Karl-Anthony Towns : « Ricky Rubio nous a presque fait gagner à lui tout seul »

Karl-Anthony Towns : « Ricky Rubio nous a presque fait gagner à lui tout seul »

Cette nuit les Wolves avaient un match très important et très compliqué face à une équipe de Washington en grande forme, mais toutefois un peu fatiguée par son road trip avec notamment deux succès en prolongation. Les Wolves ont tout fait pour ne leur laisser aucune chance en prenant très rapidement les commandes pour ne jamais les rendre. Ricky Rubio a donné le ton avec un énorme début de rencontre puisque le meneur de jeu a distribué 10 passes décisives et inscrit 9 points dans un premier quart conclu sur le score de 41-23. Il a mené son équipe de main de maître avec pas moins de 19 passes sur le match, nouveau record de franchise. Karl-Anthony Towns, qui a pris des fautes rapidement, n’était pas vraiment frustré sur le banc, il a apprécié le spectacle

« Je suis content d’avoir été là pour être témoin de l’histoire. D’avoir fait partie de ce match. Je ne sais pas si dans ma carrière il y aura une meilleure occasion pour avoir des soucis de fautes. J’ai pu être au premier rang pour le voir faire ces offrandes. Il nous a presque fait gagner à lui tout seul ce soir. Nous avons simplement ramassé les munitions qu’il nous donnait. » Karl-Anthony Towns

En ce moment l’Espagnol est chaud et après s’être payé Chris Paul et Stephen Curry, il a fait mieux que tenir tête à John Wall avec 22 points et 19 passes. Cette nuit il était dans la zone

« Absolument, vous pouvez être dans la zone à la passe. Certains soirs vous voyez les choses un peu différemment et ça devient plus simple. Ce soir dans le premier quart je voyais vraiment les choses différemment sur le terrain. J’ai essayé de donner le tempo dès le début et d’être agressif. » Rubio

« C’est facile d’avoir des passes décisives lorsqu’un gars de votre équipe marque 39 points. C’est un des meilleurs passeurs de la ligue. » John Wall

Ses coéquipiers en ont profité et 5 terminent avec au moins 10 points.

« Quand vous coupez et que vous êtes ouvert, vous savez que vous allez recevoir le ballon. C’est ce qu’il fait, c’est pour ça que les gars courent vite pour aller de l’autre côté du terrain et se déplacent sans le ballon. » Tom Thibodeau

KAT l’a bien aidé avec 39 points à 17/26 et 13 rebonds, dont 17 points et 6 rebonds dans le dernier quart pour contenir la tentative de retour des visiteurs. Désormais Minnesota est à 3.5 matchs des Nuggets et tout est encore possible mais comme le dit Ricky Rubio, il n’y a plus le droit à l’erreur

« Nous ne pouvons plus faire d’erreur à l’avenir. »

Facebook Comments

Leave a Reply