Quitter Memphis serait « presque comme un divorce » pour Tony Allen

Quitter Memphis serait « presque comme un divorce » pour Tony Allen

Depuis son arrivée dans le Tennessee en 2010 après 6 années à Boston, Tony Allen (9.1 points, 5.6 rebonds , 1.4 passe et 1.6 interception par match cette saison) s’est imposé, grâce à ses talents de défenseur, comme un « fan favorite » à Memphis, grâce à sa dureté en défense. Son contrat arrivant à expiration cet été, il sait néanmoins que la NBA reste un business et qu’il pourrait, à 35 ans, ne plus intéressé les Grizzlies dans un avenir proche.

« Je ne veux même pas parler de ça. Ce que j’incarne pour cette franchise, tout ce que j’incarne, ce serait presque comme un divorce si je partais quelque part. Même si je ne signe pas ici, je vivrai toujours ici. Je suis reconnaissant et heureux d’avoir été accepté, avec mon éthique de travail, par la ville. C’est ce qui a créé cette connexion, ce lien, qui m’a donné envie de m’appeler moi-même un Memphian. Vous savez que je suis né à Chicago mais je suis un Memphian. Je ne sais vraiment pas ce qui va se passer mais ce que je sais, c’est que mon cœur est ici. » Tony Allen

Rejoignez notre Fantasy League, une centaine de cadeaux à gagner

En 2016-17, Allen a été le 6ème joueur le mieux payé de l’effectif de Memphis avec 5.5 millions de dollars. Depuis sa signature pour 3 ans et 9.7 millions de dollars en juillet 2010, la franchise n’a pas manqué une seule fois les playoffs et atteint une fois les finales de Conférence Ouest (perdues 4-0 contre les Spurs en 2013).

via Commercial Appeal

Leave a Reply