Doc Rivers : « Toutes nos erreurs peuvent être corrigées ! »

Doc Rivers : « Toutes nos erreurs peuvent être corrigées ! »

On le sait, en NBA lorsque deux équipes sont à 2-2 en playoffs, le match 5 est souvent décisif. Voici pourquoi hier, la tension était à son comble entre les Clippers et le Thunder ! Au vu de l’ambiance du Staples Center rempli par 19 171 fans, les Angelinos bénéficiaient d’un soutien de masse. Et pourtant, grâce à un Joe Johnson et un Gordon Hayward décisifs, c’est bien le Jazz qui est reparti avec une victoire dans sa besace ! L’équipe de Salt Lake City aura ainsi l’occasion de conclure vendredi à la maison.

Vous savez, c’est une défaite très difficile, mais je ne vais pas me cacher ou abandonner. Ce n’est pas mon genre ! On a perdu, mais défensivement, je trouve que nous avons été bons. Offensivement par contre, je trouve que nous avons été très mauvais. Il y a beaucoup de choses que j’ai aimées dans ce match, mais aussi beaucoup que je n’ai vraiment pas appréciées. Cependant, toutes nos erreurs peuvent être corrigées. » Doc Rivers

Et pourtant, JJ Redick (26 points hier) très discret offensivement depuis le début de la série, s’est réellement montré à son avantage, rendant parfois folle la défense du Jazz, mais cela ne suffit pas. Le lineup utilisé par Quin Snyder avec quatre extérieurs de plus de deux mètres et Rudy Gobert, mit sévèrement en difficulté les systèmes de Doc Rivers. C’est ainsi que ce match 5 se déroula sur le rythme lent et défensif du Jazz plutôt que sur celui plus rapide, habituellement dicté par les Clippers. Luc Mbah a Moute analyse en tout cas les choses de cette façon.

On a fait beaucoup d’erreurs d’exécution. Durant tout le match, nous n’avons jamais réussi à les faire jouer de la façon qui nous convenait, vous voyez ? Ils ont mis beaucoup de shoots à 3-points, alors nous avons essayé de les éloigner encore plus de la ligne. Mais ils ont continué à les mettre. » Luc Mbah a Moute

Il faudra donc vite trouver des solutions du côté des Clippers et corriger ces fameuses erreurs, car en cas de défaite à Salt Lake City vendredi, les Angelinos partiront en vacances de façon prématurée. Si cela devait arriver, il sera difficile de dire que Doc Rivers uraa fait mieux que Vinny Del Negro, pourtant si critiqué lors de son licenciement. L’équipe s’en sortira-t-elle indemne ? Pas certain en cas d’élimination au premier tour…

Leave a Reply