[Ranking] Les 10 meilleurs ailiers NBA du moment

[Ranking] Les 10 meilleurs ailiers NBA du moment

Retour de mon ranking temporel concernant les ailiers avec ce mois-ci la mauvaise surprise de devoir retirer Kevin Durant qui n’a joué que six matchs sur la période qui m’intéresse. Outre le Warrior, Trevor Ariza est toujours en délicatesse avec son shoot, tandis que Paul George n’arrive pas à faire gagner les Pacers avec régularité.

Les critères pris en compte sont :

  1. Les 10 derniers matchs.
  2. Avoir joué au moins 70% des matchs concernés.
  3. Les résultats collectifs sur la période.
  4. Pas de hype.
  5. L’importance et l’implication du joueur dans le système de son équipe.
  6. Les statistiques individuelles sur la période.
  7. Ma subjectivité, car il faut faire des choix et les assumer.

 

CLIQUEZ ICI POUR VOIR LE RANKING PRÉCÉDENT.

  1. Wesley Matthews – Dallas Mavericks (6-4)
    12 pts à 41.7%, 3.4 rbds, 3.1 passes & 1.1 int en 31.9 mins (entrée)+

Belle entrée pour Wesley Matthews dans mon ranking. Désormais poste 3 en raison de la titularisation de Seth Curry, l’ancien Blazer est un membre important de la bonne passe actuelle des Champions NBA 2011. Sa capacité à défendre dur sur l’homme et à mettre des shoots longue distance (5/7 lors de son dernier match) en font toujours un joueur intéressant.

  1. Tobias Harris – Detroit Pistons (6-4)
    15.1 pts à 49.6%, 5.2 rbds, 1.6 passe & 0.8 int en 28.8 mins (entrée)

Titulaire en début de saison, Tobias Harris a vu Jon Leuer lui prendre sa place dans le starting-five des Pistons. Au final la décision de Stan Van Gundy fut salvatrice pour Detroit, car à ce moment-là, Motown était bien loin d’une qualification en playoffs. Harris lui ne s’est pas démonté et reste parfait dans son rôle de scoreur peu intéressé par la défense en sortie de banc.

  1. Otto Porter Jr. – Washington Wizards (7-3)
    10.9 pts à 43.2%, 6.5 rbds, 1.1 passe, & 1.8 int en 31.8 mins (+2 places)

Plus deux places dans mon ranking pour Otto Porter Jr., mais grosse chute niveau scoring en comparaison au ranking précédent (16 pts à 53.7%). Le Wizard s’habitue à la redistribution des tickets shoots suite à l’arrivée de Bojan Bogdanovic, mais reste vital au succès actuel de Washington. Son intensité défensive et sa présence au rebond son inégalables dans la rotation de Scott Brooks et l’équipe de D.C. est partie à la chasse aux Celtics.

  1. Danilo Gallinari – Denver Nuggets (5-5)
    20.4 pts à 51.9%, 5.1 rbds, 1.1 passe & 0.9 int en 31.4 mins (entrée)

Si Nikola Jokic attire l’attention en ce moment du côté des Rocheuses, il ne faut pas oublier Danilo Gallinari. L’Italien est chaud sur les derniers matchs, et Denver ne fait plus rire personne depuis un bon mois. 22 pts à 7/10 à Chicago, 22 pts à 6/11 à Milwaukee et 18 pts à 5/7 contre Sacramento, performances impressionnantes synonymes de trois victoires. Une bonne nouvelle de revoir l’ex-Knick à ce niveau, lui qui a toujours connu des soucis avec sa santé.

  1. Jimmy Butler – Chicago Bulls (5-5)
    20.1 pts à 38.2%, 4.9 rbds, 7 passes & 2.6 ints en 37.2 mins (-1 place)

En délicatesse actuellement avec son shoot, Jimmy Butler se met au service du collectif. Plus créateur, plus présent sur les lignes de passes, le All-Star reste un joueur à part dans la ligue, mais aussi au sein des Bulls qui ne se remettent toujours pas du départ forcé de Tom Thibodeau. Face aux Warriors le trentième choix de la draft 2011 a terminé à 22 points à seulement 6/14 dans le champ, mais accompagné de 5 rebonds, 6 passes et 4 interceptions décisives pour venir à bout des champions NBA 2015.

  1. Gordon Hayward – Utah Jazz (6-4)
    20.9 pts à 45%, 4.5 rbds, 3.7 passes & 0.9 int en 34.4 mins (+2 places)

Le Jazz n’est peut être plus aussi dominant qu’il y a quelques semaines, néanmoins ils est bien installé à la quatrième place de la conférence Ouest. Leader d’une équipe magnifiquement coachée par Quin Snyder, Gordon Hayward vient de participer à son premier All-Star Game, et dire qu’il semble encore avoir une marge de progression… une bonne chose que de ne pas l’avoir laissé partir en Caroline du Nord en 2014.

  1. Andrew Wiggins – Minnesota Timberwolves (6-4)
    28.9 pts à 50.2%, 4.1 rbds, 2.5 passes & 2.1 ints en 37.3 mins (entrée)

Entrée surprenante pour Andrew Wiggins, directement en quatrième place. Décevant en début de saison malgré des statistiques intéressantes, on critiquait ses choix offensifs et le fait qu’il choisisse ses matchs. Cependant, depuis la grave blessure de Zach Lavine, le Canadien assume ses responsabilités (81 points en seulement vingt-quatre heures il y a quelques semaines) et Karl-Anthony Towns n’est plus le seul leader des Wolves. Minnesota reste sur une bonne série de victoires et va tenter de disputer la huitième place qualificative aux playoffs, à ce jour propriété temporaire des Denver Nuggets.

  1. Giannis Antetokounmpo – Milwaukee Bucks (7-3)
    21.5 pts à 54%, 8 rbds, 5.7 passes, 1.5 int & 1.7 ct en 35.8 mins (+1 place)

La saison continue d’avancer et Giannis Antetokounmpo ne fait que confirmer son nouveau statut d’All-Star. Après un mois de janvier catastrophique (5V-10D) et la blessure pour le reste de la saison de Jabari Parker, on pensait que le Grec allait prendre ses vacances au mois d’avril. Finalement la franchise du Wisconsin a trouvé un second souffle, avec le Greak Freak s’affirmant comme un vrai leader, à seulement vingt-deux ans.

  1. LeBron James – Cleveland Cavaliers (6-4)
    27.6 pts à 59.3%, 10.5 pts, 9.4 passes & 0.6 int en 37.3 mins (-1 place)

Grosse période pour LeBron James qui nous fait presque du Russell Westbrook en étant proche du triple-double de moyenne (mais avec un énorme pourcentage de réussite). Toutefois, les Cavs ne sont pas à la fête avec trois défaites sur les cinq derniers matchs face aux Celtics et au Heat, dont un dernier match à 30 points, 17 rebonds et 6 passes du MVP des dernières finales, insuffisant pour venir à bout de son ancienne franchise.

  1. Kawhi Leonard – San Antonio Spurs (9-1)
    30.3 pts à 49.3%, 6.6 rbds, 3.8 passes & 2.6 ints en 34.9 mins (+2 places)

Kawhi Leonard serait-il en train de devenir la grosse cote pour le prochain trophée de MVP ? Le Spur est en train de s’affirmer comme le meilleur two-way player de la ligue. Pour preuve son dernier match contre les Rockets avec un shoot clutch et un contre sur la planche pour éviter que James Harden ne marque le panier de la victoire pour les Rockets. Sans proposer un grand basket collectif comme par le passé (Tim Duncan tu nous manques !) San Antonio semble tout de même imbattable actuellement et porté par son All-Star qui tourne à 32 pts & 7.4 rbds sur les cinq derniers matchs.

Entrées/Retours dans le ranking : Wesley Matthews (Mavs), Tobias Harris (Pistons), Danilo Gallinari (Nuggets), Andrew Wiggins (Wolves).
Sortis du ranking : Jae Crowder (Celtics), Trevor Ariza (Rockets), Paul George (Pacers), Kevin Durant (Warriors).

Facebook Comments

Leave a Reply