Chandler Parsons : « Je suis nul à l’heure actuelle, pas besoin de prendre de pincettes »

Chandler Parsons : « Je suis nul à l’heure actuelle, pas besoin de prendre de pincettes »

Signé à prix d’or par les Memphis Grizzlies cet été, Chandler Parsons vit encore une saison très difficile, toujours gêné par les blessures. Cette nuit il a joué son premier back-to-back, ce qui est plutôt bon signe, mais le résultat a été très mauvais. Il n’a une nouvelle fois pas pesé sur le match avec seulement 2 points à 1/5 en 20 minutes.

« Je suis nul à l’heure actuelle. Pas besoin de prendre des pincettes. C’est la réalité. Je vais continuer de bosser, de m’accrocher. » Parsons

Depuis le début de saison ses performances, même s’il n’est pas à 100%, sont indignes d’un joueur au contrat de 94 millions de dollars sur 4 ans. Il affiche 6 points à 33.5% dont 25% à 3-pts et 2.5 rebonds en 19.7 minutes. Alors qu’on attendait une montée en puissance, depuis le All-Star Break il tourne à 3.4 points à 24.1% et les fans de la franchise commencent à perdre patience. Lors du dernier match à domicile il a été sifflé. Il demande aux gens d’être patients.

« C’était un peu choquant. J’ai signé pour 4 ans, je n’ai pas signé pour une seule saison. Les attentes de l’équipe pour moi vont aller progressivement. Ca va être un long processus. Je comprends qu’en tant que fan vous voulez que le joueur soit productif. Ils voient le contrat que j’ai signé et l’argent que je gagne. Les gens en attendent plus que ce que je montre en ce moment. C’est naturel et c’est comme ça que ça ça fonctionne mais je pense que c’est un petit peu prématuré. Toutefois je comprends. » Parsons





En plus d’être maladroit, il a perdu en explosibilité et il ne pèse pas du tout sur les défenses adverses. Des défenses qui le poussent à shooter alors que c’est normalement sa première arme.

« C’est presque bizarre la façon dont les équipes défendent sur moi. Ils passent sous les écrans, c’est en quelque sorte un manque de respect. Je n’ai jamais été défendu comme ça. Je dois juste aborder les matchs en me disant de shooter à chaque fois que je suis ouvert. Pas besoin de forcer ou de prendre des mauvais shoots, mais je bosse trop dur et je suis un trop bon joueur pour être en difficulté comme ça depuis si longtemps. Je ne me sens pas à 100%. Cela va prendre du temps. Ca va être un processus et mentalement je dois surmonter ça. » Parsons

Le point positif c’est qu’il reste encore un peu plus d’un moins avant les playoffs pour qu’il retrouve un niveau décent et soit d’une vraie aide. En tout cas David Fizdale est lui patient mais pour combien de temps…

Via ESPN

Facebook Comments

1 Comment

  1. Il touche 21 millions par an ???!!!!!!!!
    Tain la maxi arnaque hahahaha !

Leave a Reply