Les Rockets pris à leur propre jeu à New Orleans

Les Rockets pris à leur propre jeu à New Orleans

Écrasés par Houston lors des deux dernières confrontations entre Pelicans et Rockets (écart moyen de 22 points et au moins 20 trois-points inscrits sur les 2 matchs en faveur des Texans), New Orleans (53.3% de réussite aux tirs contre 41.6%, 12/34 à 3-points contre 13/40) s’est montré dominant comme rarement dans un succès 128-112 sur son parquet hier. Le tout sans DeMarcus Cousins, touché au genou et aux côtes.

Solomon Hill, à 9/39 à 3-points depuis le All-Star break, a rentré 4 de ses 5 premières tentatives de loin et inscrit 14 points dans le 1er quart pour finalement battre son record en carrière avec 30 points à 8/13, 6 rebonds et 7 passes.

« La dernière fois que j’ai marqué 30 points, ce n’était pas en NBA. Et je ne l’ai pas fait à l’université donc ça doit sûrement remonter au lycée » Solomon Hill

Anthony Davis a signé 24 points et 13 rebonds, Jrue Holiday 19 points et 6 passes, Tim Frazier 14 points et 6 passes et même le rookie Wayne Selden a eu sa part du gâteau avec 11 points, pour son 3ème match en carrière seulement.





« On a mis des layups et des 3-points et c’est le genre de choses qui décourage une équipe, si c’est leur façon de jouer » Tim Frazier

Les Pelicans ont laissé James Harden faire son match (et quel match, 41 points, 14 rebonds et 11 passes) en s’assurant de bien museler ses lieutenants Eric Gordon et Ryan Anderson, respectivement limités à 12 et 8 points.

« On voulait simplement s’assurer de sortir les autres du match » Anthony Davis

« Je pense que cela montre aux gens ce qu’on peut potentiellement être. Évidemment, on n’avait pas DeMarcus et c’est un autre big body qui peut faire de grandes choses pour nous. Mais ils jouaient petits, donc on a joué petit aussi. Quand on est concentré et qu’on ne perd pas le ballon, qu’on défend, nous sommes plutôt bons » Alvin Gentry

via TheAdvocate

Facebook Comments

Leave a Reply