Gregg Popovich adore voir des prises à deux sur Kawhi Leonard

Gregg Popovich adore voir des prises à deux sur Kawhi Leonard

Cette saison Kawhi Leonard a encore pris une nouvelle dimension en devenant un des meilleurs scoreurs de la ligue, et forcément les meilleurs scoreurs sont surveillés comme l’huile sur le feu. Depuis la seconde partie de saison le Spur est défendu différemment et il y a de plus en plus de défenses qui décident de faire des prises à deux sur lui. C’est le cas de Memphis, qui avait déjà employé cette stratégie en fin de saison régulière. C’est une étape par laquelle toutes les superstars passent et qui leur permet de progresser et de passer au niveau supérieur

« Plus il y a de prises à deux sur lui, plus j’aime ça parce qu’il ne va aller qu’en s’améliorant pour servir ses coéquipiers. Les autres joueurs doivent apprendre où se positionner aussi et en tirer profit. Si quelqu’un décide de faire des prises à deux sur lui, nous devrions pouvoir en tirer profit. Avec le temps il deviendra meilleur. » Gregg Popovich

Cela implique de progresser sur le dribble, la lecture du jeu, la vision du jeu et le passing.

« Evidemment s’il y a des prises à deux chaque soir, alors je vais être plus à l’aise pour dribbler. Je vais être plus patient pour voir d’où les joueurs arrivent, je vais commencer à faire mordre à l’hameçon les adversaires et créer des hockey assists (avant-dernière passe décisive). » Leonard





Mais l’adaptation au départ n’est en règle générale pas simple.

« J’ai une meilleure approche du jeu et je ne me contente pas de penser juste à moi. Si vous voulez scorer à chaque possession, alors vous commencez à vous frustrer, mais moi je suis un joueur d’équipe et je veux que tout le monde brille, pas seulement moi. Je ne suis pas le seul à progresser. Mes coéquipiers aussi s’améliorent lorsqu’il y a des prises à deux, ils vont sur les bons spots de façon à ce que je puisse les servir, et ils sont prêts à être agressifs. Cela me fait progresser et le collectif aussi. » Leonard

C’est avant tout une marque de respect de la part des adversaires

« C’est un cadeau mais aussi une malédiction. Vous voulez arrivez à ce niveau où vous commencez à être pris à deux. Mais ce n’est que du plaisir. C’est un jeu et il faut aborder ça de cette façon. » Leonard

Leonard est un assez gros bosseur et a toutes les qualités pour apprivoiser parfaitement ce traitement.

« Il est tellement polyvalent. Il peut jouer sur du catch & shoot. Il peut jouer sur pick & roll. Il peut mettre en place des pick & rolls, c’est un gars qui peut vous poster. Il est très similaire à un joueur que j’ai eu à Miami. Nous utilisions LeBron comme ça. » David Fizdale

Via San Antonio Express News

Facebook Comments

Leave a Reply