Les Raptors humiliés, DeMar DeRozan dans un cauchemar

Les Raptors humiliés, DeMar DeRozan dans un cauchemar

Surpris lors du Game 1 chez eux, les Raptors avaient bien réagi pour égaliser dans la série mais cette nuit ils ont vécu un match cauchemardesque au Bradley Center, dans une ambiance de folie. Ils ont été dominés 104-77 dans une rencontre où ils se sont retrouvés menés de 27 points à la pause en ayant inscrit seulement 7 paniers lors des 24 premières minutes. Difficile d’expliquer cette faillite

« Il n’y a aucune explication logique. Ca part de nous, moi en tant que coach, je dois les préparer à jouer dans un environnement hostile. Ils nous ont pris dans une embuscade et nous n’avons rien exécuté de notre plan de jeu. » Dwane Casey.

DeMar DeRozan a connu un match horrible puisqu’il n’a pas marqué le moindre panier, auteur d’un vilain 0/8. Kyle Lowry n’a guère été bien plus performant avec 13 points à 4/10. Le collectif et les individualités n’étaient pas au rendez-vous, gêné par la dimension athlétique de Milwaukee.

« Moi et le staff nous devons faire comprendre aux gars qu’il faut faire bouger le ballon. Vous n’allez pas pouvoir les battre en dribble. Vous n’allez pas les prendre de vitesse. L’autre soir j’ai trouvé que DeMar avait fait de l’excellent boulot pour trouver le joueur ouvert et lui donner le ballon, et le ballon lui revenait. Nous devons en revenir à ça. » Casey





« Il faut parler de Tony Snell, je pense qu’il a fait du super boulot pour défendre DeRozan. » Giannis Antetokounmpo

Les Raptors ne vont pas avoir trop le temps de cogiter puisque le Game 4 est demain à Milwaukee et la victoire est impérative sous peine de se retrouver dos au mur.

« Je pense encore que nous pouvons gagner cette série. C’est un terrible sentiment, la façon dont ils nous ont bottés le cul. C’est un sentiment horrible. Mais notre confiance n’a pas changé, ça va aller. » Kyle Lowry

« Nous devons utiliser ça comme motivation. Utiliser tout ce qui est arrivé ce soir et tout ce qui va se passer dans les prochaines 24 heures comme source de motivation. En tant que compétiteurs, nous devons êtres de retour et prêts pour samedi. » DeRozan

Via SI et National Post

Facebook Comments

Leave a Reply