Les Warriors souffrent mais retrouvent la victoire à l’expérience

Les Warriors souffrent mais retrouvent la victoire à l’expérience

Fin de série pour les Warriors, qui retrouvent la victoire après deux échecs, mais cela n’a pas été simple sur le parquet des Knicks. Ils s’imposent à l’expérience 112-105. Ils ont désormais un bilan de 50 victoires et 15 défaites alors que les Knicks disent sans doute au revoir aux playoffs avec 25 succès pour 38 défaites.

Stephen Curry a connu un début de rencontre très compliqué mais il a fini par retrouver la mire et il a fait mal aux Knicks en seconde mi-temps. Il termine avec 31 points à 11/24 dont 5/13 à 3-pts, 8 rebonds et 6 passes. Klay Thompson marque 29 points à 8/21 et 4/9 à 3-pts dont 12 unités en dernier quart. Les New Yorkais ont mieux shooté que leur adversaire (47.6% à 45.5%) mais perdent deux fois plus de ballons. Derrick Rose sort un excellent match avec 28 points à 9/18 tandis que Carmelo Anthony marque 15 points à 6/12 et Kristaps Porzingis compile 24 points à 9/21 et 15 rebonds.

Le Fil du match

Si les Warriors ont pris les commandes 8-2 grâce à deux paniers à trois points de Draymond Green et Klay Thompson, le début de rencontre a été assez catastrophique pour les deux équipes. Après 6’20 de jeu elles combinaient un 4/23 au tir et 6 ballons perdus pour un score de 10-4 en faveur des Californiens. Klay Thompson a été un des rares joueurs en réussite et il a inscrit 14 des 21 premiers points des siens alors que Stephen Curry était toujours déréglé (21-14). Résultat avec un piteux 6/22, les Knicks se sont retrouvés menés 27-16 après 12 minutes.

Le second quart a démarré comme le premier avec très peu d’adresse pour les deux équipes, puis tout à coup Kristaps Porzingis s’est réveillé et a réveillé les Knicks. L’intérieur a aligné les paniers dans toutes les positions pour permettre aux siens de passer un 15-0 et ainsi de prendre les commandes 34-31. Stephen Curry a mis fin à la série en trouvant enfin la mire à 3-pts et Andre Iguodala l’a imité avec deux 3-pts consécutifs pour remettre les Californiens aux commandes, mais pas pour bien longtemps. Porzingis et Courtney Lee ont répondu et dans une fin de mi-temps qui s’est emballée, les locaux ont viré en tête 50-49 en ayant terminé par un 12/16 au tir.

En seconde mi-temps on a eu un joli chassé-croisé entre les deux équipes, aucune ne réussissant à faire le moindre break alors que le niveau de jeu était bien meilleur qu’en début de rencontre. Toutefois les Warriors ont fini par prendre la mesure des hommes de Jeff Hornacek en profitant de boulevards dans la défense, 71-67. Willy Hernangomez et Derrick Rose ont tenté de maintenir les Knicks dans le sillage mais Curry a fini par enfin retrouver de l’adresse et il a aligné 8 points dont 2 3-pts pour propulser les Warriors en tête 84-76 après 3 quarts.

Le second 5 new yorkais n’a pas bien débuté et les Californiens ont pris leur plus gros écart du match, 96-83. Au retour des titulaires, les Knicks ont de nouveau fait un gos run et enflammé le public avec un 13-0 dans le sillage de Derrick Rose, Kristaps Porzingis, Ron Baker et Carmelo Anthony, 97-96 à moins de 6 minutes du buzzer. Klay Thompson a calmé les Knicks avec un shoot derrière l’arc et les New Yorkais ont fini par craquer, moins appliqués que les Warriors en attaque. Ces derniers ont mieux géré leurs possessions pour refaire le break, notamment grâce à Thompson, 108-101 avec 2 minutes à jouer, affaire pliée.

Facebook Comments

Leave a Reply