Les Raptors d’un grand DeRozan étouffent Antetokounmpo et remportent la bataille des tranchées

Les Raptors d’un grand DeRozan étouffent Antetokounmpo et remportent la bataille des tranchées

Si vous vouliez voir un match de grande qualités, il ne fallait surtout pas se mettre devant cet affreux BucksRaptors. Dans cette bataille défensive où les attaques ont vécu un calvaire, les Toronto Raptors ont finalement eu le dernier mot avec une victoire 87-76. Ils égalisent donc à 2-2 dans la série et reprennent l’avantage du terrain.

Après son match 3 cauchemardesque, DeMar DeRozan a réagi et il est l’homme du match avec 33 points à 12/22, 9 rebonds, 5 passes et 4 interceptions. Il a été bien aidé par Kyle Lowry, qui signe 18 points à 8/17. Mais c’est en défense que Toronto a remporté ce match avec une prestation excellente, étouffant notamment Giannis Antetokounmpo, qui a vécu un match compliqué et une seconde mi-temps catastrophique (2 pts à 0/7 et 3 ballons perdus). Il termine avec 14 points à 6/19, 9 rebonds, 4 passes et 7 ballons perdus. Milwaukee inscrit 76 points à 37% et perd 20 ballons. Tony Snell est le meilleur Buck, ce qui n’est jamais bon signe avec 19 points à 7/12 dont 5/10 à 3-pts. Greg Monroe fait un bon match avec 14 points et 9 rebonds.

 

Le fil du match

Le ton du match a très vite été donné, de la défense et de la maladresse. Après 3 minutes le score était de 2-2 et si Tony Snell a débloqué ça avec 2 tirs à 3-pts, les deux équipes ont multiplié les ballons perdus et les shoots manqués, du coup elles ne se sont pas lâchées d’une semelle. Alors que les Bucks menaient 11-9 après un and 1 de Thon Maker, DeMar DeRozan et Kyle Lowry ont impulsé un 10-3 pour mettre les Canadiens en tête 19-14. Mais finalement dans ce calvaire offensif c’est Khris Middleton qui a eu le dernier mot avec les deux derniers paniers pour mettre tout le monde à égalité 19-19.

Malgré un bon rythme de jeu, les ballons perdus ont continué de se multiplier, tout comme les tirs ratés. Milwaukee a toutefois réussi à tirer son épingle du jeu en profitant des ballons récupérés en défense pour faire un mini-break sous l’impulsion de Giannis, auteur d’un 6-0 à lui tout seul, 33-26. En sortie de temps mort DeRozan a pris les choses en main pour remettre les deux équipes à égalité et finalement à la pause c’est en toute logique que le score était de parité 41-41.

Milwaukee a été la première équipe en action en début de seconde mi-temps avec 2 3-pts coup sur coup de Tony Snell, mais Toronto a encore haussé le ton défensivement et a surtout enfin trouvé la mire avec 2 3-pts de Lowry et Powell pour passer une 12-1 qui leur a donnés l’avantage 61-53. Les Bucks ont vécu un calvaire en attaque avec seulement 2 paniers lors des dernières 6’20 et c’est Toronto qui a entamé le dernier quart en tête 64-58.

La défense de Toronto a continué de rendre la vie impossible à Milwaukee, qui a dû attendre 3’30 et 9 tirs ratés et des rebonds offensifs en pagaille pour enfin scorer. Lowry et DeRozan ont pris logiquement les choses en mains pour Toronto afin de repousser les Bucks, qui sous l’impulsion de Monroe, tentaient de revenir à moins de deux possessions mais l’écart s’est maintenu pendant 6 minutes entre 6 et 8 points, 74-68. Milwaukee a eu l’occasion de recoller à 3 points mais a perdu trop de ballons, permettant à Toronto de rester à distance et même de creuser l’écart avec 5 points de suite de Powell dont un 3-pts dans le corner 79-69. Alors que Milwaukee tentait d’entretenir l’espoir, DeRozan et Lowry ont calmé les ardeurs avec des paniers importants.

Facebook Comments

Leave a Reply