Tristan Thompson sur son altercation avec Marcus Smart : « Je ne vais pas réagir, gardez-ça pour les matchs AAU »

Tristan Thompson sur son altercation avec Marcus Smart : « Je ne vais pas réagir, gardez-ça pour les matchs AAU »

Dans un match à sens unique (Cleveland a mené de jusqu’à 28 points avant de s’imposer 117-104) à Boston hier, Tristan Thompson et Marcus Smart ont maintenu le public éveillé avec une altercation en fin de 3ème quart-temps (3’10). Des esprits qui s’échauffent et un souvenir qui remonte : l’arrachage d’épaule de Kelly Olynyk sur Kevin Love en 2015, les 2 matchs de suspension de J.R. Smith pour son KO sur Jae Crowder (qui s’était tordu le genou gauche sur l’action), l’embrouille de ce dernier avec Kendrick Perkins… Les playoffs quoi !

Selon Thompson (20 points à 7/7 et 9 rebonds) néanmoins, la tension d’il y a 2 ans ne s’est pas reportée sur cette série.

« Ce qui s’est passé dans le passé c’est dans le passé. On a des gars qui comprennent que quand vous sortez du cadre, il y a des conséquences. On a besoin de tout le monde à chaque match. Donc je ne vais pas me mettre en position de faire du mal à mon équipe ou mes coéquipiers. Je ne vais pas réagir. On est en mission. Je ne vais pas laisser un joueur me sortir de mon élément et me forcer à me venger façon AAU. Gardez-ça pour les matchs AAU  » Tristan Thompson

Smart et Thompson ont chacun pris une technique après s’être accrochés suite à une bataille au rebond. Poitrine contre poitrine, ils ont ensuite rapidement été séparés par un arbitre, même si la situation n’allait clairement pas dégénéré, Thompson étant très calme. Dans les secondes qui ont suivi, LeBron James est venu séparer Thompson et Isaiah Thomas, passé en mode trash talking. Même Kyrie Irving s’est mêlé à la discussion en indiquant au meneur le score sur l’écran géant. Quelques minutes plus tard, Thompson et Smart se rentrent encore dedans, Thompson prend la faute (1’44) pour avoir fait tomber l’arrière, qui sortira plus tard pour 6 fautes et terminera à 6 points, 3 rebonds et 3 passes en 21 minutes. Smart quittera ensuite la salle sans s’adresser à la presse.

« Je me suis simplement fait la place en jouant des coudes et il est malin. Il n’y a aucun passif entre nous. Il n’était pas à Oklahoma State quand j’étais à Texas. Il est plus jeune. Mais il joue dur. Il joue dur. Il fait la même chose que moi. C’est un arrière qui joue dur et il faut respecter ça. Il donne tout sur le terrain et ça leur apporte une sorte de boost » Tristan Thompson

via ESPN

Facebook Comments

Leave a Reply