Kawhi Leonard blessé, Danny Green et Manu Ginobili enclenchent le mode clutch et San Antonio prend l’avantage 3-2 !

Kawhi Leonard blessé, Danny Green et Manu Ginobili enclenchent le mode clutch et San Antonio prend l’avantage 3-2 !

De retour à l’AT&T Center, San Antonio a repris l’avantage 3-2 dans sa série cette nuit grâce à une victoire obtenue en prolongation 110-107. Danny Green a inscrit 7 de ses 16 points dans les 5 minutes supplémentaires et cela a permis aux Spurs de surmonter la blessure de Kawhi Leonard (22 points à 8/21, 15 rebonds, 4 passes, 2 contres et 2 interceptions en 38 minutes de jeu).

L’ailier s’est blessé à la cheville droite en marchant sur le pied de James Harden (en triple-double avec 33 points à 11/24, 10 rebonds et 10 passes, une bonne défense sur Leonard et LaMarcus Aldridge -15/42 aux tirs combiné- mais 9 ballons perdus) à 5’37 de la fin du 3ème quart-temps. Il a rejoué quelques minutes mais on ne l’a pas vu en prolongation. Harden aurait pu égaliser dans les dernières secondes de la prolongation sur un tir à 3-points mais ce dernier a été contré par derrière par Manu Ginobili.

Les Spurs (8 ballons perdus contre 16 pour Houston) tentent de profiter de leur avantage de taille en début de match face au small ball des Rockets (Harden était alors en défense soit sur LaMarcus Aldridge soit sur Pau Gasol) mais abandonnent rapidement cette stratégie, leurs big men à seulement 2/5 aux tirs sur les 3 premières minutes. Gregg Popovich fait alors le choix de remplacer Gasol par Jonathon Simmons en milieu de période. Une décision qui paye puisque le jumpeur signe 10 points à 5/13 en 26 minutes. Houston en tête 82-81, les arbitres attribuent un ballon en sortie aux Rockets alors que le ralenti montre bien qu’Harden sort le ballon. Patrick Beverley (20 points à 6/rentre un 3-points sur la possession suivante et l’arbitre Derrick Stattford en prend pour son grade en se faisant crier dessus par Popovich dans la foulée.

San Antonio (11/33 à 3-pointsn 33.3%) va ensuite réagir en passant un 10-3 à ses adversaires à cheval entre le 3ème et le 4ème quart-temps pour prendre 5 points d’avance, 92-87. Houston (16/48 à 3-points, 33.3%)) va ensuite dominer de peu la dernière période avec seulement 16 points inscrits (16-15). Green donne l’avantage aux Spurs sur un 2+1 à 30.1 secondes de la fin (109-107) puis rentre un lancer-franc important avant que le 4ème quart ne se termine sur 2 actions compliquées à 101 partout. Harden prend une faute offensive après avoir dribblé quasiment 24 secondes et les Patty Mills (20 points à 7/16 et 4 passes) rentre un shoot à 3-points pour les Spurs sur la possession suivante… après le buzzer.

Les deux équipes ont bien du mal à trouver un premier panier en prolongation et Patrick Beverley rentre les premiers points de la période sur un shoot longue distance à 2 minutes de la fin, 104-101. Simmons ramène ensuite les Spurs à un point sur 2 lancers-francs puis Green prend feu de loin, 106-104 Spurs à 56.5 secondes de la fin. Ryan Anderson lui répond de loin (107-106 Houston) mais Green trouve un finger roll avec la faute de l’autre côté pour redonner l’avantage aux siens, 109-107 à 30.1 secondes. Green obtient 2 lancers sur une faute de Beverley 15 secondes plus tard et donne 3 points d’avance à San Antonio avec un 1/2, 110-107. Eric Gordon remporte ensuite un jump ball face à Mills mais Harden se fait bâcher par Ginobili sur un potentiel 3-points égalisateur juste avant le buzzer, game over !

Game 6 jeudi à Houston.

À noter : Houston (dominé 56 points à 42 dans la raquette) a perdu 4 matchs d’affilée lors d’une série à égalité 2-2 en playoffs. Manu Ginobili est devenu le 3ème joueur le plus prolifique à 3-points (313) dans l’histoire des playoffs derrière Ray Allen (385) et Reggie Miller (320). Mike D’Antoni n’a utilisé que 7 joueurs dans ce Game 5.

Facebook Comments

Leave a Reply