Les Bulls ridiculisés à Boston

Les Bulls ridiculisés à Boston

Souvent les matchs du dimanche en début d’après-midi donnent lieu à des spectacles bien décevants et avec le CelticsBulls d’aujourd’hui on a touché le fond. Les Bulls ont réalisé une prestation indigne en première mi-temps et se sont logiquement inclinés lourdement 100-80. Avec ce succès les Celtics portent leur bilan à 42-25 pour revenir juste derrière les Wizards. Chicago touche le fond avec 5 défaites de rang et voit les playoffs s’éloigner avec 31 victoires et 35 défaites, soit 2.5 matchs de retard sur les Bucks.

Chicago a sauvé un peu l’honneur en seconde mi-temps pour terminer avec 80 points à 37.9% mais la prestation a été indigne d’une équipe qui cherche à se qualifier pour les playoffs. Robin Lopez a été un des rares à se battre et les deux stars Jimmy Butler (5 points à 2/11) et Dwyane Wade (8 points à 4/11) ont été transparents. Les Celtics n’ont pas eu à forcer leur talent avec encore une fois Isaiah Thomas meilleure marqueur avec 22 points à 9/14. Avery Bradley ajoute 17 points, et Al Horford et Marcus Smart 12 chacun. Boston perd tout de même 21 ballons pour 22 passes décisives.

Le début de rencontre a été cauchemardesque pour les Bulls, incapables de mettre le moindre panier et très peu impliqués des deux côtés du terrain. Sans rythme et sans intensité, ils ont démarré par un 0/12 au tir et se sont retrouvés menés 13-0. Heureusement pour eux les Celtics n’ont pas débuté sur les chapeaux de roues et n’ont pas eu une grande adresse non plus. Chicago a en fait débuté par un 1/19 au tir pour un score de 20-4. Ils se sont sauvés un peu dans les dernières secondes en marquant deux paniers de suite, mais après 12 minutes l’addition était lourde, 22-9. Ils s’en sont plutôt bien sortis puisque les Celtics ont shooté à 9/21 et perdu 5 ballons.





Le match a été plié en second quart puisque les hommes de Fred Hoiberg ont continué sur leur lancée et encaissé un 11-4 pour un score de 33-13. Il a fallu 14 minutes à Chicago pour atteindre les 10 points. L’écart est monté jusqu’à 25 points (46-21) avant que Cameron Payne et Bobby Portis marquent les 5 derniers points pour un score de 46-25 à la pause. Les Bulls affichaient alors un 11/43 dont 25.6% et 10 ballons perdus contre 46.3% aux C’s, menés par les 10 points d’Avery Bradley et Isaiah Thomas.

Les choses ne se sont pas arrangées pour Chicago, qui a démarré difficilement le 3ème acte et l’écart est passé à plus 29. Puis tout à coup il y a eu un réveil impulsé par Denzel Valentine et Joffrey Lauvergne. Ils ont passé un 17-5 pour réduire leur retard à 17 unités, 72-55. Pas de quoi vraiment leur redonner espoir puisque l’écart était de 19 points à l’entame des 12 derniers points et Boston a plié l’affaire avec un 14-2 (90-61) pour dérouler tranquillement jusqu’au buzzer.

 

Facebook Comments

Leave a Reply