Rajon Rondo titulaire pour la première fois en 3 mois, Chicago retrouve des couleurs

Rajon Rondo titulaire pour la première fois en 3 mois, Chicago retrouve des couleurs

Chicago à la 9ème place de la Conférence Est derrière Milwaukee et sur une série de 5 défaites (dont une embarrassante contre Boston dimanche, démarrée sur un 1/17 aux tirs), Dwyane Wade a senti que c’était le moment de motiver ses troupes avant le match des Bulls contre les Hornets hier. Grand bien lui en a pris puisque l’équipe l’a emporté 115-109, portée par un quatuor à 90 points.

« J’ai simplement dit qu’il fallait qu’on soit compétitifs. Parfois vous rentrez sur le terrain et vous jouez juste au basket. On s’apprécie tous mais quand on s’entraîne, on est compétitifs. On se parle mal. Et parfois vous avez l’occasion de faire ça avec l’autre équipe. On se bat pour un spot en playoffs. C’était un peu notre message » Dwyane Wade

« Je pense que jouer aux cartes nous rassemble. On a joué un peu aux cartes hier soir. On a perdu 5 matchs d’affilée et on trouve quand même du temps pour se rapprocher pendant qu’on est sur la route. Il s’agit de simplement jouer et de prendre du plaisir » Rajon Rondo

Wade n’est pas convaincu que seules les cartes soient responsables de ce petit tournant.

« Tout le monde ne joue pas aux cartes (rire). Mais c’était le cas de beaucoup de gars dans la rotation et ça veut dire beaucoup. Surtout quand on prend le temps avec Rajon et Jimmy de faire les petites choses. Normalement je ne fais pas ce genre de choses, je vais me reposer, mais parfois vous sentez que ces moments sont importants dans la vie d’un groupe. Aujourd’hui on en avait besoin. Je ne pense pas que c’est ça qui nous ai fait gagné le match, mais on prend » Dwyane Wade

Dans ce match Wade, Butler et Rondo ont combiné pour 66 points, 22 passes et 14 rebonds.

« C’était beau à voir. J’ai dit aux gars que c’est comme ça qu’on devait jouer. On partageait le ballon, on était altruistes, le ballon ne restait pas dans les mains d’un seul joueur. On pénétrait, on ressortait. Maintenant il faut essayer de poursuivre ça jusqu’à la fin de l’année » Rajon Rondo

« Ça avait très bonne allure. Tout le monde était en rythme. Tout le monde prenait les shoots ouverts, drivait, ressortait. C’est comme ça que le ballon est censé bouger » Jimmy Butler

via ESPN

Facebook Comments

Leave a Reply