Danny Green : « Sans Tim Duncan, on ne s’attendait pas à être n°1 »

Danny Green : « Sans Tim Duncan, on ne s’attendait pas à être n°1 »

À bilan identique (52-14) avec Golden State, les Spurs (16 tirs à 3-points réussis, record en 2016-17) ont pris la tête de la Conférence Ouest grâce à leur avantage en saison (2-0) face aux Warriors cette nuit grâce à un succès contre les Hawks.





 « On est connus ici pour être discrets. Je pense que notre équipe joue un excellent basket, et les Warriors ont connu une tournure inattendue avec la blessure de Kevin (Durant) » David Lee, 14 points
« Après les moves de cet été, je ne me suis pas dit que le titre allait être impossible à aller chercher, mais je ne pensais pas qu’on en serait là aujourd’hui. Je savais qu’on serait toujours une équipe solide mais sans Timmy (Tim Duncan), on ne s’attendait pas à être n°1. Mais on s’est battus toute la saison. Les blessures arrivent malheureusement, pour nous comme pour les autres équipes mais on a la profondeur pour s’ajuster. La première place n’est pas quelque chose sur lequel on se concentre ou auquel on accorde de l’importance mais ça aide » Danny Green
Le tout en l’absence de LaMarcus Aldridge (cœur) et de Tony Parker (dos) mais avec une grosse défense.
Globalement j’ai été satisfait de notre défense. Ils ont bien tenus ces gars sous les 100 points, surtout en sachant qu’on a perdu plus de 20 ballons. Super effort de la part des gars ce soir. Je ne veux pas trop complimenter David Lee (sourire). Je ne veux pas qu’il prenne la grosse tête. Je veux qu’il reste énervé, méchant et qu’il se demande à chaque minute s’il va jouer ou non. Il fait une super année pour nous. Il a bien joué toute la saison. On a de la chance de l’avoir » Gregg Popovich

via ExpressNews

Facebook Comments

Leave a Reply