Le Jazz très confiant sur ses chances de pouvoir conserver ses deux principaux free agents

Le Jazz très confiant sur ses chances de pouvoir conserver ses deux principaux free agents

Après une belle saison couronnée d’un second tour en playoffs, le Jazz d’Utah a un été capital puisque leur All-Star Gordon Hayward sera free agent et un homme très désiré un peu partout dans la ligue. Compte tenu de l’absence de l’ailier des 3 cinq de la saison, il ne peut pas prétendre à un contrat super max avec le Jazz, ce qui n’est pas forcément une bonne nouvelle pour la franchise qui pouvait lui offrir un contrat largement supérieur aux autres équipes. Une chose est certaine la franchise va tout faire pour le garder et est confiante

« Cela va sans dire que nous voulons tous au Utah Jazz qu’il revienne. Nous pensons qu’il est parfait pour le Jazz. Vous ne pouvez pas forcer un mariage, ce doit être une volonté des deux camps, mais nous sommes très confiants concernant notre situation. » Denis Lindsey, GM

Pour le moment le Jazz peut discuter avec lui mais les deux camps ne peuvent rien signer et il est fort possible qu’il reçoive plusieurs offres pour le maximum à commencer par une des Celtics.

« Ce n’est pas comme si nous pouvions légalement trouver un accord dès maintenant. » Lindsey

Concernant la free agency, avant de tenter de renforcer l’effectif, l’objectif sera de garder tout le monde

« Notre plus gros objectif cet été sera de conserver les joueurs. Nous voulons garder les joueurs et ensuite compléter l’effectif. » Lindsey

L’autre dossier important ce sera celui de George Hill. Ce dernier sera free agent puisque les deux camps n’ont pas trouvé d’accord pour une prolongation. Le Jazz veut le conserver mais pas à tout prix et ne lui en voudra pas s’il part.

« George est évidemment excellent pour cette équipe. Nous voulons le laisser se reposer, récupérer et ensuite nous voulons avoir des discussions honnêtes avec lui. George est un incroyable joueur et un sacré être humain. Il est une de mes fiertés. Je lui ai dit que s’il reçoit une offre folle d’une autre équipe et que nous l’avons aidé à avoir cette offre, nous ne lui en voudrons pas, il n’y aura pas grand chose à dire s’il venait à partir. Il nous a aidés. » Lindsey

Il reste toutefois confiant

« Il y a une très bonne chance, nous sommes la meilleure option l’un pour l’autre. Mais je ne suis pas Nostradamus, je n’ai pas de boule de cristal et je ne sais pas comment tout se déroulera. Mais évidemment il correspond parfaitement à ce que nous faisons sur le terrain et il a ce que nous appelons l’ADN du Jazz. » Lindsey

Via Deseret News

Facebook Comments

Leave a Reply