Milwaukee frappe fort et souffle un vent de renouveau en NBA

Milwaukee frappe fort et souffle un vent de renouveau en NBA

Les Raptors n’avaient pas marqué aussi peu de points en playoffs depuis 2002 (63 contre Detroit). Les Bucks ont eux offert au Bradley Center sa plus large victoire en playoffs (27 points, 104-77). Ce sans même avoir besoin d’un match énorme de leur star Giannis Antetokounmpo et en devenant la première équipe à limiter un joueur (DeMar DeRozan) à 25 pts par match ou plus en saison à 0/3 ou pire dans un match de playoffs (0/8)

« Le public était incroyable. Et dès la première action. C’était très fun de jouer devant des fans aussi super. Ce sera pareil au match 4 j’espère »

16 trois-points ratés sur 22 tentatives, un Kyle Lowry à 13 points à 4/10, un 32-12 encaissé dès le premier quart-temps, 11 passes décisives contre 29 pour les Bucks, de la frustration à tous les étages… Et une série désormais dominée 2-1 par Milwaukee, 9 victoires de moins en saison régulière.

« Notre défense était active, les gars solidaires » Jason Kidd





« On commence à être mieux en défense. On apprend à jouer un basket intelligent en utilisant notre longueur » Khris Middleton

Middleton a terminé meilleur marqueur des locaux avec 20 points tandis que Giannis Antetokounmpo s’est contenté de 19 points, 8 rebonds et 4 passes.

« On lui fait confiance. Il laisse le jeu venir à lui. Il ne va pas forcer les choses s’il n’a pas le shoot. Il bouge bien le ballon et reste très simple dans ce qu’il fait. J’ai trouvé qu’il avait donné le ton, mais Giannis aussi. Et le public était dedans dès l’entame » Jason Kidd

Les rookies Malcolm Brogdon et Thon Maker n’ont pas non plus rendu des feuilles de stats incroyables mais tous deux titulaires, ils ont participé au succès de l’équipe chacun à leur manière avec respectivement 4 points à 2/7, 7 rebonds et 9 passes en 27 minutes et 11 points à 3/5, 2 rebonds et 2 passes en 21 minutes.

Facebook Comments

Leave a Reply