks peuvent s’en rappeler (par deux fois) ce mois-ci avec l’ex-back-up de Jeff  Teague décisif il y a deux semaines et très productif dimanche avec 23 points et 15 passes en 55 minutes (!!) alors qu’il sortait d’une soirée compliquée face à John Wall deux jours avant (9 points à 3/11 en 23 minutes).

  1. George Hill – Utah Jazz (7-3)
    16.3 pts à 41%, 3.7 rbds, 4 passes & 0.8 int en 33 mins (Entrée/Retour dans le ranking)

Après un début de saison en mode boulet de canon, George Hill a été freiné une fois de plus par des pépins physiques. De retour à compétition depuis le 7 janvier (après un petit retour convainquant en décembre), Hill permet au Jazz d’être plus régulier et même de se faire plaisir face à son ancienne équipe avec 30 points à 56.3%, 6 rebonds & 5 passes face aux Pacers.

  1. Jeff Teague – Indiana Pacers (6-4)
    16.2 pts à 52.1%, 5.2 rbds, 9.5 passes & 1 int en 34.8 mins (Entrée/Retour dans le ranking)

L’arrivée de Jeff Teague à Indianapolis a été plus compliquée que prévue cette saison. Larry Bird, préférant le All-Star au confirmé George Hill, a dû s’en mordre parfois les doigts, cependant, depuis quelques semaines, l’ex-Hawk commence à trouver ses marques derrière Paul George et Myles Turner. Sur les trois derniers matchs les Pacers sont invaincus, l’intéressé sortant un gros match face à des Wolves qui ne sont pas bons à prendre depuis peu (20 points, 8 rebonds & 13 passes), ou encore 17 points et 15 passes pour venir à bout de James Harden et des Rockets.

  1. Ricky Rubio – Minnesota Timberwolves (7-3)
    11.9 pts à 40.3%, 3.9 rbds, 10.7 passes & 1.7 int en 32 mins (Entrée/Retour dans le ranking)

Mal aimé dans le Minnesota qui veut s’en servir comme monnaie d’échange depuis déjà un bon moment, Ricky Rubio ne voit plus un transfert comme une mauvaise chose. Toutefois, l’Espagnol n’en reste pas moins l’un des leaders des Wolves qui sont dans une bonne période. 22 points (dont 6 trois points), 8 rebonds et 8 passes hier soir face à Orlando, on se dit que l’ex-joueur du Barca sera tout de même une grosse perte pour la rotation de Tom Thibodeau qui devra faire avec les talentueux mais inexpérimentés Kris Dunn et Tyus Jones.

  1. Mike Conley – Memphis Grizzlies (5-5)
    20.7 pts à 44.9%, 4.5 rbds, 7 passes & 1.5 int en 34.5 mins (Entrée/Retour dans le ranking)

Après un période de creux, les Grizzlies retrouvent un bilan équilibré suite à deux victoires convaincantes face au Jazz (23 points à 64.3%) puis aux Suns hier soir avec le meilleur meneur non-All-Star de la ligue en mode record avec 38 points à 66.7%, 6 rebonds et 9 passes. Memphis ne fait plus peur comme il y a encore quelques semaines, néanmoins, quand son meneur sort un gros match, ils ne sont pas bons à prendre, celui-ci capable d’envoyer un match en prolongation face aux Warriors pour vaincre une fois de plus les champions NBA 2015.

  1. Goran Dragic – Miami Heat (8-2)
    21.9 pts à 51.7%, 4.3 rbds, 6 passes & 1.3 int en 35.5 mins (Entrée/Retour dans le ranking)

Avec huit victoires consécutives, le Heat est la grosse surprise du moment. Dans une conférence est qui ne compte à ce jour que six équipes avec un bilan positif, tout est imaginable pour les triples champions NBA, toutefois, finiront-ils la saison avec Goran Dragic ? Le Slovène est un des meilleurs atouts dans le jeu de Pat Riley dans le processus de reconstruction souhaité par la franchise de South Beach. Cependant, le MIP 2014 est des plus réguliers dans la bonne passe actuelle des Floridiens, alors qu’Orlando vient de refuser un trade l’incluant.

  1. Russell Westbrook – Oklahoma City Thunder (6-4)
    28.3 pts à 38.7%, 10.7 rbds, 9.8 passes & 2.1 ints en 34.9 mins (-2 places)

La saison avance et Russell Westbrook reste proche du triple-double de moyenne. Toutefois, toute la responsabilité des résultats ne peut reposer sur les épaules de son All-Star (c’est son coach qui le dit), qui risque d’encore plus forcer ses shoots suite à la blessure (la plus stupide depuis le poignet cassé de Richard Jefferson ?) d’Enes Kanter. Westbrook arrose, mais OKC est toujours avec un bilan supérieur à 50%, pas de quoi crier au scandale, cependant il perd deux places à mon ranking en raison des très bonnes performances actuelles des membres du podium qui va se découvrir à vous.

  1. Isaiah Thomas – Boston Celtics (7-3)
    34.3 pts à 49.8%, 3.2 rbds, 7.2 passes & 0.9 int en 36.2 mins (+7 places)

Les semaines avancent et Isaiah Thomas continue de monter son niveau de jeu. Le micro-meneur des Celtics est un leader par excellence (si j’avais seulement fait parler ma subjectivité il serait en première position de ce ranking !) et propose presque 10 points de plus par match en comparaison à mon dernier ranking. Il reste sur deux matchs monumentaux face aux Pistons (41 points dont 24 en dernier quart-temps) et aux Bucks (37 points & 8 passes), souvent décisif, il n’a pas su stopper John Wall mardi dernier, ce qui permet au Wizard de se placer devant lui.

  1. Stephen Curry – Golden State Warriors (9-1)
    26.1 pts à 46.9%, 4.7 rbds, 7.6 passes & 1.7 int en 32.9 mins (+1 place)

Décevant dans ses choix offensifs et son agressivité il y a encore un mois, on retrouve peu à peu le Stephen Curry qui vient de décrocher les deux derniers titres MVP de la ligue. Il y a peu, les Clippers en ont fait les frais, avec 43 points du meneur All-Star en seulement 29 minutes, et il semble que cela ne risque pas de s’arrêter. Les Warriors ont toujours le meilleur bilan de la ligue et l’équilibre offensif semble trouvé avec Kevin Durant et Klay Thompson. Curry aurait pu prétendre à la première place de ce ranking, toutefois, il n’a pas joué le dernier match de Golden State et John Wall reste sur une dizaine de matchs d’un très haut niveau.

  1. John Wall – Washington Wizards (8-2)
    21.9 pts à 44.3%, 5 rbds, 10.3 passes & 2 ints en 35.3 mins (+5 places)

Les semaines passent et les Wizards ne sont plus une bonne surprise de la saison NBA mais une équipe de nouveau équilibrée et difficile à manœuvrer. Malheureux face aux Celtics d’Isaiah Thomas il y a deux semaines (9 points à 19%), John Wall a pris sa revanche  la semaine passée avec 27 points, 7 rebonds, 7 passes et 3 interceptions. Le All-Star s’éclate (et claque même un gros dunk sur Anthony Davis) et selon lui, sa franchise reste sur la meilleure semaine de son histoire !!

 

Bonus Track :
T.J. McConnell – Philadelphia 76ers (6-4)
9.1 pts à 50%, 3.1 rbds, 9.3 passes & 1.3 int en 30.8 mins

Petit focus sur T.J. McConnell qui n’arrête pas de surprendre son monde car personne ne le voyait jouer en NBA à sa sortie de la fac, encore moins prendre la place de titulaire à Sergio Rodriguez ou encore de le voir comme une cible du recrutement des Cavs. Pour parler de l’ancien étudiant d’Arizona, rien de tel que de voir un match des 76ers. Si Joel Embiid attire les regards, jetez un œil sur son meneur qui est un monstre d’efficacité.

Entrés et retours dans le ranking : Dennis Schröder (Hawks), George Hill (Jazz), Jeff Teague (Pacers), Ricky Rubio (Wolves), Mike Conley (Grizzlies) & Goran Dragic (Heat).
Sortis du ranking : Chris Paul (Clippers), Kemba Walker (Hornets), Derrick Rose (Knicks), Kyrie Irving (Cavs), Kyle Lowry (Raptors) & James Harden (Rockets)

Leave a Reply