Les Bulls, une grande énigme

Les Bulls, une grande énigme

Depuis l’arrivée de Fred Hoiberg à la tête des Bulls, ces derniers sont sur courant alternatif, capables du meilleur comme du pire. Cette saison ils ont fait chuter les meilleures équipes de la ligue : Cavaliers, Spurs et désormais Warriors. Cette nuit ils ont mis fin à l’incroyable série de matchs sans deux défaites de suite des champions 2015, et forcément on se demande pourquoi ils ne jouent pas toujours comme ça, eux qui ont été ridiculisés à domicile face aux Nuggets mardi.

Cette irrégularité ça a été le souci de l’équipe toute la saison, incapable d’enchaîner de grosses séries de victoires et de montrer un niveau d’intensité constant. Ce qui est certain, c’est qu’ils répondent présent lorsque le match est sur la télé nationale.

« Aucun doute. Comme nous l’avons dit tout au long de l’année, quand nous jouons les meilleures équipes de la ligue, les meilleurs joueurs, vous avez cette crainte dans le ventre, qui est positive, par rapport à ce que les adversaires pourraient vous infliger, la façon dont ils pourraient vous embarrasser. Il y a aussi beaucoup d’attention sur les détails pour les jeunes joueurs, plus que lorsqu’ils jouent des joueurs moins connus. C’est ce que nous essayons d’inculquer, nous essayons de faire en sorte que ça devienne une habitude. » Wade

Après avoir perdu 4 matchs sur 5, ils viennent d’enchaîner 5 victoires sur les 6 dernières sorties dont des succès face aux Celtics, Warriors et Cavaliers. Avec les départs lors de la deadline, la rotation est devenue plus resserrée et stabilisée, ce qui aide les joueurs.

« Nous parlons beaucoup. Nous communiquons beaucoup plus, c’est la chose la plus importante. J’ai le sentiment que parfois nous ne communiquions pas beaucoup sur le terrain, mais vous commencez à voir des gars qui donnent des consignes, qui pointent des choses du doigt, des gars qui switchent, ce genre de choses. Puis nous avons beaucoup de joueurs polyvalents qui peuvent changer en défense et se mettre sur des arrières, ce qui aide nos arrières. » Bobby Portis

Avec un bilan de 31 victoires et 30 défaites, les Bulls sont en 6ème position et bien installés parmi les playoffables, mais il va falloir continuer dans cette voie.

Via ESPN

Facebook Comments

Leave a Reply