Au terme d’un magnifique match et malgré un grand Porzingis, la Slovénie d’un super duo Doncic-Dragic arrache la qualification

Au terme d’un magnifique match et malgré un grand Porzingis, la Slovénie d’un super duo Doncic-Dragic arrache la qualification

On attendait le match entre la Slovénie et la Lettonie avec impatience car il y avait tout pour que cela fasse un match très plaisant et on n’a pas été déçus. Ca a été le meilleur match de l’Eurobasket et ce sont les Slovènes qui ont eu le dernier mot avec un succès 103-97 grâce à un excellent 3ème quart et une bonne maîtrise dans le money time. Ils joueront l’Espagne en demi-finale.

Le quatuor Goran Dragic (26 points à 9/15, 6 rebonds et 8 passes), Luka Doncic (27 points à 7/14 et 9 rebonds), Anthony Randolph (16 points à 6/11 et 9 rebonds) et Gaspar Vidmar (9 points, 6 rebonds et 4 contres) ont porté les leurs avec chacun une superbe prestation. En face Kristaps Porzingis a tout tenté, même s’il a été limité par ses fautes encore une fois. Il compile 34 points à 12/21 et 6 rebonds, bien aidé par un excellent Davis Bertans (23 points à 6/14 à 3-pts).

Le ton a très vite été donné dans ce match entre deux des meilleures attaques de la compétition : un rythme élevé, des shoots extérieurs, de l’adresse. Les deux équipes se sont répondues coup pour coup, 7-7, 13-13, puis à la première baisse de régime d’une des deux, elle l’a payé cher. Ce sont les Lettons qui ont connu un coup de moins bien et la Slovénie en a profité sous l’impulsion de son quatuor Dragic, Doncic, Randolph et Vidmar. Ils ont passé un 17-2 pour s’envoler 30-15 en démarrant par un 9/11 dont un 5/6 derrière l’arc. La Lettonie a laissé passer l’orage grâce à Porzingis et Bertans et après 10 minutes les Slovènes menaient 34-23 avec 13 points du meneur du Heat.

Le match a continué sur le même rythme et la Slovénie, forcément moins adroite que dans le premier quart, a vu les Lettons, menés par un Porzingis intenable et avec une grosse réussite, revenir à 4 points, 40-36 puis 48-44. Si Porzingis a pris sa 3ème faute (16 pts à la pause), Dragic a lui dû aussi quitter ses coéquipiers mais suite à un coup de coude pris sur la tempe. Résultat, les Lettons ont terminé sur un 11-3 avec 2 3-pts de suite du Spur Davis Bertans, dont un avec la faute Ils se sont retrouvés en tête 55-51 à la pause avec un second quart remporté 32-17.

On a rapidement compris que Goran Dragic s’était bien remis de son coup puisqu’il a entamé très fort la seconde mi-temps en initiant un 11-0 et même un 16-2 qui a propulsé la Slovénie de nouveau en tête 67-57. Les Lettons étaient eux d’une très grande maladresse avec 0 point en 3’45 et pour ne rien arranger la 4ème faute de Porzingis. Seul Smits a permis aux Lettons de limiter la casse avec 7 des 11 points des siens, qui ont shooté à un horrible 0/10 à 3-pts. A l’entame du dernier quart les Slovènes étaient bien installés, 74-64.

Randolph a débuté le quart avec un 3-pts mais dans la logique du match, ça a été aux Lettons de faire un run. Les frères Bertans et Porzingis ont permis un 15-4, dont une action avec 6 points (3 lancers en raison d’une technique + 3 pts), pour recoller à seulement 2 points à 6 minutes du terme. Puis Doncic a balancé deux énormes tirs à 3-pts qui ont donné 8 points d’avance aux siens.

On pensait le match plié mais Porzingis avec l’aide de Bertans a pris ses responsabilités et ramené les siens à 1 point à 100 secondes de la fin sur un 7-2 à lui tout seul, 93-92. Muric sur deux lancers puis Dragic sur un drive ont porté l’écart à 5 points et derrière la Slovénie a assuré sur la ligne des lancers.

 

Facebook Comments

Leave a Reply