Les Wolves et leur super trio stoppent l’ascension des Blazers  

Les Wolves et leur super trio stoppent l’ascension des Blazers  

Premier faux pas lors des 6 dernières rencontres pour les Blazers, battus à Minnesota 110-109 lors d’un match à rejouer. Avec cette 39ème défaite, pour 38 victoires, ils voient les Nuggets revenir à 1.5 rencontre avec encore 5 matchs à jouer.

Comme depuis quelques semaines les Wolves ont été menés par un super trio Karl-Anthony Towns (34 points à 15/25 et 12 rebonds), Andrew Wiggins (29 points à 11/24) et Ricky Rubio (11 points à 2/7 mais 16 passes décisives). L’équipe shoote à 49.4% alors que Portland est moins en réussite avec 44.2%, mais leurs 5 petits ballons perdus n’ont pas assez compensé. Damian Lillard et CJ McCollum ont connu un match compliqué avec respectivement 25 points à 7/21 et 17 points à 5/14. Al-Farouq Aminu signe 20 points à 7/14 et Moe Harkless 17 points à 7/10. Lillard a eu l’occasion de donner la victoire aux siens sur un pull-up au buzzer mais son shoot à rebondi sur l’arceau.





Portland a pourtant compté 12 points d’avance en seconde mi-temps après avoir remonté un retard de 8 points en début de second quart en terminant par un 24-9 pour mener 57-49 à la pause. Ils ont continué sur leur lancée au retour des vestiaires pour mener 65-53. Brandon Rush et Ricky Rubio ont ramené les Wolves et un autre match a débuté. Les deux équipes ne se sont plus lâchées et tout s’est joué dans le money time. Sous l’impulsion d’un excellent Karl-Anthony Towns, auteur de 14 points dans le dernier acte, Minnesota a fait un mini-break 108-103 à l’entame de la dernière minute. Lillard a répondu à 3-pts mais KAT a enchaîné avec un dunk, 110-106 à 35 secondes du buzzer. Portland a alors réussi une action à 3-pts avec un second lancer raté par Crabbe qui a permis à Aminu de réduire le retard à une unité. Derrière Rubio et Wiggins ont échoué, donnant une dernière chance à Lillard, manquée.

Facebook Comments

Leave a Reply