Lonzo Ball sur son père : « Je ne serais pas là sans lui »

Lonzo Ball sur son père : « Je ne serais pas là sans lui »

Dans un long article de Ramona Shelburne (ESPN) publié hier, Lonzo Ball a évoqué la place qu’occupe actuellement son père dans sa jeune carrière. Une position dangereuse selon Kyrie Irving mais qui n’inquiète pour le moment pas le futur lottery pick, qui compte bien prendre son envol bientôt.

« Je fais mon boulot sur le terrain. Il peut dire ce qu’il veut en dehors. Il a été là toute ma vie. Je ne serais pas là sans lui. Donc si je lui tournais le dos, c’est comme si je tournais le dos à ce que j’ai fait toute ma vie, et je ne pense pas que ce soit la bonne chose à faire » Lonzo Ball

Toujours est-il que Lonzo s’apprête à quitter le cocon familial pour la NBA et que son père ne pourra plus contrôler 100% de ses faits et gestes dans quelques mois.

« On devient sa propre personne, tout simplement. Et en même temps, je pourrais toujours appeler mon père et lui parler dès que j’en aurais envie. Il répondra. Mais je pense qu’il s’agit de se développer soi-même en tant que personne à part entière » Lonzo Ball

Très bavard, LaVar Ball (brièvement joueur de NFL entre 1994 et 1995), qui avant de préparer ses fils à la NBA aimait dresser des pigeons et des chiens, a aussi livré ses petits secrets d’éducation à Shelburne… Selon lui, ses fils marchaient à l’âge de 8 mois et savaient aller au pot à 10.

« Je mettais une écharpe sous leurs bras et je les tenais comme avec un tendeur pour qu’ils trouvent leur équilibre. Personne ne portait de Pampers. Je les réveillais en plein milieu de la nuit pour leur poser les fesses sur les toilettes. C’était comme un mécanisme. Quand tu as les fesses froides sur les toilettes, tu dois faire pipi. Et maintenant retour au lit. Je savais que j’aurais plus qu’un fils. Je ne fais pas fille. En tant qu’alpha dog de notre famille, je vais avoir des garçons. Donnez-moi 3 garçons » LaVar Ball

On parle en revanche moins de la maman dans la famille Ball, Tina, malheureusement victime d’un AVC fin février.

« Elle ne peut pas vraiment parler actuellement. Mais elle comprend tout à fait ce qu’on dit, et elle sourit tout le temps. Donc c’est une bonne chose.

Sa femme conduite à l’hôpital, LaVar Ball a voulu attendre de voir son fils en personne pour lui annoncer la triste nouvelle. Sauf que Lonzo Ball a reçu avant cela un sms d’une personne de la famille l’en informant, en plein milieu d’un entraînement avec UCLA. LaVar était furieux et a tout fait pour ne pas faire grand bruit des problèmes de santé de sa femme. C’est pour être auprès d’elle qu’il a manqué le dernier match de son aîné à l’université.

« Je ne voulais pas en faire un film où ils auraient écrit ‘Lonzo joue pour sa mère’ » LaVar Ball

Facebook Comments

Leave a Reply