Ben Simmons sera bien meneur de jeu; Dario Saric 6ème homme ?

Ben Simmons sera bien meneur de jeu; Dario Saric 6ème homme ?

Mercredi, Brett Brown a confirmé qu’il fera de Ben Simmons (n°1 de la draft 2016) son meneur de jeu officiel cette saison. Tout en précisant que Markelle Fultz (n°1 de la draft 2017) « ne sera pas exclut des prises de décisions et des responsabilités types d’un meneur ». Décrit par son coach comme un « passeur d’élite doté d’une vitesse folle », Simmons pourrait (tout comme Dario Saric) aussi être utilisé comme un « small-ball center ».

« Quand ce sera une situation statique et qu’il faut annoncer un système en début de d’année, le ballon sera dans les mains de Ben Simmons » Brett Brown

« Il fait du 5 contre 5 et domine la salle » Bryan Colangelo, président des opérations basket, à propos de Ben Simmons

En défense, Fultz sera chargé des meneurs et Simmons (qui a « une chance de devenir un défenseur d’élite » selon son coach) des ailiers-forts. Dans le cinq on retrouvera ensuite Joel Embiid (bien que pour le moment pas tout à fait prêt, qui défendra sur les postes 5), Robert Covington (qui défendra sur les 3) et J.J. Redick (qui défendra sur les 2). Pour le reste de la rotation (Amir Johnson, Jerryd Bayless, Richaun Holmes, Nick Stauskas voire Jahlil Okafor s’il n’est pas transféré), beaucoup de choses seront déterminées après le training camp. Dario Saric pourrait ainsi se retrouver 6ème homme de luxe.

« Il a un tel don d’intelligence basket que lorsque vous demandez où est sa place, je vous réponds qu’elle est partout où il le souhaite. Quelle est sa place au début des matchs, à la fin des matchs, je ne sais pas. Je sais juste que pour moi, il était le rookie de l’année et que son talent, sa dureté et son QI basket trouveront leur place en temps et en heure. Le terrain va nous en dire beaucoup. On va beaucoup apprendre sur le premier tirs de la saison » Brett Brown

Et la question qui brûle les lèvres… Objectif playoffs ? Bryan Colangelo a pointé du doigt qu’il était rare qu’une équipe fasse les playoffs avec deux arrières rookies (ce n’est plus arrivé depuis la saison 1998-99 à Houston avec Cuttino Mobley et Michael Dickerson) mais veut y croire.

« Je ne pense pas que ce soit irréaliste de vouloir faire les playoffs. C’est notre objectif, mais il y a des choses qu’il faut regarder avec respect de la situation dans laquelle nous sommes. Je pense que ce serait prématuré d’annoncer un nombre de victoires visées mais je dirais que les playoffs sont notre objectif » Bryan Colangelo

« Je ne leur dis rien de spécial, j’aime que ce soit eux qui en parlent. Ensuite il faut assumer. Les mots c’est une chose, les actes c’en est une autre » Brett Brown

via Philadelphia Inquirer

Facebook Comments

Leave a Reply