Frank Kaminsky version lance-flammes

Frank Kaminsky version lance-flammes

Décevant depuis sa draft alors que Michael Jordan en attendait des merveilles, Frank Kaminsky a hérité dernièrement du poste de pivot titulaire,  laissé libre par Cody Zeller, blessé. Il est depuis une des rares satisfactions pour les Hornets. Cette nuit il a sorti un gros match à Sacramento avec 23 points à 9/18 dont 5/9 à 3-pts et 13 rebonds pour mettre fin à la série de 12 défaites à l’extérieur.

« Tout est une question de confiance. Quand elle est élevée, vous avez le sentiment de pouvoir tout faire. A l’heure actuelle je joue comme je pense pouvoir le faire. J’ai toujours eu confiance dans le fait que je pouvais jouer pivot. » Kaminsky

S’il est un bien piètre protecteur de cercle, en attaque il pose énormément de soucis aux pivots adverses avec sa capacité à s’écarter. Les Kings ont en fait l’expérience cette nuit

« C’est dur quand vous jouez un big qui shoote comme ça. Vous essayez de contenir Kemba Walker, Nicolas Batum, vous tentez d’aider votre arrière en défense et en plus de ça vous devez vous occuper d’un gars qui est un lance-flammes. » Willie Cauley-Stein

Désormais c’est à Kemba Walker, Nicolas BAtum et le reste de l’équipe de se mettre au diapason.

Facebook Comments

Leave a Reply