Bryan Colangelo sur la prolongation de Joel Embiid : « Une décision difficile »

Bryan Colangelo sur la prolongation de Joel Embiid : « Une décision difficile »

On parle beaucoup de la free agency mais jusqu’à la veille de la première journée de la saison, soit le 16 octobre, les joueurs qui entrent dans leur dernière année de contrat rookie ont la possibilité de signer une prolongation. C’est le cas de Joel Embiid dont la situation est compliquée. S’il ne fait aucun doute qu’il est un des joueurs les plus talentueux arrivés en NBA ces dernières saisons, si ce n’est le plus talentueux, son historique de blessures est sujet à réflexion. Bryan Colangelo a évoqué son cas.

Nous discutons, nous étudions ce dossier. Nous n’avons pas communiqué à ce sujet publiquement, si ce n’est pour dire que nous sommes conscients de l’importance qu’il représente pour cette franchise. Son talent est incroyable, il apprend rapidement. Il est phénoménal et il n’a finalement que peu d’expérience dans le basket. Vous avez mis en avant le fait qu’il n’a joué que 31 rencontres en NBA, c’est donc une décision difficile à prendre et ce sera probablement un processus de réflexion difficile, mas au bout du compte Joel Embiid est un talent d’élite, qui pourrait compter énormément dans la franchise pendant les nombreuses années qui viennent. Puis il est sur la bonne voie concernant son pied, après les deux opérations qui l’avaient empêché de jouer ses deux premières saisons. Quant à son souci au genou, c’était quelque chose de préoccupant mais nous en sommes occupés et il s’est avéré que ce n’était pas aussi sérieux que nous le pensions au départ. Nous sommes très contents d’où il en est à l’heure actuelle. J’ai pu l’observer lors des derniers mois, et il est passé du stade où il ne pouvait pas marcher en s’appuyant sur son genou à désormais être de retour sur le terrain et faire ce qu’il fait, sur des exercices, même s’il ne fait pas encore de 5-contre-5. C’est un énorme talent et une immense personne, physiquement. Il est hystérique (rire), il a le package complet, c’est une personne spéciale et un joueur spécial. On espère donc trouver un accord qui puisse convenir aux deux camps.

Les Sixers vont sans doute lui faire une proposition, mais iront-ils jusqu’au maximum ? Pas sûr. Il est fort possible qu’ils attendent de voir comment se passe la saison et si Embiid ne connait aucun souci et confirme, ils auront de toute façon la main sur le dossier puisqu’il sera free agent avec restriction.

Via Sirius XM NBA Radio

Facebook Comments

6 Comments

  1. Ce qui me vient à l'esprit c'est la situation de Stephen Curry et les Warriors en 2013 lorsqu'une prolongation de 4 ans pour autour de 40M$ a été signée.

    A l'époque il y avait un débat similaire sur le fait que l'on parle d'un joueur spécial mais accompagné d'un dossier médical chargé! Et c'est, derrière cet argument que les Warriors n'ont pas mis le paquet sur Curry, malgré la totale confiance en son talent.

    Quand on regarde en arrière, les Warriors ont tellement bien négocié ce contrat! Permettant entre autre de signer des Free Agents comme Iguodala, Livingston, Speights et prolonger des Thompson, Green…

    Bref, aux Sixers d'en prendre note pour ne pas hypothéquer leur avenir annoncé comme radieux.

    1. En même temps, si Embiid refuse la prolongation et se retrouve FA derrière, les Sixers pourraient avoir chaud aux fesses.

      1. Oui tu as raison. Mais pas à n'importe quel prix. Surtout pour un joueur qui pourrait devenir Kiné avec toutes ses séances de réathlétisation.

        Aux Sixers de bien lui faire comprendre que Philly est l'endroit où il va écrire sa légende, que l'avenir leur appartient, que leur staff médical le connaît bien (glups…) mais que le prix doit être en accord avec cette forte probabilité de blessures (et on ne parle pas de petits pépins physiques). Il ne faut pas que dans trois ans les Sixers se retrouvent à payer 18-20M$ un Embiid qui l'a joue à la Oden.

        Et c'est là où les Warriors ont fait fort avec Curry dans la négociation.

      2. Il sera free agent avec restriction donc quoi qu'il arrive ils auront le dernier mot et en plus pourront lui offrir le max.

        1. Donc aux Sixers de lui proposer une prolongation (en dessous du max, par exemple) avant octobre pour ne pas qu'une team lui propose le max en juillet prochain.

          1. Je le vois mal accepter une prolongation qui ne soit pas au max. Il peut jouer la sécurité mais je ne suis pas convaincu.

Leave a Reply